N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

vendredi 28 septembre 2007

La sous-location, un art difficile

Parlons cinéma, puisque j'ai pu voir récemment un film agréablement étonnant. Il s'agit de Ladykillers, un remake des frères Coen (et je pourrais même préciser qu'il est sorti en 2004, voilà, c'est dit). Nous y rencontrons le Docteur Goldthwaith Higginson Dorr, diplômé de la Sorbonne et joué par Tom Hanks, qui loue une chambre chez une bonne vieille dame pieuse et parano avec son chat (vous comprenez, il ne doit pas sortir de la maison). Seulement, les intentions de D.G. (= Docteur Goldthwaith. Vous ne croyiez quand même pas que... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

mercredi 26 septembre 2007

Les souffrances d'une jeune violette

Pour le plus grand bonheur de Lamousmé, voici un poème de Goethe, que j'avais eu la chance d'étudier. C'était d'ailleurs très drôle, puisqu'on avait dû en faire un commentaire composé, et que j'avais été totalement hors-sujet. Je n'en garde rancune à personne, c'est dire si je suis clémente envers ma prof de l'époque, et le petit Johann Wolfgang. Pour éviter de passer une nouvelle fois à côté de l'essentiel, je ne dis rien et vous laisse lire :      La violette      Une violette dans un pré, ... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 24 septembre 2007

A eux de nous faire préférer le train

Orient-Expressde Graham Greene (1932)traduit par Denise Clairouin Le postulat de départ est assez simple : le temps d'un trajet dans l'Orient-Express (qui part ici de Londres et arrive à Constantinople), G. Greene s'attache au destin de quelques personnages, qui sont amenés à se côtoyer bien qu'ils viennent de différents milieux sociaux. C'est ainsi que le lecteur fait la connaissance de Myatt, un commerçant juif spécialisé dans le raisin sec et qui voyage pour affaires, Coral Musker, danseuse de revue qui part trouver un nouvel... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
jeudi 20 septembre 2007

Super Nanny a pris des muscles

Un des petits bonheurs de la vie est de voir de beaux mâles entreprendre une carrière cinématographique; ça facilite le quotidien des petites gens (dont je fais partie). En effet, quoi de plus réjouissant que la perspective de voir et revoir (dès lors qu'on possède un lecteur dvd ou une carte de ciné illimitée), dès qu'on le désire, le physique avantageux d'un bel éphèbe du septième art ? Je commence à réaliser, depuis hier soir, que Clive Owen n'a rien à envier à quiconque niveau plastique; passez une heure trente en sa compagnie, et... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 19:40 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
mardi 18 septembre 2007

Derrière les barreaux

J'adore les associations d'idées; au départ devait paraître aujourd'hui un article qui ne viendra finalement que la semaine prochaine mais, alors que j'y réfléchissais, mes pensées ont continué à remonter le fil invisible de mes idées, pour finalement me conduire jusqu'à Rainer Maria Rilke.D'abord, on ne se moque pas de ses prénoms, il n'y est pour rien. Ensuite, il faut me croire quand je clame ma passion pour ce poète autrichien (1875-1926). Je l'ai connu grâce au poème qui suit; c'était en cours d'allemand, on l'a étudié,... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 11:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
dimanche 16 septembre 2007

Diamonds are girl's best friends

Pierre de Lunede W. Wilkie Collins (1868)traduit de l'anglais par L. Lenob "Non seulement je suis persuadé de la culpabilité de Herncastle, mais j'ai assez d'imagination pour croire qu'il regrettera un jour son acte, s'il garde le diamant. Je crois également que d'autres personnes regretteront d'avoir accepté la Pierre de Lune, si jamais il leur en fait présent." Je ne dévoile absolument rien de grave en commençant mon billet avec cette citation, car si Herncastle est bien coupable, c'est du premier vol de la Pierre de... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 15:08 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

vendredi 14 septembre 2007

C'est tout pour aujourd'hui !

Normalement, si j'avais été moins fainéante, une double critique de livres aurait dû être mise en ligne aujourd'hui; seulement, comme Benjamin Biolay, "A mesure que le temps passe, je mesure le temps qui passe" et j'en oublie de prendre le temps d'écrire quelques mots. Pas de livre aujourd'hui, donc; j'aurais pu me rabattre sur des anecdotes de ma vie fantastique, mais je ne suis pas assez inconsciente pour encore me laisser aller, de fait cette hypothèse est aussi écartée. Mais que faire, que dire ? (est-ce que je mime... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 17:35 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
mercredi 12 septembre 2007

Au clair de la lune...

... un poème d'un auteur que j'ai étudié il y a quelques années. Rouvrir le recueil m'a donné envie de garder quelques mots ici.      Romance de la lune, lune   La lune vint à la forge  avec ses volants de nards.  L'enfant, les yeux grands ouverts,  la regarde la regarde.   Dans la brise qui s'émeut  la lune bouge les bras,  dévoilant, lascive et pure,  ses seins blancs de dur métal.   Va-t'en lune, lune, lune.  Si les gitans arrivaient,  ils feraient... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
lundi 10 septembre 2007

Ca larsen

(non mais un jour, je m'améliorerai en titre, c'est promis...) L'aiguille creusede Maurice Leblanc (1909) dessin de Goossens Entre Arsène Lupin et moi, ça avait très mal démarré. Je ne parle même pas de l'adaptation cinématographique avec Romain Duris (ça n'en vaut pas la peine), mais d'Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur, que j'ai lu cette année et qui m'a profondément déçue (voire ennuyée). Malheureusement, j'ai tendance à ne pas réfléchir, et à acheter en même temps plusieurs livres d'un auteur que je n'ai jamais lu.... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 10:09 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
samedi 8 septembre 2007

Informations inutiles

J'aurais certainement pu me passer de ce billet, parce qu'il est inutile mais c'est justement ce dernier point qui me le rend indispensable. Comme je suis incapable de faire les choses simplement (ce n'est pourtant pas faute d'essayer), ma propre rentrée ne déroge pas à la règle, ce qui me fait que mon quotidien risque d'être compliqué dans les temps à venir (comprenez : de lundi à un jour mystérieux que j'espère le plus proche possible, priez Sainte Rita pour moi). Autrement dit : ma présence virtuelle sera  sporadique, de fait... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 18:44 - - Commentaires [8] - Permalien [#]