N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

vendredi 12 décembre 2008

Confidences

Hier matin, j'ai enfin mis à exécution un plan que je mûrissais depuis des semaines - depuis tellement longtemps, à vrai dire, que plus personne ne croyait que j'allais passer à l'acte.

- Bonjour madame, que puis-je pour vous ?
- Je viens pour me couper les cheveux.

J'ai lu dans une revue féminine, il y a près d'un an et demi déjà (mais pourquoi est-ce que je retiens ce genre d'information ?), de fabuleux conseils de coiffure. Dans un petit encadré, on trouvait ceci :

           A proscrire !
           - les cheveux longs,
           raides et d'une longueur égale,
           qui donne un look d'étudiante attardée.

Ce n'était pas faux en soi (j'étais étudiante, et un peu attardée, les deux étant toujours valables à l'heure actuelle), mais je trouvais ça excessivement vexant. Elle sait, la chroniqueuse manucurée qui a écrit ça, combien d'années il faut pour obtenir une longue et merveilleuse chevelure qui fait pleurer d'envie la colocataire d'une de vos amies ? Elle sait comme ça fait mal au cœur de voir tous ces efforts ruinés en deux lignes ?
Mais je n'ai pas cédé pour autant. Je suis restée étudiante et attardée. Puis vient un jour où on se dit "C'est trop". Où on n'a plus envie de démêler des cheveux aussi longs, et puis à quoi ça sert, d'abord, à part s'incruster dans tous les vêtements noirs qu'on porte ? (car je porte beaucoup de noir, figurez-vous.)

J'étais légère, hier matin, sur le chemin du coiffeur.
Un peu moins quand la jolie coiffeuse (comment peut-on a voir de tels yeux verts ?) m'a demandé si je voulais beaucoup les couper. Oui, au moins une vingtaine de centimètres.
"D'accord, alors je vais couper l'excédent avant de faire le shampooing." Elle a pris ses ciseaux, a  empoigné tous mes cheveux, et a coupé grossièrement la longueur que j'avais acquiescée. Je ne m'attendais pas à ce geste si rapide, si net, si définitif.
Un peu plus tard, j'ai senti les larmes monter quand elle a commencé le dégradé; j'avais l'impression qu'elle coupait tout, qu'il ne resterait plus rien. Je n'osais pas me regarder dans l'immense glace. Au bout d'un moment, il a bien fallu pourtant. Je fus alors soulagée de découvrir qu'il me restait encore bon nombre de cheveux, et qu'elle n'avait pas tout enlevé dans un excès de jalousie (si, mes cheveux rendaient jaloux. Enfin, j'aime le penser).
J'ai commencé à me trouver drôlement jolie, dans cette immense glace.

En sortant de là, j'étais soulagée, légère, satisfaite, tellement satisfaite. Alors que ce n'était pas gagné, elle avait réussi à me remonter le moral de manière foudroyante.
Je me sentais belle comme Reese Witherspoon (ma blonde préférée du moment, ne faites pas attention). Et, en regardant des photos sur internet, j'ai pensé que finalement, ma coupe n'était pas si éloignée de ça :

reese_witherspoon

(la blondeur et la beauté en moins, of course)

Exactement ce qu'il me fallait en ces temps moroses; car oui, pour ne rien vous cacher, l'ambiance est plutôt morose chez moi en ce moment. Même ma plante refuse de refaire pousser ses feuilles. Même mon blue boy friend  est tout rabougri (je ne vous ai rien montré, mais : après un séjour dans l'eau, il était devenu grand et très musclé (peut-on réellement avoir autant d'abdos ? j'ai un doute), mais depuis qu'il est revenu à l'air libre, il ressemble à une patate flétrie. Mais ça ne change rien aux sentiments que je nourris à son encontre, évidemment). Tout ça pour dire qu'une terrible fatigue et une immense lassitude ont décidé de me rejoindre, et je dois être accueillante, parce qu'elles semblent vraiment apprécier ma compagnie et s'incrustent, s'incrustent un peu trop. Ajoutez à cela la triste période de Noël, quelques soucis et préoccupations, vous obtenez une Erzébeth qui a plutôt du mal à se lever le matin. En fait, je ressemble plutôt  à ça :

18425251

(le survêtement et la masculinité en moins, of course)

Mais, ce n'est pas grave, tout est provisoire, la roue tourne et l'on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve (etc), et j'ai des armes redoutables pour lutter : du chocolat chaud (la boisson la plus réconfortante du monde, je crois), du pain d'épice, des bougies pour regarder la flamme vaciller et tenir malgré tout, des films où les filles sont belles, souriantes et gentilles, et les hommes beaux, souriants et séducteurs. J'habite dans une succursale du paradis, on dirait bien.
Bientôt, donc, le retour de mes merveilleux billets de lecture, car oui, c'est un fait : je lis - peu, mais la qualité est là. A suivre, donc !

Posté par erzebeth à 09:00 - égocentrisme - Commentaires [31] - Permalien [#]

Commentaires

    Bon courage pour ces temps moroses ! et je suis sûre que cette coupe (d'actrice de cinéma, donc ) te va très bien.

    Posté par rose, vendredi 12 décembre 2008 à 10:02
  • J'aime beaucoup ta coupe sur la deuxième photo, vraiment, pour un changement, c'est un changement ! C'est marrant parce que moi aussi, comme tu as pu le constater, je fais partie de celles qui portent les cheveux très longs, et depuis quelques jours, j'ai envie d'aller chez le coiffeur. Mais 20 cm., mazette, j'aurais l'impression d'être toute nue !
    A ben non, peut-être pas : je viens d'en tirer un et de le mesurer : 75 cm.... mais bon, c'est l'hiver, j'aime bien les sentir autour de mon cou et mes cheveux font partie de mon identité, et j'emm... les pétasses des magazines !

    Posté par Ys, vendredi 12 décembre 2008 à 11:06
  • Ahahah! Là je suis VRAIMENT morte de rire !
    J'ai vécu exactement la même expérience que toi le mois dernier! Je suis passée par les mêmes phases que toi! Mes cheveux, c'est un peu une légende (ahah), c'est ce qui me caractérise! Pis là, j'ai eu envie (besoin?) de les couper... un peu... d'habitude les coiffeurs ne veulent pas, et vu que ma détermination est toujours assez faible, j'en sors avec 10 cm de moins (dans le meilleur des cas). Mais là, je suis tombée sur un coiffeur très motivé (où oui, jaloux, il était chauve), du coup, 20cm ou plus en moins! C'est tout court! (enfin juste pour moi, tu me comprends...). Sorry pour ce bavardage de filles, mais franchement : ON SE COMPREND !

    Posté par Cryssilda, vendredi 12 décembre 2008 à 11:10
  • Mais oui, la roue tourne... Et ces périodes de fin d'année, souvent difficiles passent aussi... pour faire place à des jours meilleurs... Courage !
    Pour la coiffure, c'est vraiment pas mal cette coupe. Mais bon, moi qui ait aussi les cheveux longs, impossible d'envisager de couper 20 cm, ni 10 d'ailleurs... Rien qu'en y pensant, ma gorge se noue...
    De toute façon, celles qui critiquent les cheveux longs ne sont que des jalouses !!! Na !

    Posté par Karine, vendredi 12 décembre 2008 à 11:29
  • Ah ben oui je suis toujours jalouse des filles qui ont de beaux cheveux long: les miens refusent de dépasser une certaine longueur, après ils rebiquent de partout et se raplaplatisent. Mais en même temps une belle coupe sur une jolie fille, c'est tellement beau!
    A part ça, l'avantage du blue boy friend, c'est qu'on peut le convoquer quand on en veut et le laisser rabougri quand on n'en veut pas. C'est une qualité rare.
    Et pour revenir au douloureux sujet du coiffeur (douloureux pour moi, pendant longtemps, en tous cas), tu peux adopter ma solution: être tellement myoipe que sans lunettes tu ne te vois aps dans le miroir, donc tu ne peux que faire confiance à la coiffeuse parce qu'on ne peut aps te couper tes cheveux avec tes lunettes sur ton nez...

    (Oui je fais dans le long commentaire, ce matin, mais chez Erzébeth, fais comme Erzébeth, non?)

    Posté par Mo, vendredi 12 décembre 2008 à 11:32
  • Ce qui vient de t'arriver est exactement ce que j'ai vécu il y a 9 mois (c'est précis, yes). Je suis passée des cheveux au milieu du dos, espèce de crinière frisée qui me donnait des cauchemars pour l'entretenir et que j'avais depuis 10 ans à un carré qui est de plus en plus court (là, on voit carrément ma nuque, ouah!)). Mais moi c'était comme Cryssilda : aucun coiffeur ne voulait se frotter au problème de ma frisure, c'était trop pour eux. J'ai enfin trouvé une perle. Et le soulagement avec. Mais je tiens à dire après avoir bavassé sur mon cas plus que de raison que 1. tu ne ressemblais pas à une étudiante attardée 2. tu as effectivement de très beaux cheveux et 3. je suis sûre que tu es aussi belle que Reese avec ta nouvelle coupe! (voire même plus car tu n'as pas le menton pointu) (sinon, I love Bill, voilà, il fallait que cela fut dit))

    Posté par fashion, vendredi 12 décembre 2008 à 12:26
  • Ca me fait rire parce qu'il m'est arrivé pas mal la même chose il y a quelques semaines, sauf que dans mon cas, la coupe a été induite par du gros tape gris dans les cheveux... indécollable, ce truc (péripéties post-sexy-swap... je sais, ça n'arrive qu'à moi)! Je les avais déjà fait couper par mal avant l'été mais je suis passée de cheveux au bas du dos (le printemps dernier, je les avais presque à la taille... mais jamais lousse parce que ça me donnait l'air de la sorcière du village!!!) à un peu en bas des oreilles... j'ai failli faire une crise cardiaque quand j'ai vu le résultat!! J'avais l'air de Jo March dans les 4 filles du Dr. March: "Mes cheveuuuuux"!!!!! Une chance, ils poussent a la vitesse de l'éclair et dans 4 mois, ils vont être encore en bas des épaules! Ils en sont déjà à l'étape "menton"!!!

    Ceci dit, si ta coupe ressemble à la photo, c'est vraiment joli!!!!

    Posté par Karine :), vendredi 12 décembre 2008 à 14:31
  • * Rose, merci beaucoup ! Tout ira bien, parce que j'adore les remontants que l'hiver permet (chocolat chaud, les bonnes écharpes, les couvertures qui protègent en regardant un film, etc...) !

    * Ys, comme je te comprends, moi aussi, j'étais très attachée à mes cheveux - c'est pour ça que je mûrissais ça depuis des mois (sans exagérer). J'ai attendu d'en avoir vraiment marre, mais je reconnais que les longues chevelures protègent en hiver, puis c'est si joli ! Mais ça va, on peut encore considérer que j'ai les cheveux longs

    * Cryssilda, oui, ON SE COMPREND ! Tu devais avoir des cheveux sublimes pour que les coiffeurs refusent de te les couper, j'aurais bien aimé qu'on me dise aussi "Ils sont tellement beaux, vous êtes sûre ?" mais rien de tout ça Mais c'est bien de changer un peu, j'espère que tu t'es habituée à ta nouvelle coupe !

    * Karine, zut, je ne sais plus si tu es déjà passée par ici, alors dois-je te souhaiter bienvenue ? Merci, en tout cas, pour ton gentil commentaire, et vivent les cheveux longs !! Garde-les, c'est charmant !

    Posté par erzébeth, vendredi 12 décembre 2008 à 18:04
  • * Mo, j'aime les longs commentaires ! Je comprends ta jalousie, mais tu as entièrement raison, il existe des tas de coupes très belles, ma sœur est comme toi, et elle a toujours su mettre ses cheveux en valeur !
    Sinon, je n'ai aucun problème de vue, désolée... (et c'est drôle, parce que le blue boy friend est tout petit, mais il a gardé ses muscles de quand il était grand, ce qui lui donne un air décalé, mais ça ne rend rien en photo, je suis désolée...)

    * Fashion, c'est fou que les coiffeurs n'osaient pas relever le défi, rien que des frileux ! Et c'est fou aussi que tu aies désormais les cheveux aussi courts, comme quoi, tu en avais vraiment très envie ! Merci infiniment pour tous les beaux compliments
    (et j'aime beaucoup le menton de Reese, parce que justement, ça la rend imparfaite, et j'aime ces petits défauts qui deviennent charmants. Hum)
    (et Bill te remercie, il était presque vexé qu'on ne le complimente pas, alors qu'il le mérite !)

    * Karine , qu'est-ce que du tape gris ? j'essaie de déduire, mais j'ai du mal... J'adore ta réaction façon Jo March, moi j'avais envie de demander mes cheveux pour les vendre ensuite )
    Par contre, les filles aux cheveux élastiques (= qui poussent vite), c'est terrible, à mon tour d'être jalouse, c'est vache pour celles qui peinent pendant des années !!

    Posté par erzébeth, vendredi 12 décembre 2008 à 18:05
  • si tu trouves un coiffeur digne de s'y abonner, je suis preneuse. Long, frisés alors que je n'aime que le lisse (de Reese, par exemple), impossibles à coiffer et bons à raser...

    l'essentiel est que tu te sentes bien (et j'aime Bill d'amour, même en survêtement

    Posté par amanda, vendredi 12 décembre 2008 à 20:12
  • Mais c'est diiiiingue !! Je suis dans ces affres là depuis deux semaines : tailler l'inommable tignasse ou pas ? Parce que bon, même si elle n'a pas de nom cette tignasse, c'est la mienne, et j'y suis habituée, tout le monde me connait comme ça, les cheveux en vrac ou au mieux avec le chignon "sortie-de-la-douche". Alors une coupe à la Ines de La Fressange, ce serait sans doute un changement trop radical. Bon, en plus, je ne connais aucun coiffeur de confiance à Tlse (ni ailleurs d'ailleurs), alors, tant pis, j'attends que l'exaspération atteigne un comble de plus.

    A part ça, Bill MURRAY forever.

    Posté par Fantômette, vendredi 12 décembre 2008 à 20:37
  • Oups et moi qui dois aller chez le coiffeur depuis des mois pour couper au moins 30 à 40 bons centimètres tout ça pour retrouver ma couleur naturelle !
    Par contre, je retrouve une âme soeur en Mo. Moi aussi, arrivé à une certaine longueur, mes cheveux refusent de pousser et je suis aussi myope comme une taupe et je ne vois donc pas ce que la coiffeuse est en train de faire avec ma crinière :-/.

    Cela dit, j'espère que cette humeur morose passera vite ! Moi, c'est janvier et février qui me mettent dans cet état généralement !

    Posté par Manu, vendredi 12 décembre 2008 à 21:23
  • Ben moi j'étais juste allé rafraichir ma coupe et euh l'avouerai-je vérifier que quelques cheveux un peu trop clairs ne folâtraient pas sur mes tempes, quand la coiffeuse a décidé toute seule qu'il était temps de faire prendre l'air à ma nuque... maintenant j'ai l'air d'un abat-jour... toi par contre, j'adore ta nouvelle coupe de la photo

    Posté par yueyin, vendredi 12 décembre 2008 à 21:57
  • Je me doutais bien depuis hier que tu étais allée chez le coiffeur, et je suis sûre que ta nouvelle coupe te va très bien et que tu es es plus jolie que la charmante Reese !
    J'ai beaucoup aimé ce film avec Bill Murray (en fait surtout Bill Murray !)
    Et ça me fait penser que moi aussi je devrais aller chez le coiffeur. Cela dit, comme dit ma belle-mère (mais, à part ça, elle est très gentille) "de toutes façons, tu (c'est-à-dire moi) es toujours mal coiffée !" (toujours agréable à entendre !)

    Posté par virginie, vendredi 12 décembre 2008 à 23:13
  • Mais comment pourrait-on ressembler à une étudiante attardée à 22 ou 23 ans ??? Puisque c'est c'est un billet de confidence et que chacun laisse les siennes en commentaire, il faut que je te dise qu'après les avoir arrêtées à 19 ans (petite crise existentielle de fin de prépa), je n'ai repris des études qu'à 24 ans. Et je me suis toujours complètement fichue (rien à voir avec la coiffure) d'avoir l'air attardée ou pas. Sinon je suis complètement raccord avec ton blog-it, car après une grasse matinée, je petit-déjeune d'un chocolat chaud et de pain d'épices... Et évidemment, je vais acheter du chocolat blanc dans la journée, parce que maintenant j'en ai envie (et je ne t'en veux même pas, parce que sinon j'en aurais mangé du au lait, ce qui n'est pas mieux)

    Posté par levraoueg, samedi 13 décembre 2008 à 11:22
  • Ben moi c'est mon rêve d'avoir les cheveux longs et lisses... (surtout lisses en fait, parce que la longueur, ça va)
    Mais ça fait toujours du bien d'avoir une nouvelle tête.

    Posté par Lilly, samedi 13 décembre 2008 à 13:06
  • Décidement on est toutes pareilles quand il s'agit de couper ou non des cheveux longs ! Je suis d'accord avec Cryssilda, on finit par être définie par ces fameux cheveux ! Je les ai longtemps portés très très longs ( 82cm pour être exacte !) mais comme je ne voulais jamais les couper, ils étaient très abîmés (d'autant plus qu'ils sont bouclés). Puis ma maman est devenue amie avec une coiffeuse, alors je me suis laissée convaincre d'en couper un peu. Et j'ai passé la coupe à pleurer ( C'était il y a 3 ans et dès que je vais chez elle, elle m'en parle encore !)Mais honnêtement, il y en avait besoin et passé les quelques jours de "Non mais je n'ai plus rien sur la tête, c'est horrible, je suis horrible, je ne veux plus sortir de chez moi" j'ai fini par trouver l'ensemble joli. Bon à chaque fois qu'elle me les coupe, je lui demande, un peu flippée " Il m'en reste, hein ?" et par principe je passe 2 jours à casser les pieds de ma famille à coups de "Ils sont trop courts" (alors que je les ai sous la poitrine).
    Bref, cette longue digression capillaire pour te dire que je comprends pourquoi c'était un jour mémorable pour toi En tout cas ta nouvelle coupe semble super jolie (Perso je ne tente pas la frange parce qu'avec mes cheveux bouclés, je sens que ça serait une grosse galère tous les matins pour mettre le tout dans le bon sens !). J'aime bien le menton de Reese, c'est justement ce qui fait qu'elle ne ressemble pas aux autres blondes d'Hollywood.

    Posté par Co, samedi 13 décembre 2008 à 13:55
  • Bravo pour t'être lancée !!

    Je pourrais te parler des heures de mes tourments capillaires, que les tiens n'égaleraient même pas :p .
    Ainsi donc, ton sujet me touche, Erzébeth :'D .
    J'ai aussi tenté le dégradé une fois et j'en ai pleuré durant 6 mois au moins. Depuis, j'ai toujours quelques méfiances lorsque je vais chez le coiffeur.

    Pour le Monsieur en bleu, je pense que lui aussi a une petite baisse de régime dû aux changements de temps plutôt rudes.
    Il a vite grandi, peut-être un peu trop si tu veux mon avis :p . Il a voulu aller trop vite, se la raconter trop vite, et voilà qu'il a brûlé trop vite toutes ses ressources.

    J'espère que ta baisse de moral n'est que brève et temporaire.

    Posté par Esis, samedi 13 décembre 2008 à 16:22
  • Oh ben ça va, ma nouvelle coupe ne change pas vraiment mon visage... puisque mes cheveux sont encore bien longs (enfin pas pour moi). Mais j'ai les cheuveux élastiques aussi, donc dans quelques mois, je me retrouve!
    Par contre, je n'avais encore jamais pensé à mesurer mes cheveux!

    Posté par Cryssilda, samedi 13 décembre 2008 à 20:05
  • Je suis heureuse de vous sentir aussi concernées par les problèmes capillaires, même si j'ai bien conscience d'avoir soulevé un sujet douloureux. Je suis contente que ce blog puisse soutenir la gente féminine sur des thèmes qui sont, ma foi, bafouée par les média. On vaincra !

    * Amanda, je peux difficilement te conseiller un coiffeur parisien, mais peut-être que Fashion, elle, saura te répondre...? (c'est marrant, je t'imaginais avec les cheveux raides) (cette parenthèse est passionnante, ouhla)

    * Fantômette, je compatis entièrement à ton sort. Je crois qu'il faut que tu attendes d'être entièrement prête. Un matin, tu te lèveras, et ton cœur te guidera jusqu'à un coiffeur. Ou au contraire, il t'amènera devant la glace, et tu te diras que décidément, non, tes cheveux sont trop merveilleux pour que tu t'en sépares.
    Et je suis HEUREUSE que tout le monde aime Bill Murray !

    * Manu, j'ai cette fabuleuse capacité à être morose *toute* l'année
    Couper 30 à 40 centimètres ? Mais tu es une sirène, pour avoir des cheveux aussi longs ? Quel choc ça sera quand tu passeras à l'acte ! (oui, je suis très rassurante, je sais )

    * Yue, j'adore l'expression d'abat-jour, elle est très imaginée Ma pauvre ! mais ça repousse vite, et je suis sûre que ça te va très bien malgré tout

    Posté par erzébeth, samedi 13 décembre 2008 à 20:34
  • * Virginie, le commentaire de ta belle-mère me laisse sans voix ! Elle sait comment flatter ta féminité, dis donc...!
    Pour le reste : 1. tu es bien trop gentille, tu sais ! Je n'ai pas le quart de la beauté de Reese... 2. "Broken flowers" m'avait un peu laissé sur ma faim, mais comme j'adore Bill Murray, j'en garde un bon souvenir...

    * Levraoueg, en fait, c'est la coupe de cheveux qui donne un air attardé à celles qui l'adoptent passé un certain âge, c'est moi qui ai un peu extrapolé sur ma situation, et donc on n'est absolument pas une étudiante attardée à 23 ans, ni à 24 ! (ton parcours universitaire m'intrigue énormément, mais remarque ma sagesse, je ne pose aucune question !)
    Et j'espère que tu as bien profité des douceurs de l'hiver...!

    * Lilly, je m'insurge, dans un billet précédent, tu n'étais pas jalouse de mes longs cheveux ? Et, quoi, c'est terminé ?

    * Co, vous me fascinez, toutes, comment vous supportez l'entretien de cheveux aussi longs ? Vous avez des pouvoirs magiques, je crois. J'aime beaucoup ton expérience angoissée, je réagissais pareil quand ma mère me coupait les pointes...
    Bon, la coupe de Reese, j'y ressemble de très loin, quand même... j'avais juste envie de me comparer à une jolie blonde, le temps d'un billet Et en-ti-è-re-ment d'accord pour son menton !

    * Esis, c'est vrai que certains coiffeurs font des massacres (c'est bien pour cela que je les ai fuis pendant quatre ans) mais ils restent des exceptions, je crois (j'espère)...
    Pour Mister Blue, tu as sans doute raison; ce n'est qu'un oisillon qui a voulu prendre son envol. Heureusement que je suis là pour prendre soin de lui

    * Cryssilda, quoi, tu n'as jamais mesuré tes cheveux ?! Incroyable !!
    (je t'envie les cheveux élastiques même si dans ma famille, on trouve que les miens sont très extensibles. Mais c'est toujours trop court et trop lent pour nous, pas vrai ? )

    Posté par erzébeth, samedi 13 décembre 2008 à 20:34
  • Le coiffeur... Mon ennemi naturel!! J'ai découvert, le jour où il m'est venu l'envie de tout couper que je boucle quand mes cheveux sont courts! Et pas qu'un peu! Jackson five le retour! Du coup, sans être étudiante, mais en restant un peu attardée, je garde mes longueurs!!

    Sur ce, courage Ereébeth! Le chocolat il n't a que ça de vrai!!

    Posté par chiffonnette, dimanche 14 décembre 2008 à 13:52
  • Non, je ne suis pas une sirène, je dois les avoir tout court pour pouvoir décolorer 10 ans de colorations intempestives snif !

    Posté par Manu, dimanche 14 décembre 2008 à 17:44
  • Il y a quelquefois des passages à vide comme cela mais je vois que tu as des remèdes de cheval qui fonctionnent bien en général.
    Une jolie coupe, une ambiance agréable, des films gentils et romantiques et une boisson réconfortante Courage, la belle.

    Posté par anjelica, dimanche 14 décembre 2008 à 20:37
  • * Chiffonnette, c'est surprenant de boucler sur des longueurs plus courtes ! Mais tu sais que ça peut être très joli ?
    (le chocolat ? comment dire... il n'y en a plus !)

    * Manu, je compatis, les couleurs peuvent être un enfer, ça m'amusait pendant mon adolescence mais ça a viré au carnage et effectivement, la seule solution, ensuite, est de couper tout ce qui a été coloré... Que la force soit avec toi !

    * Anjelica, merci beaucoup... Tout va bien, si ce n'est une petite lassitude, mais ça passera, comme tu dis, j'ai les bons remèdes

    Posté par erzébeth, dimanche 14 décembre 2008 à 22:14
  • C'est très amusant ce billet... et les commentaires qui le suivent On se croirait dans le cosmo du mois de... novembre ?
    Pour joindre ma voix au chœur des filles aux cheveux longs qui ont un jour tout coupé (genre de 60 à 3cm (mais je n'ai pas mesuré, c'est juste un ordre d'idée)) je ne raconterai que ça : à 9h, chez le coiffeur, on me fait une queue de cheval, on coupe à ras. Une de mes voisines, âgée de 70 ans et perdant ses cheveux, en avait les larmes aux yeux... avant de commencer à critiquer (limite injurieux parfois). Facile à gérer
    Depuis, je les laisse pousser et je ne coupe pas plus de 10 cm à la fois !

    Posté par praline, mercredi 17 décembre 2008 à 12:11
  • Oui, Praline, le blog est devenu très girly le temps d'un billet, c'est vraiment drôle !
    J'admire ton courage, tu as fait un changement radical, toi, dis donc ! Et la manière dont ça a été fait est terrible - tu n'avais vraiment aucun moyen d'hésiter plus longtemps...
    Par contre, la petite vieille, hein, bon ! Tu as quand même le droit de te couper les cheveux, ce n'est pas parce que certains en ont moins que tu dois les garder longs pour leur faire plaisir...

    Posté par erzébeth, mercredi 17 décembre 2008 à 13:58
  • Erzebeth, lorsque l'on change de coiffure (ou de coupe), c'est que l'on décide (inconsciemment) de changer de vie ... Donc, tu as bien fait de te faire couper les cheveux. Avec une telle coupe, tu ne peux que rebondir et faire repartir toutes tes plantes ;-D Dis-toi que c'est pour tout le monde pareil, la période de Noël n'est pas toujours exaltante !!

    Posté par Nanne, mercredi 17 décembre 2008 à 21:54
  • Nanne, ton commentaire est adorable, merci ! Et tu as raison, j'étais peut-être inconsciemment prête pour quelques changements ? (et merci de me rappeler l'existence de ma plante, elle était assoiffée et grâce à toi, elle revit )
    Bon courage pour ces fêtes de fin d'année, peut-être qu'on peut malgré tout parvenir à adoucir tout ça avec quelques livres, chocolats et films...

    Posté par erzébeth, jeudi 18 décembre 2008 à 10:10
  • et celles qui te connaissent ne pourraient pas avoir la photo par email?

    Posté par Stéphanie, samedi 20 décembre 2008 à 07:56
  • Ah ah ! J'ai horreur des photos
    Un ami m'en réclame une aussi. Mais finalement, je n'ose pas : après lavage des cheveux, ma coupe ne ressemble pas-du-tout à celle de Reese, et vous risquez d'être déçus !

    Posté par erzébeth, samedi 20 décembre 2008 à 13:24

Poster un commentaire