N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

vendredi 31 août 2007

Oh tiens, encore un livre !

     Notre envoyé spécial
     de Florin Lazarescu (2007 - pas encore sorti, mais presque-presque)
     traduit du roumain par Olimpia Bogdan-Verger
     édition des Syrtes

- lu pour le prix du roman Fnac -

Commençons avec des présentations; journaliste et scénariste, Florin Lazarescu s'est lancé dans la fiction avec, tout d'abord, un recueil de nouvelles, et un premier roman dont il est précisément question ici. Et attention, prestige : Notre envoyé spécial a reçu le 2e prix de littérature est-européenne à la foire de Francfort en octobre 2006.

Maintenant, si vous voulez que je vous parle du texte en lui-même, ça risque d'être difficile. Non pas parce que je n'aurais pas lu le roman en entier (je fais mon travail consciencieusement) mais plutôt parce que son contenu ne m'a pas particulièrement touchée, ce qui fait que je ne me suis pas sentie concernée par tous les thèmes abordés ici - et pourtant, ils sont légion. Politique, religion, média, terrorisme... pas très amusant, n'est-ce pas ? Pourtant, l'auteur traite ces sujets avec humour, ironie; avec une pointe de dénonciation, et de propos osés. Antoine est journaliste à la page culturelle d'un journal qui apprécie les articles scandaleux. Sa vie est un roman à elle seule (c'est drôle d'écrire ça, non ? Non ?); élevé par un père professeur d'histoire un peu disjoncté, puis par un moine en haute montagne, il va être confronté à divers événements qui sont eux-mêmes le résultat de la rencontre de divers personnages. En cela, la structure même du récit est originale : on suit Antoine le temps d'un chapitre, et ensuite on découvre un nouveau personnage, un peu sorti de nulle part, auquel on trouvera une raison d'être au fil des pages (mais il faut être patient). Cette dispersion narrative m'a personnellement agacée; j'ai été ni positive ni négative pour mon commentaire fnacesque mais avec le recul, je me rends compte qu'il ne me reste déjà pratiquement rien de cette lecture (alors que j'ai terminé le roman il y a moins d'une semaine*). Je n'ai pas réellement saisi la portée puissante, dénonciatrice du roman, alors que c'est quand même un de ces points principaux. Oui, c'est joyeux, le style est léger, ça se lit facilement, mais cela manque de profondeur, de maîtrise ou encore d'une structure plus convaincante.
C'est gênant d'être aussi peu enthousiaste, d'autant plus que le texte était livré avec quelques commentaires dithyrambiques, comme : « Un véritable manifeste pour une nouvelle vague de prosateurs : un livre exceptionnel, dont il n’est pas aisé de sortir, même une fois terminé. » (Andrei Tarian)
A ce stade de ma critique, j'avoue que je n'étais pas du tout inspirée pour l'écrire. Le mieux est encore d'arrêter là, de passer à autre chose, non sans vous envoyez
vers ce lien où vous découvrirez un propos légèrement plus cohérent et élogieux.

(* j'ai écrit ça le 14 juillet. Autant vous dire qu'aujourd'hui, je ne me souviens absolument plus de ce roman - zut, ce n'est pas très vendeur, ça !)

Posté par erzebeth à 11:58 - lecture - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    pas très vendeur non !!! mouhahahhahaha mais par contre pour nos Pal c'est parfait!!! ;o)

    Posté par lamousmé, vendredi 31 août 2007 à 20:59
  • Tu es parfaite !
    Je devrais "culpabiliser" (le mot est trop fort) parce-que-c'est-un-premier-roman et qu'il faut encourager les jeunes auteurs qui se feront de toute façon dévoré par les sempiternels géants qui sont publiés en cette rentrée, mais justement, tiens, j'en ai aidé un (d'auteur débutant) en achetant son roman. Le titre était "Mort aux cons". Comment résister ?!
    Donc ça compense et me laisse la conscience tranquille. Oufff.

    Posté par erzébeth, samedi 1 septembre 2007 à 10:10
  • Comme premier roman à défendre, je te conseille "Hors-jeu" de Bertrand Guillot, fort bon!

    Posté par fashion victim, samedi 1 septembre 2007 à 17:12
  • Je n'en doute pas un seul instant ! Mais je n'achète toujours pas de broché - à part si c'est pour offrir, comme le livre dont je parlais dans le commentaire précédent. J'aimerais bien que les choses soient différentes, on verra la semaine prochaine si je gagne au loto !

    Posté par erzébeth, samedi 1 septembre 2007 à 18:21
  • oui oui je suis assez proche de la perfection!!! )))))

    Posté par lamousmé, lundi 3 septembre 2007 à 13:28

Poster un commentaire