N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

lundi 6 avril 2009

Les prisons égyptiennes manquent cruellement de confort

Un crocodile sur un banc de sable
d'Elizabeth Peters (1975)
traduction de Louis de Pierrefeu

http://2.bp.blogspot.com/_2hkJDBFZnUk/R9krGM1SkPI/AAAAAAAAAi0/GaBNdkKyVxU/s200/Un+crocodile+sur+un+banc+de+sable.jpg

« J'ai trente-deux ans et, je le vois bien, un visage sans grâce, une silhouette à l'avenant. En outre, l'égalité d'humeur qu'on attend d'une épouse dans notre monde me fait totalement défaut. »

Quand vous êtes une femme célibataire de trente-deux ans, que vous vivez à la fin du XIXe siècle, que vous n'êtes pas très jolie et que vous héritez après le décès de votre père, votre réaction la plus normale serait de vite choisir un époux parmi les prétendants qui vous rôdent autour (c'est fou comme l'argent rend séduisant).
Le hic, c'est qu'Amelia Peabody n'est pas du genre à avoir des réactions normales. La preuve, elle se fiche des convenances et part voyager - c'est ainsi qu'elle se retrouve à Alexandrie, accompagnée d'Evelyn, une jeune fille éplorée qu'elle a rencontrée quelques jours auparavant à Rome...
Le destin les place sur la route de Radcliffe Emerson et de son frère, Walter. Radcliffe est un égyptologue à l'abord rugueux et méfiant, mais Amelia n'est pas du genre à se laisser impressionner par un représentant de la gente masculine.
Tandis que l'héritière et sa nouvelle dame de compagnie (Evelyn, donc; suivez, un peu !) descendent le Nil, elles sont comme par hasard obligées d'interrompre leur voyage et de camper là même où les Emerson font des fouilles. C'est d'ailleurs un endroit peu recommandable : une momie se balade la nuit et terrorise les habitants du coin, un chouïa superstitieux.

« Evelyn sanglotait, la tête baissée.
- Tout cela est fort touchant, déclarai-je sèchement. Vous allez gâcher cette robe, Evelyn. Les taches d'eau salée sont très difficiles à enlever sur le satin. »

Avec Un crocodile sur un banc de sable, on est en présence d'une aventure incongrue, qui est forte de personnages hauts en couleur. Amelia Peabody, pour commencer, n'a rien de la sage héroïne victorienne  qui se soumet à l'autorité masculine. C'est une femme intrépide, vive d'esprit, qui a décidé de vivre comme bon lui semble. Elle sait, après tout, qu'elle ne sera jamais courtisée, ne correspondant pas aux attentes des hommes; alors, pourquoi ne pas profiter de sa liberté, de son aisance financière ? L'autre personnage principal est Emerson et il n'est pas très commode en apparence. Bourru, barbu (et des tas d'autres choses en -u), il s'énerve quand il voit Amelia dans ses pattes : elle ne devrait pas plutôt être en train de broder au coin du feu ? Ce qui l'agace encore plus, c'est de réaliser à quel point les pensées et les actes d'Amelia peuvent être pertinents. Leurs altercations, évidemment, nourrissent l'histoire et la rendent encore plus enjouée. Il serait vraiment peu aimable de ma part de ne pas évoquer les autres personnages (Evelyn, son fameux cousin qui la courtise, et même la momie, tiens), mais ma lecture commence à dater, et j'ai une mémoire défaillante. Tout ce que je peux vous raconter, c'est qu'Un crocodile sur un banc de sable est le premier volume d'une série consacrée à Amelia et Radcliffe; toutes les histoires se passent d'ailleurs en Egypte, si je ne m'abuse. On pourrait décrire cette série comme une série policière, sans pour autant qu'il y ait une effusion d'hémoglobine, ni même un suspense insoutenable. C'est plus humoristique et divertissant qu'autre chose, mais il faut bien avouer que l'auteur remplit bien son contrat : Un crocodile... est un régal d'humour british, et les personnages parviennent à effacer une petite longueur que j'ai personnellement sentie au milieu du livre. La fin est absolument délicieuse, et ne donne qu'une envie... lire la suite !

Je dois ces heures de plaisir à Mo, à qui je ne peux que logiquement crier : Merci Mo ! C'est d'ailleurs elle qui m'avait donné envie de découvrir ce livre, suite à un billet effroyablement élogieux.
Yue Yin nous a présenté la saga
 par là et a même listé les différents titres dans leur ordre de parution. Et comme Fashion n'est pas sa cyber-jumelle pour rien, vous retrouverez une présentation chez elle aussi.
Chimère, Romanza et Kalistina ont aussi aimé.
Elles ont bon goût, toutes ces filles.

Pour ceux qui ne sont pas rassasiés, j'ajoute un site français consacré à la saga.
Je crois avoir fait le tour de la question, non ?

Posté par erzebeth à 09:15 - lecture - Commentaires [24] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est vrai que c'est sympa Peters ! D'ailleurs j'en ai un dans ma PAl depuis un bail, il faudrait que je le rapatrie dans ceux à lire prochainement...

    Posté par freude, lundi 6 avril 2009 à 10:21
  • Ah, je suis ravie que tu aies aimé! Au moins un épisode se passe à Londres - mais à moitié dans le British Museum, alors ça fait comme en Egypte...
    Le site est bien pratique pour l'ordre des romans: l'ordre de publication/rédaction est légèrement différent de l'ordre chronologique des aventures.

    Posté par Mo, lundi 6 avril 2009 à 12:26
  • Ravie de te voir fan d'Amélia Tu vas voir, on ne peut plus s'arrêter une fois prise dans l'engrenage. Il les faut tous !

    Posté par praline, lundi 6 avril 2009 à 13:45
  • Chouette, chouette, il est dans ma pile... et dans ma pile "proche", à part de ça... du moins, il était proche avant de s'écrouler dans la démolition de ma pile à lire... mais il est dans les prochains quand même!!

    Posté par Karine :), lundi 6 avril 2009 à 15:37
  • aaahhhh tu as aimé )) avoue qu'elle est top cette Peabody (je suppose qu'elle réprouverait l'utilisation d'un tel vocabulaire) et attends un peu de rencontrer Ramsès (pas le pharaon, le fils d'amélia et emerson )

    Posté par yueyin, lundi 6 avril 2009 à 16:57
  • Je ne connais pas du tout mais je crois que c'est tout à fait le genre de série qui peut me plaire! L'époque victorienne, l'Egypte, une momie... Je note!

    Posté par Keltia, lundi 6 avril 2009 à 19:25
  • Voilà une héroïne sympathique qui a su te sauver d'une mauvais passe de lecture. Mais je ne suis pas trop tentée malgré tout, car les extraits (surtout le 2e) nme laissent perplexe ! Mais en même temps, avec tous ces fans, je doute un peu, forcément...

    Posté par levraoueg, lundi 6 avril 2009 à 20:07
  • * Freude, l'auteur gagne effectivement à rejoindre les PAL de première nécessité, ce serait bien trop triste de négliger ce pur moment de détente !

    * Mo, encore merci ! J'ai été charmée dès la première page.
    Si je te comprends bien, E. Peters a écrit sa série... dans le désordre ? Comme C.S. Lewis avec Narnia et le premier épisode, c'est ça ?
    Ici, il vaut quand même mieux les lire dans l'ordre chronologique, c'est ça ?

    * Praline, je ne savais pas que je mettais le pied dans un tel engrenage ! Je suis déjà curieuse de faire la connaissance de Ramsès, j'adore son prénom !

    * Karine, ce cataclysme littéraire est un drame. Garde courage, et n'oublie pas les priorités - ce Crocodile ne pouvant qu'en faire partie !

    * Yue, je crois que j'étais parfaite candidate pour aimer ce livre ! Et la suite me paraît très prometteuse, en effet...

    * Keltia, on connaît tous des lundis ennuyeux, ternes, fatigants, mais ajouter Peters dans ses envies de lecture peut suffire à les illuminer
    (non, je n'ai pas bu)

    * Levraoueg, hélas, je parle ici d'une lecture que j'ai faite pendant ma période de déconnexion... et ce sera ainsi toute la semaine. Je me remets doucement, mais lentement de ma panne de lecture, avec un autre genre de livre.
    Le second extrait, ah, j'en étais sûre ! Je l'ai coupé pour ne pas qu'il soit trop long, et évidemment, il devient curieux. Ne force rien, de toute façon, je suis sûre que tu regorges d'envies de lecture, alors il ne faut rien s'imposer...

    Posté par erzébeth, lundi 6 avril 2009 à 20:30
  • Ah, cette série est une série-doudou! Et Ramsès, aaah, tu vas l'adorer, Yue a raison! )

    Posté par fashion, lundi 6 avril 2009 à 21:29
  • Haaa, une de mes séries doudou, en effet! Je ne peux que t'encourager à lire les tomes suivants

    Posté par kali, lundi 6 avril 2009 à 22:52
  • Moi je préfère suivr el'ordre chronologique, parce que ça suit l'évolution des personnages. Mais en fait, je crois que ça concerne juste deux-trois volumes, un peu comme des ajouts.

    Posté par Mo, mardi 7 avril 2009 à 00:02
  • Fashion, c'est étonnant que tu approuves ta cyber-jumelle ! Rien que l'idée d'appeler son fils Ramsès, ahh ! Je suis fan !

    Kali, je crois que je suivrai ton sage conseil ! Je ne peux pas rester comme ça, sur une première bonne impression, il faut que j'approfondisse ça...

    Mo, je ferai comme toi, de toute façon. Si je ne suis pas la chronologie, je vais être déboussolée...

    Posté par erzébeth, mardi 7 avril 2009 à 20:13
  • Kali peut faire genre sage, mais en vrai elle a complètement craqué sur Ramsès (je balance là non ?) bon peut-être pas au début quand il a huit ans - bien que ce soit un personnage extra drôle - mais plus tard quand il est adulte (car c'est une série qui couvre du terrain

    Posté par yueyin, mardi 7 avril 2009 à 23:44
  • Madame YueYin, vous êtes une vilaine félonne. Si vous continuez comme ça, je vais être obligée d'en référer à Monsieur Kiki.

    Posté par kali, mercredi 8 avril 2009 à 17:52
  • Il est dans ma PAL suite au billet de Fashion, mais en ce moment je lis un autre titre du même auteur, "L'Enigme des cinq lunes". C'est une autre série, qui a pour heroïne Vicky Bliss, une historienne de l'art qui pour l'heure n'arrête pas de se mettre dans des situations improbables. Pour le moment ça me plaît bien, donc je sens que je ne vais pas tarder à faire connaissance avec Amelia

    Posté par Co, mercredi 8 avril 2009 à 19:55
  • Yue, je suis rassurée quelque part d'apprendre que Kali n'a pas d'attirance particulière pour les jeunes enfants...

    Kali, je crois effectivement que justice doit être faite, mais crois-tu que Mr Kiki a le moindre contrôle sur les paroles de Yue ?... Je la crois plutôt indomptable, hélâs.

    Co, dis donc, je ne connaissais pas du tout cette série dont tu parles ! Tu sais que ce serait vraiment bien si tu ouvrais un blog...?

    Posté par erzébeth, mercredi 8 avril 2009 à 22:13
  • Moi je suis sceptique et déçue par l'héroine Vicky Bliss

    Posté par praline, mercredi 8 avril 2009 à 22:32
  • Ah oui ? Il est donc difficile de créer un personnage aussi décidé qu'Amelia Peabody...
    Il faudra que je me fasse ma propre opinion sur le sujet !

    Posté par erzébeth, jeudi 9 avril 2009 à 20:31
  • J'en ai lu deux il y a quelques années et j'avais beaucoup aimé ! Je me demande pourquoi je n'ai pas continué ? Sans doute, à cause de l'énorme PAL ! Car ma mère a pratiquement la série entière !!!

    Posté par Manu, vendredi 10 avril 2009 à 07:58
  • Manu, je suis dans la même situation que toi - j'ai adoré la première histoire, et je n'ai toujours pas pris le temps de lire la suite... Mais toi qui as tout à disposition, tu devrais avoir honte !

    Posté par erzébeth, vendredi 10 avril 2009 à 17:11
  • Tu me donnes envie de reprendre ma lecture*...
    Et comme bon nombre de commentatrices, je dis : "Attends de voir Ramsès" (3ème volume où sa présence prend de l'ampleur )
    [*Où en étais-je ?*]

    Posté par uncoindeblog, samedi 11 avril 2009 à 16:50
  • Delphine, c'est pas bientôt fini de me tenter pour lire la suite, hum ? J'ai l'impression de mettre le doigt dans un engrenage, avec ces séries romanesques... Et quand on arrête en cours de route, comme toi, ah ! Il faut tout reprendre depuis le début

    Posté par erzébeth, dimanche 12 avril 2009 à 20:46
  • j'adore aussi mais voila je ne trouve pas le maitre des demons

    Posté par elodie, mardi 18 août 2009 à 21:58
  • * Elodie, je suis confuse de ne pouvoir t'aider, il est en rupture de stock ? Peut-être que tu peux le commander via amazon, ou fureter dans les bouquineries... Bon chance !

    Posté par erzébeth, mercredi 19 août 2009 à 19:13

Poster un commentaire