N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

vendredi 1 mai 2009

Blue bird

Trop fatiguée pour vous gratifier d'un billet sur une lecture récente; alors je laisse la parole à mon ami Charles Bukowski - c'est le cas de le dire, puisqu'il va vous lire directement l'un de ses poèmes, L'oiseau bleu.
Je glisse, en dessous de la vidéo, la traduction française du poème (les observateurs remarqueront que la traduction n'est pas la même que durant le petit film; je m'en fiche, je n'y suis pour rien).

 

   il y a dans mon coeur un oiseau bleu qui
   veut sortir
   mais je suis trop coriace pour lui,
   je lui dis, reste là, je ne veux pas
   qu'on te voie.

   il y a dans mon coeur un oiseau bleu qui
   veut sortir
   mais je verse du whisky dessus et tire
   une bouffée de cigarette
   et les putains et les barmen
   et les employés d'épicerie
   ne savent pas
   qu'il est
   là.

   il y a dans mon coeur un oiseau bleu qui
   veut sortir
   mais je suis trop coriace pour lui,
   je lui dis,
   tiens-toi tranquille, tu veux me fourrer dans le
   pétrin ?
   tu veux foutre en l'air mon
   boulot ?
   tu veux faire chuter les ventes de mes livres en
   Europe ?

   il y a dans mon coeur un oiseau bleu qui
   veut sortir
   mais je suis trop malin, je ne le laisse sortir
   que de temps en temps la nuit
   quand tout le monde dort.
   je lui dis, je sais que tu es là,
   alors ne sois pas triste.

   puis je le remets,
   mais il chante un peu
   là-dedans, je ne le laisse pas tout à fait
   mourir
   et on dort ensemble comme
   ça
   liés par notre
   pacte secret
   et c'est assez beau
   pour faire pleurer, mais
   je ne pleure pas,
   et vous ?

Posté par erzebeth à 09:15 - les jolis mots des autres - Commentaires [18] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est à la fois drôle, triste et tendre. J'aime beaucoup !

    Posté par Lilly, vendredi 1 mai 2009 à 09:37
  • Je ne savais pas que Bukowski avait écrit ce genre de poème, je le trouve extrêmement beau et touchant.

    Posté par Aifelle, vendredi 1 mai 2009 à 09:44
  • I agree with Buckowski : the blue bird has to be locked, it is so weak !

    Posté par Ys, vendredi 1 mai 2009 à 09:50
  • Ah ! Je viens de voir ton avatar chez Amanda : trop fort !!!!

    Posté par Ys, vendredi 1 mai 2009 à 10:02
  • Aaaaaah Charles. Je n'ai lu qu'Ham On Rye pour le moment, mais je le mets déjà dans mon Panthéon personnel. Même sa prose a quelque chose de poétique.

    Posté par Ofelia, vendredi 1 mai 2009 à 12:43
  • * Lilly, c'est à l'image de Bukowski, tout simplement !

    * Aifelle, c'est vrai qu'on retient plus facilement l'image provoc que Bukowski s'est forgée, mais il n'était pas que ça - et même quand il parle de putes, d'alcool et de pauvreté, il le fait magistralement.

    * Ys, I so agree with you !
    (et je me suis dit qu'on pouvait bien résister aussi on the web !)

    Posté par erzébeth, vendredi 1 mai 2009 à 12:47
  • * Ofelia, nous sommes entièrement d'accord... "Ham on rye" ("Souvenirs d'un pas grand-chose" en français) est effectivement un sacré livre. Si tu veux continuer à découvrir ce merveilleux auteur, je me permets de te conseiller "Journal d'un vieux dégueulasse", un de mes livres préférés... (et que j'ai pensé à mettre dans mon blog-o-trésors, ouf, je n'en aurais plus dormi autrement...)

    Posté par erzébeth, vendredi 1 mai 2009 à 12:50
  • J'avais déjà "Notes from a dirty old man" mais j'en ai déjà un sur ma PaL: "Post-office". Un Buko ça se déguste que je recule toujours le moment de le lire :p

    Posté par Ofelia, vendredi 1 mai 2009 à 22:31
  • * Ofelia, je te comprends, je raisonne comme ça aussi ! (pour cet auteur et pour d'autres) Mais il a écrit quand même un bon nombre d'œuvres, je suis sûre que tu peux déjà lire "Post-office" cette année ! (et comme ça, tu me donneras aussi envie de le lire...)

    Posté par erzébeth, samedi 2 mai 2009 à 10:39
  • Eh ben ! Magnifique ! Dire que je reviens d'une librairie sans même un Bukowski... Il existe un recueil traduit dans lequel on peut lire ça ?

    Posté par levraoueg, samedi 2 mai 2009 à 14:23
  • Sinon, moi aussi ! (pour le blog-it)

    Posté par levraoueg, samedi 2 mai 2009 à 14:24
  • Chère Levraoueg qui aime les jours chômés, après recherche, je peux te dire que "L'oiseau bleu" clôt le recueil "Avec les damnés", mais ce livre est un horrible fourre-tout (où tu trouves aussi bien des poèmes que des nouvelles ou des extraits d'autres romans, alors que les nouvelles sont normalement déjà publiées dans d'autres recueils, et que les romans, bah... existent aussi en texte intégral, et pas uniquement en extraits foireux). Il y a eu un léger massacre avec les traductions de Bukowski. Et peut-être même qu'on trouve "L'oiseau bleu" dans un autre recueil encore, mais je connais trop mal pour te dire...

    Posté par erzébeth, dimanche 3 mai 2009 à 12:47
  • Yep ! Je vote pour une vie de week ends ! (je veux dire de week ends non travaillés, of course)

    Posté par Fantômette, dimanche 3 mai 2009 à 21:33
  • Fantômette, ta parenthèse allait de soi ! Allez, plus que trois jours et on remet ça...!

    Posté par erzébeth, lundi 4 mai 2009 à 20:30
  • Un de mes écrivains...

    fétiches !!!
    Domage qu'ils n'ont pas tout traduit.
    J'ai qqes poemes sur mon blog if you want !
    Bienvenue au club ...

    Posté par Zorglub, lundi 7 septembre 2009 à 16:03
  • * Zorglub, bienvenue sur ce curieux blog ! La non-traduction de Buk (et les recueils qui ne ressemblent pas aux originaux) est une incitation à lire en anglais, je crois.
    Je connaissais déjà ton blog, car effectivement, les gens qui parlent de Bukowski sont assez rares. Et c'est affreusement dommage.

    Posté par erzébeth, lundi 7 septembre 2009 à 19:39
  • Lire en anglais j'ai deja essayé (c'est d'ailleurs le seul ecrivain qui m'a donné envi de le lire en anglais) mais comme il utilise beaucoup de mot familier/Argot c'est plus difficile. Comment fais-tu ? As tu un dico Anglais Argot / Francais ?

    Posté par Zorglub, mardi 8 septembre 2009 à 08:43
  • * Zorglub, non, hélas, je ne parlais pas de moi. Je suis incapable de comprendre cinq mots d'anglais, alors penses-tu, Bukowski, je n'y pense même pas. Mais j'aurais aimé. Ce genre de dico doit quand même exister, pour les plus passionnés/courageux !

    Posté par erzébeth, mardi 8 septembre 2009 à 20:22

Poster un commentaire