N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

lundi 29 septembre 2008

Table rase

Le fait du prince d'Amélie Nothomb Albin Michel, 2008 Ça commence sur les chapeaux de roue - que feriez-vous, vous, si un inconnu choisissait votre domicile pour mourir ? Peut-être que vous vous rappelleriez justement ce que vous avez entendu au dîner de la veille : il ne faut surtout pas appeler la police, mais plutôt un taxi, et foncer à l'hôpital. Il s'agit de faire croire que l'ami comateux est décédé sur le trajet. Seulement, Baptiste Bordave dérape, et opte pour une troisième solution : usurper l'identité du défunt.Et le... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 13:30 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

lundi 29 septembre 2008

Challenge du 1% littéraire

Admirez comme ce titre brille d'intelligence et d'ingéniosité, ça me renverse moi-même.Je manque certes d'imagination, mais pas de motivation (certains diront : "ça dépend pour quoi". Ils ont raison).Tout a démarré chez Levraoueg qui a eu une excellente idée. Chaque année, en cette saison, on nous bassine avec la rentrée littéraire, curieuse période où on publie le plus de livres possibles en un court laps de temps, créant ainsi la noyade de nombreux romans qui auraient peut-être eu plus de chances en voyant le jour, je... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
samedi 27 septembre 2008

La vie devant soi

Diana est jeune femme épanouie; elle a tout pour être heureuse : une maison avec véranda, un mari attentionné, une petite fille qui adore se cacher. Oui, Diana n'est pas loin du bonheur - si ce n'était ce terrible souvenir qui la hante depuis quinze ans. Car Diana est une survivante traumatisée d'une tuerie dans un lycée; depuis, elle tente de vivre sans sa meilleure amie, Maureen, qui n'a pas eu la même chance qu'elle...Et parce qu'on célèbre les quinze ans de ce tragique événement, Diana ne dort plus, et repense à ses instants... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:09 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
jeudi 25 septembre 2008

« Sacrebleu, tu ne peux donc pas faire attention à ta tête ? »

Le destin miraculeux d'Edgar Mintde Brady Udall (2001)traduction de Michel Lederer Il y a des livres dont on entend parler, qu'on garde dans un coin de la mémoire, tout en ayant la conviction qu'ils nous plairont, le jour où on se décidera enfin à les ouvrir. Edgar Mint fait partie de ceux-là (je suis fainéante, et ne citerai pas le titre intégral dans mon billet). « Après tout ce que j'avais vu et connu dans ma courte vie, je ne pouvais arriver qu'à une seule conclusion : Dieu était soit fou à lier, soit tout simplement... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
mardi 23 septembre 2008

Pourquoi je n'irai pas voir "Mamma mia !"

Comme chacun le sait, j'ai eu une enfance très difficile; on m'a obligée à grandir dans une maison où il n'y avait que trois disques :- la comédie musicale Starmania (je connais encore toutes les chansons par cœur)- un disque de Jean-Jacques Goldman- le best of ABBA Qu'on ne vienne pas s'étonner si aujourd'hui, je n'écoute jamais de musique.Quoi qu'il en soit, ABBA, je connais. Je ne chante certes pas les paroles exactes car je suis incapable de prononcer le moindre mot anglais (un phénomène génétique très rare) mais je fredonne à... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
dimanche 21 septembre 2008

Le mot d'excuse

Se lancer aveuglément dans un challenge littéraire présuppose deux contraintes : celle de lire les romans sélectionnés (condition sine qua non, mais pas toujours évidente à respecter), mais aussi celle de parler des romans lus. C'est là que ça se corse.Il y a parfois des lectures que je passe sous silence, faute d'inspiration. Je me suis même dispensée d'écrire quelques mots sur un livre de mon challenge (Au bonheur des ogres de Pennac) parce que je l'ai lu pendant cette triste époque où je n'avais pas internet chez moi et parce... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:22 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

vendredi 19 septembre 2008

Wonderlust King

Entre Madonna et moi, c'est une longue histoire - j'en reparlerai bientôt d'ailleurs. Je la regarde jouer au cinéma (parfois), j'écoute sa musique (souvent; mais j'en ai honte, rassurez-vous) et quand j'apprends qu'elle est passée derrière la caméra, je vais logiquement voir le résultat.Obscénité et vertu (Filth and Wisdom) est sorti mercredi. Un titre gentiment provocateur, une affiche dans le même goût qui laisse présager le pire, une bande-annonce moins catastrophique que prévu. Le film ne brille pas par un scénario d'une... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
mercredi 17 septembre 2008

Malgré tout

La légende veut que pour un blog perdure dans le temps, il faut consacrer (au minimum) un billet par mois à Henry Bauchau.Comme je suis très superstitieuse... Oedipe sur la routed'Henry Bauchaupremière édition : Actes Sud, 1990 On peut penser que, parce que tout le monde connaît Œdipe, ses pieds enflés, ses crimes, son complexe, il n'y a aucun besoin de présenter ce roman - et pourtant, si...La première originalité de l'œuvre est justement dans sa forme : Œdipe avait inspiré des tragédies et des opéras, mais pas de roman.... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
lundi 15 septembre 2008

Promenades - épisode 4

Je dirais même plus : ultime épisode !15 septembre, il était plus que temps de clore mes billets estivaux. La dernière balade nous emmène au cimetière de Montmartre. J'avais deux-trois personnes à y visiter.Tout d'abord, parce que je suis gentille, une petite vue d'ensemble des lieux : La photo est un peu caduque, car elle laisse croire que le cimetière est plat - alors qu'à Montmartre, forcément, cela grimpe par endroits... D'un point de vue général, il n'y a pas la même atmosphère qu'à Montparnasse (je ne peux pas comparer... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
samedi 13 septembre 2008

Ses chagrins deviendront les vôtres

Très honnêtement, je ne me sens pas d'attaque, à l'heure actuelle, d'écrire un billet sur Les aventures d'Oliver Twist, l'un des célèbres romans de Charles Dickens (publié pour la première fois sous forme de feuilletons, de 1837 à 1839). Alors il n'y aura pas de vrai billet - à croire que ça va devenir une habitude avec Dickens, puisque j'avais déjà été dans l'incapacité totale, en décembre dernier, d'évoquer De grandes espérances. Il est parfois délicat de trouver les mots justes pour parler d'un roman qui nous a transporté, chaviré,... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:10 - - Commentaires [30] - Permalien [#]