N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

mercredi 29 avril 2009

Dans les profondeurs bleues de la mer

Je ne sais pas si vous avez déjà remarqué, mais à chaque qu'on annonce la sortie d'un film d'Hayao Miyazaki, les médias ne parlent pas de "son nouveau film", non, ils disent systématiquement "son nouveau chef-d'œuvre".
Comme s'il ne faisait que ça ! Comme s'il ne se trompait jamais, Hayao ! Alors qu'il ne sait même pas dessiner un poisson rouge normal.

20080628_ponyo
La preuve !

Ponyo sur la falaise, donc, est le dernier chef-d'œuvre de Miyazaki, et soyons honnête : encore une fois, le compliment n'est pas volé. C'est impressionnant d'imaginer que quelque part dans le monde, il y a un homme aussi créatif et aussi talentueux que lui. De tous ses films que j'ai vus, pas un ne m'a pas déçue, pas un n'est raté. Remarquable.

Ce dessin animé reste proche de ses préoccupations habituelles - de la poésie (à foison), un zeste d'écologie (la nature peut, à n'importe quel moment, reprendre ses droits et détruire l'œuvre humaine), du monstrueux (ces vagues gigantesques qui avalent les routes, recouvrent la ville...), de la sensibilité...
Sosuke est un petit garçon de 5 ans, qui ne vit la plupart du temps qu'avec sa mère (son père est un marin); un beau jour, un petit poisson rouge échoue là où il joue. Évidemment, il l'adopte de suite : la petite créature est baptisée Ponyo.
Seulement voilà, Ponyo n'est pas un poisson rouge comme les autres, déjà parce qu'elle a une tête humaine  (voyez l'image au-dessus). Elle est en effet la fille (car oui, c'est une fille) d'un sorcier autrefois humain (qui vit désormais dans les profondeurs de l'océan) et de la déesse de la mer. Ponyo devrait se satisfaire de sa vie de poisson, en compagnie de ses innombrables sœurs...
Mais Ponyo est rongée par cet héritage humain qui est le sien malgré tout, et quand elle rencontre Sosuke, elle n'a plus qu'un désir : être humaine, et vivre avec lui !
D'obstacles en péripéties, elle y parvient... mais sa métamorphose réveille les forces maritimes - sans le vouloir, elle a ouvert les portes d'un autre monde... et tant qu'elles ne se refermeront pas, tant qu'elle ne fera pas le choix entre sa nature humaine ou sa nature animale, son sorcier de père n'abandonnera pas le combat.

Ça ne paraît peut-être pas très alléchant présenté comme ça, mais peu importe; la règle numéro un dans la vie est : Faisons confiance à Miyazaki et allons voir ses films même si l'idée de départ ne nous intéresse pas trop.
Je crois qu'on peut difficilement être déçu; même si le propos peut à première vue paraître moins profond que dans Princesse Mononoké par exemple, il me semble que c'est un leurre. La fausse naïveté des dessins (assez "enfantins", oserais-je dire) cache au contraire une sensibilité extraordinaire qui est mise en scène à chaque nouveau plan. Un travail prodigieux, de toute beauté. Je ne pourrais pas expliquer cela comme il faut, et j'en suis bien marrie. Quoi qu'il en soit, Ponyo sur la falaise est une nouvelle invitation de Miyazaki à entrer dans son univers, un nouveau voyage vers un monde tellement plus beau et plus sain que le nôtre...
Certaines scènes sont terrifiantes; la tempête est remarquablement dessinée, j'étais moi-même mal à l'aise devant ce spectacle de vent, de pluie, de déchaînement maritime. Les vagues deviennent vivantes, prennent la forme d'énormes poissons aux couleurs sombres, ils courent et rattrapent les humains pour les engloutir, pour récupérer cette petite fille ponyo_new_twitch4si aventureuse... On est effrayé pour le père de Sosuke, qui est justement en mer. La nuit est si noire... puis surgit quelques lumières - un faisceau lumineux doré... la déesse de la mer contemple la beauté de son monde et vient apaiser ceux qui en ont besoin (et je peux vous dire que cette déesse est tout simplement féerique, hypnotisante...).
Pendant tout le film, on assiste à l'épanouissement de Sosuke et de Ponyo qui, quand ils sont ensemble, décuplent leurs forces (et je ne dis pas ça uniquement parce que la petite fille mi-poisson mi-humaine a des pouvoirs magiques) et sont prêts à affronter des épreuves parfois initiatiques. Comme si, quelque part, leur jeune âge leur permettait de ne pas avoir conscience totalement du danger et des enjeux, comme si, finalement, leur fraîcheur ouvrait devant eux le monde des possibles, où les barrières sont faites pour être franchies sans peur...
Leur cheminement presque aveugle (c'est comme cela que je le ressens - ils ne semblent pas avoir conscience des enjeux) devient finalement douloureux pour leur entourage : pour Fujimoto, le père de Ponyo, et pour Risa, la mère de Sosuke. Fujimoto est déchiré à l'idée de perdre sa fille, de la voir prendre forme humaine pour le restant de ses jours. Selon lui, il faut renoncer au monde des hommes, et enrichir les esprits de la nature... Risa, elle, accepte les événements tels qu'ils se produisent, mais je trouve que les scènes finales peuvent s'interpréter de différentes manières, et quand je vois cette immense bulle, ce coin discret où Risa partage des secrets avec la déesse de la mer, je me dis que quelque chose se brise à ce moment-là...

ponyo_sur_la_falaise_gake_no_ue_no_ponyo_ponyo_on_a_cliff_08_04_2009_19_0_4_g

Ponyo sur la falaise est clairement une réinvention du mythe de La petite sirène, mais Miyazaki se réapproprie tellement cette histoire pour la faire sienne qu'on assiste à une œuvre entièrement nouvelle et fabuleuse. Ses dessins n'ont rien perdu de leur puissance, sa poésie est toujours intacte, aussi pure et attirante que dans ses films précédents. Hayao Miyazaki est un enchanteur et ça ne cesse de m'éblouir. Une heure quarante de grâce, cela ne se refuse pas; savourez bien. L'art de Miyazaki est précieux.

Les avis de Papillon, Leiloona et Sylvain Rivaud. J'ajoute Yohan même s'il n'a pas aimé Princesse Mononoké, ce qui est blâmable mais que voulez-vous, je suis si gentille...
Je vous conseille également de jeter un oeil à cette
conversation sur Allociné, où le traducteur (pour la VF) intervient, et apporte de passionnants éclairages (notamment sur le nom même de "Ponyo" qui m'intriguait (tout le monde est amusé, dans le film, quand le nom est prononcé), sur la relation de Sosuke avec ses parents (il ne les appelle jamais "papa" ou "maman"...), etc).
+ Une superbe étude sur la genèse du dessin animé, les personnages et mille autres choses (mais à ne lire que quand on a vu le film, bien sûr)   

Posté par erzebeth à 09:00 - pellicule - Commentaires [28] - Permalien [#]

Commentaires

    Ton billet ne fait que confirmer mon envie d'y aller très vite.

    Posté par Stephie, mercredi 29 avril 2009 à 09:10
  • Bon, je vais faire office de réfractaire mais ça ne fait rien, j'assume assez bien. Je ne vais pas voir les dessins animés de Miyazaki, mes enfants regardent les DVD sans moi, c'est pas que je n'aime pas, mais ça ne m'intéresse pas. La poésie de la chose, tant vantée, ne m'attire pas du tout, tant qu'à voir un film d'animation, je préfère "Ratatouille" ou "Chasseurs de dragons". Ok, je sors...

    Posté par Ys, mercredi 29 avril 2009 à 09:16
  • Je vais le voir ce weekend avec "La Brume électrique" et je dois regarder les dvd de "Séraphine", " Valse avec Bachhir", ce sera ciné et films ce weekend !!!

    Posté par Hambre, mercredi 29 avril 2009 à 11:23
  • Bon, c'est terrible, mais je ne connais pas du tout. Je n'en ai même jamais entendu parler!! Terrible, non! Je vais donc attendre en DVD... un jour, si j'y repense!

    Posté par Karine :), mercredi 29 avril 2009 à 12:50
  • Je ne lis pas ton post aujourd'hui. Je dois aller voir "Ponyo" prochainement (tu notes ma frénésie cinématographique en ce moment : deux films ! ). Je reviendrai ajouter mon grain de sel une fois le film vu.
    Comme MURAKAMI, MYAZAKI ne laisse de me stupéfier par sa créativité et l'onirisme de ses histoires.
    Je me régale par avance.

    Posté par Fantômette, mercredi 29 avril 2009 à 13:37
  • Je ne sais pas pour toi, mais moi j'ai eu du mal à écrire un billet sur ce film (D'ailleurs je te remercie pour le lien). Comme tu l'as écrit, le résumé ne donne pas forcément envie d'aller le voir ... et pourtant ... pourtant ce dernier Miyazaki est encore une fois superbe.

    Posté par Leiloona, mercredi 29 avril 2009 à 16:22
  • Il faut absolument que j'aille le voir ! J'adooore Miyazaki depuis des années, mais j'en ai loupé dans les derniers...

    Posté par Lilly, mercredi 29 avril 2009 à 16:57
  • Je connais mal Myazaki, mais, j'ai beaucoup aimé dans celui-là la représentation des vagues et de la mer en colère. Ces poissons géants, cette mer qui devient un être vivant, multiple, wouah!

    Posté par Mo, mercredi 29 avril 2009 à 16:59
  • J'ai beaucoup aimé ce film de Miyazaki, mais je suis une inconditionnelle. Mon préféré reste "Princesse Mononoké".

    Posté par Aifelle, mercredi 29 avril 2009 à 18:04
  • Comme Ys, le côté onirique de l'oeuvre de Miyazaki m'empêche parfois de rentrer complètement dans l'histoire. J'ai du mal à suivre (je l'avoue), je suis déconcertée par la tournure des événements, ...

    Cela dit, je reconnais volontiers qu'il s'agit d'un artiste de talent et je salue sa créativité.

    Peut-être même que j'essaierai de regarder Ponyo, pour voir...

    Posté par Keltia, mercredi 29 avril 2009 à 18:21
  • * Stephie, euh, je confirme aussi : mieux vaut y aller vite. Dans ma grande ville, il ne passe déjà plus que dans un seul cinéma, c'est une honte...
    J'espère que tu aimeras !

    * Ys, tu sais bien que grâce à-ce-que-j'ai-reçu-aujourd'hui, je suis incapable de t'en vouloir. Je suis en revanche surprise, j'aurais cru que tu aimerais ce genre onirique...
    Je n'ai pas vu "Chasseurs de dragons", mais ça devait être bien...

    * Hambre, heureusement qu'on a un week-end de trois jours ! (enfin, euh, j'espère que tu l'as aussi...) "Dans la brume électrique" ne me dit rien qui vaille, alors bon, si tu ne dois aller qu'une fois au cinéma ce week-end, tu sais quel film tu dois aller voir, pas vrai ?!

    * Karine, tu n'as jamais entendu parler de Miyazaki, ou de ce dessin animé ? Si c'est de l'homme, je t'en supplie, déménage en France et je te montrerai tout ça. Tu ne peux pas rester dans l'ignorance plus longtemps !

    * Fantômette, tu me remplis de bonheur. Oui, il me tarde de savoir ce que tu auras pensé de "Ponyo"...!
    Et j'adhère à 1000% à ce que tu dis sur les deux japonais, je me faisais la même remarque, et ces deux-là comptent beaucoup pour moi...

    * Leiloona, j'ai du mal à écrire chacun de mes billets, tu sais
    Mais nous sommes entièrement d'accord, c'est fou, cela vaut toujours le déplacement, et sur grand écran, c'est encore plus beau...

    * Lilly, que tu aimes Miyazaki me fait presque oublier ton billet sur Flaubert, tu sais ! Oui, vas-y, un Miyazaki en salles ne se rate pas, mademoiselle !

    * Mo, la tempête est effectivement impressionnante. Ca m'a scotchée sur mon fauteuil. Si je puis me permettre, je te conseille vivement "Le voyage de Chihiro", "Princesse Mononoké", je ne me lasse pas non plus de "Kiki la petite sorcière" (plus enfantin), "Le château ambulant" est une merveille pure aussi... enfin, je pense que tu aimerais ces oeuvres-là !

    * Aifelle, que ça me fait plaisir de te savoir parmi les inconditionnelles ! "Princesse Mononoké" est effectivement l'un de ses films les plus forts... même si mon préféré reste, je crois, "Chihiro". Quoique, dur de trancher !

    Posté par erzébeth, mercredi 29 avril 2009 à 18:27
  • * Keltia, je comprends qu'on ne puisse pas se fondre dans cet univers si particulier. Et "Ponyo" est désarmant à plus d'une reprise... si quelque chose te bloque, pourquoi insister ?

    Posté par erzébeth, mercredi 29 avril 2009 à 18:28
  • Du JAMBON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    J'ai beaucoup apprécié ce dessin animé mais il n'arrive pas à la cheville de Mon Voisin Totoro
    (ceci dit... je ne sais pas si quelque chose sera encore plus mignon que mon voisin totoro...)

    Posté par Ankya, mercredi 29 avril 2009 à 18:36
  • Moi aussi, la tempête m'a fait peur. J'ai serré très fort la main de ma fille à ce moment là ! Ponyo est vraiment un film adorable en plus d'être magnifique ! La petite maison de Sosuke est trop mignonne aussi. Encore un chef d'oeuvre du maître Miyazaki, c'est sûr. Certains disent que ce serait le dernier, vu l'âge du maître, mais j'espère que ça, c'est moins sûr !

    Posté par virginie, mercredi 29 avril 2009 à 19:28
  • Ai emmené ma puce et sa copine le voir aujourd'hui, un vrai plaisir ! Mais suis fan, avant d'être maman, j'allais déjà les voir...

    Posté par freude, mercredi 29 avril 2009 à 20:20
  • J'ai presque eu peur!!

    Miyazaki est sans doute un des réalisateurs que j'admire le plus. Il parvient toujours à donner des oeuvres magiques, accessibles au petits souvent, fascinantes pour les plus grands toujours. Un maître qui fait preuve d'une sensibilité hors du commun!

    Bref, je l'aime!

    Posté par chiffonnette, mercredi 29 avril 2009 à 21:06
  • Je suis une grande fan de Myazaki! Je trouve ses dessins animés tellement poétiques... et tous très différents. Il est fort.
    Faudra que j'aille le voir celui-là. Pour le moment, mon préféré reste "Le voyage de Chihiro" même si "Princesse Mononoké" décoiffe pas mal.

    Posté par Ofelia, mercredi 29 avril 2009 à 21:17
  • Myazaki ne fait que des chefs d'œuvre, que cela soit dit et inscrit dans le marbre
    On a tous adoré à la maison, même et surtout le petit de 4 ans, qui a voulu après lire le conte originel !

    Posté par Océane, mercredi 29 avril 2009 à 23:07
  • Question pragmatique, à partir de quel âge le conseilles-tu ??

    Posté par bladelor, jeudi 30 avril 2009 à 09:50
  • Une nouvelle très belle réussite de Miyazaki, le roi du dessin animé à l'ancienne. Une oeuvre riche, plus facile à suivre que ses précédents films, mais qui laisse un souvenir très agréable.
    Vraiment, une oeuvre à découvrir pour ceux qui sont réticents !

    Posté par Yohan, jeudi 30 avril 2009 à 15:03
  • "la règle numéro un dans la vie est : Faisons confiance à Miyazaki et allons voir ses films "
    Voilà j'adhère à 100% et à chaque fois je me dis que non le prochain ne saurait être aussi bon que le précédent que j'ai adoré et pan, le château ambulant... grand Tolkien le château ambulant, je pensais qu'il ne pourrait jamais égaler Chihiro ou Mononoké et ben si !!! alors qu'entends-je, il ne passe plus que dans un cinéma aux armes !!!!!

    Posté par yueyin, jeudi 30 avril 2009 à 20:42
  • * Ankya, tes premiers mots ont failli être le titre de mon billet !! C'est vrai que "Mon voisin Totoro" est assez irrésistible (et la toute petite fille, je veux la même...), mais c'est un des Miyazaki que je connais le moins bien, il faudrait que je le revois, tiens...

    * Virginie, on a réagi de la même manière, alors, devant la tempête et la maison de Sosuke !
    Avec un peu de chance, Miyazaki nous fera encore un dessin animé... je l'espère !

    * Freude, proposer des dessins animés d'aussi bonne qualité aux enfants, voilà un comportement que j'approuve totalement !

    * Chiffonnette, nous sommes entièrement d'accord ! C'est vrai que c'est puissant de convaincre aussi fortement les adultes et les enfants... C'est un magicien, je crois !

    * Ofelia, on a la même préférence ! Et oui, vraiment, je te conseille vivement d'aller faire la connaissance de Ponyo, tu ne devrais pas le regretter... et on en rediscutera !

    * Océane, entendu, gravons-le dans le marbre ! C'est mignon que toute la famille adhère à ce spectacle, vous devez vous régaler à regarder ça tous ensemble !!

    * Bladelor, c'est très difficile de te répondre, je connais mal les enfants... La petite fille à côté de moi devait avoir 5 ans, elle a réussi à suivre sans problème. Et Océane dit que son enfant de 4 ans a aimé aussi... Je pense qu'il y a tellement de "couches" dans une oeuvre de Miyazaki que même un très jeune enfant peut y trouver son compte, devant la beauté des dessins...

    * Yohan, honte sur moi, alors que je sais très bien que tu es cinéphile, je n'ai même pas vérifié si tu avais déjà parlé de "Ponyo", et diantre, tu l'as fait... je vais réparer mon erreur, promis !
    Tu as raison, cette oeuvre est sans doute plus facile à suivre, même s'il reste des énigmes (je n'en démords pas, je suis sûre que la fin n'est pas aussi simple qu'on le croit).

    Posté par erzébeth, jeudi 30 avril 2009 à 20:46
  • * Yue, quelle majesté il a encore atteint avec "Le château ambulant", ça en est faramineux ! Là, je te préviens, c'est quand même un autre style (plus proche de "Kiki la petite sorcière" et "Totoro"), mais c'est à ne pas rater malgré tout !!! Donc tu sais ce qu'il te reste à faire ce week-end !

    Posté par erzébeth, jeudi 30 avril 2009 à 20:48
  • J'y vais dimanche matin avec mon fils de 5 ans qui l'a déjà vu mais qui veut le revoir !!! tant mieux ça me donnera l'occasion de le voir !

    Posté par george sand et m, vendredi 1 mai 2009 à 15:57
  • Merci pour ta réponse !

    Posté par bladelor, samedi 2 mai 2009 à 10:15
  • * George Sand et toi, c'est très bien que ton fiston te réclame pour le cinéma, tu devrais te régaler toi aussi !

    * Bladelor, you're welcome !

    Posté par erzébeth, samedi 2 mai 2009 à 10:38
  • Coucou!

    Hum ... Comme j'ai aimé moi aussi! comme tous les autres Miyazaki d'ailleurs!
    J'en parle sur mon blog si ça t'intéresse, je t'invite???

    Posté par Romanza, lundi 4 mai 2009 à 15:50
  • Romanza, oui, ça m'intéresse, bien sûr ! Je viendrai te lire tout à l'heure

    Posté par erzébeth, lundi 4 mai 2009 à 20:31

Poster un commentaire