N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

mercredi 9 septembre 2009

Baguette de sureau, toujours un fléau

Les Contes de Beedle le Barde
par J.K. Rowling (2007/2008)
traduit des runes originales par Hermione Granger, puis traduit de l'anglais par Jean-François Ménard
Gallimard, 2008 - à peu près 124 pages

http://a9.idata.over-blog.com/150x217/1/14/42/38/Livres/Livres-2008/Rowling-Contes-de-Beedle-le-Barde.jpg

"Les héros et les héroïnes qui triomphent dans ses histoires ne sont pas ceux qui disposent des pouvoirs magiques les plus puissants, mais plutôt ceux qui manifestent le plus de bienveillance, de bon sens et d'ingéniosité."

Je ne sais pas si j'ai déjà eu l'occasion de vous le dire (...), mais j'aime bien Harry Potter. M'étant rendu compte que je présentais des troubles de la mémoire, j'ai été forcée de relire les deux derniers tomes cet été. Quelle corvée, vous imaginez... Pour me consoler de ces heures ô combien difficiles, j'ai enchaîné avec ces fameux Contes que je n'avais pas encore lus.
Le concept vaut ce qu'il vaut, le voici : le livre débute avec une préface de J.K. Rowling, qui explique qu'on a affaire à un recueil de contes pour sorciers, dont chaque histoire est émaillée de commentaires de Dumbledore. Celui-ci s'était évertué à prendre des notes sur ces légendes enfantines, sans qu'on sache réellement si son but était de publier ensuite une anthologie explicative, ou s'il faisait ça uniquement pour son plaisir.
De plus, chaque conte contient lui-même des petites annotations, soit de Dumbledore qui rapporte un fait historique ou complète une idée, soit de Mrs Rowling, qui explique certains thèmes sorciers, afin que l'ensemble soit compréhensible par les lecteurs moldus. Bref, c'est bêtement compliqué et à mon sens, Joanne n'avait pas besoin du tout d'intervenir dans le recueil. Sa préface et ses notes n'apportent pas grand-chose.
Maintenant que j'ai été laborieusement pénible, parlons un peu des textes. En réalité, le livre ne contient que cinq contes, ce qui est relativement peu. L'ensemble est un peu court, et l'univers que J.K.R. tente de recréer semble trop fragile pour réellement tenir le coup, et être crédible.
Il y a malgré tout de bonnes choses dans ce joli petit livre (on ne peut pas nier que la couverture a été soignée, ainsi que certains autres détails typographiques). Dumbledore explique la destinée de certains contes (qui ont parfois été réécrits pour coller aux préceptes consensuels des sorciers), développe la morale de certains autres (pas toujours éloignée des morales moldues, par ailleurs) en expliquant que l'invulnérabilité était chimérique, la résurrection impossible (même quand on est le plus grand sorcier du monde), la mort inévitable... vu sous cet angle, ce n'est pas très joyeux, mais je vous rassure, des contes comme Le sorcier et la marmite sauteuse ou encore Babbity Lapina et la souche qui gloussait sont gentillets au possible (et donc quelque peu ennuyeux pour le lecteur adulte).
Ma préférence revient à La fontaine de la bonne fortune (dont la chute est délicieuse) et au Sorcier au cœur velu, des contes un peu plus profonds que les deux précédemment cités.
Le recueil se termine sur le fameux Conte des trois frères, qu'on connaît déjà parce qu'il est un élément de l'intrigue d'Harry Potter et les Reliques de la Mort, mais justement, on en apprend tellement à ce sujet dans le septième tome d'HP, qu'ici, le conte et les remarques de Dumbledore sont presque dérisoires.
En somme, Les Contes de Beedle le barde est un recueil charmant, pas nécessaire mais pas inutile pour autant, qui s'adresse aux fans les plus émérites.
Ouais, je sais, j'ai déjà été plus passionnante. Mais je déteste parler de recueil, en fait. Puis zut, même si je suis merveilleuse (hein oui ?), j'ai le droit de ne pas l'être en permanence; je vous assure que ça use.

Des milliards de gens (au moins) ont lu ce livre, parmi lesquels Lilly (qui a bien raison), Isil (très intéressante), Karine (enthousiaste), Alwenn (qui m'apprend que les dessins sont de J.K.R. et qui, en plus, arrive à trouver mille choses à dire là où j'ai salement bâclé le travail), Cachou (dont l'avis est exactement le même que le mien, la prochaine fois, je n'écris rien et mets directement un lien), Faelys (sentimentale), Emeraude (conquise), Keltia (qui l'a lu dans le plus beau coffret du monde). Des bisous à ceux que j'oublie.
(et ne faites pas semblant d'avoir été oublié !)

Posté par erzebeth à 09:00 - lecture - Commentaires [27] - Permalien [#]

Commentaires

    Pas trop envie. Ce serait comme vainement revenir sur un adieu, tu vois.
    C'est fini, c'est fini.
    *sanglot étouffé*

    Posté par Fantômette, mercredi 9 septembre 2009 à 09:17
  • J'ai pas eu envie de les lires à leur sortie. Et j'ai pas plus envie maintenant. J'attends de voir ce que va pondre Rowling (si elle pond autre chose)

    Posté par Ofelia, mercredi 9 septembre 2009 à 09:46
  • Je trouve que depuis vos fiançailles, le vocabulaire d'Ofelia dans ces pages est franchement relaché...

    Sinon, je suis allée voir pourquoi j'avais bien raison (je sais que par principe j'ai toujours raison, mais j'aime quand même savoir pourquoi). Effectivement, on peut se dispenser de ce recueil, que j'ai déjà oublié. J'espère que JK Rowling nous offrira des textes un peu plus consistants rapidement.

    Posté par Lilly, mercredi 9 septembre 2009 à 09:58
  • J'adore le titre de ton billet ! J'ai ri toute seule devant mon écran !!!
    J'avais bien aimé ce jol recueil cmme tu dis, je crois qu'il s'adresse défintivement aux fans.

    Posté par bladelor, mercredi 9 septembre 2009 à 10:11
  • Désolée pour les voyelles avalées, mon clavier fait des siennes. D'ailleurs il joue avec sa vie car je ne garantis pas qu'il termine sa journée...

    Posté par bladelor, mercredi 9 septembre 2009 à 10:13
  • Rien que pour avoir des bisous, je serai prête à soutenir que tu m'as oubliée mais en fait je ne l'ai même pas lu ce bouquin parce que comme Fantômette je pense que ce qui est fini est fini et que ce n'est pas la peine de rallonger la sauce (j'ai trouvé cette parution suspecte pour tout te dire, et limite mercantile, ouh que j'ai mauvais esprit).
    Et sinon, tu es merveilleuse évidemment, mais ça tout le monde le sait. )

    Posté par fashion, mercredi 9 septembre 2009 à 10:49
  • J'ai beau être fan d'Harry Potter, ces contes ne m'ont jamais attirée, je ne sais même pas trop pour quoi... L'impression peut-être qu'on retombait dans la littérature pour enfants et que ça me barberait?
    Sinon, c'est bien de finir sa vie d'étudiante - dit celle qui va sans doute encore l'être pendant deux ans au moins...

    Posté par Mo, mercredi 9 septembre 2009 à 13:12
  • Alors j'en reste à la lecture d'Harry Potter (que j'adooooore) et je passe mon chemin.

    Posté par Mariel, mercredi 9 septembre 2009 à 13:47
  • J'adore Harry Potter mais ce n'est pas pour ça que j'ai aimé ce petit recueil. C'est plutôt parce que j'aime les contes et que c'est un exercice de style intéressant que d'adapter le concept à un monde imaginaire déjà construit. C'est aussi la limite parce que du coup, c'est un genre très contraignant qui ne laisse pas beaucoup de liberté (dans une vie antérieure, j'ai appris la structure des contes et ce n'est pas très difficile, ça se limite à peu près à une dizaine de règles immuables avec quelques variations s'il s'agit de conte populaire ou conte littéraire) et finalement, je trouve que Rowling s'en tire bien.

    Et mine de rien, le conte du Coeur velu m'a marqué.

    Et si tu as lu ce commentaire sans t'endormir, bravo!

    Posté par Isil, mercredi 9 septembre 2009 à 14:36
  • Je m'offrirai peut-être ces contes s'ils sortent dans la même édition que celle que j'ai pour tous les Harry Potter. Mais pour moi, aucune urgence car ce livre-là me semble plutôt une opération mercantile et aussi un moyen d'un peu prolonger les choses sans que cela n'apporte quoique ce soit... (Et puis j'ai un challenge PAL, non mais !)

    Posté par Caro[line], mercredi 9 septembre 2009 à 17:41
  • * Fantômette, tu veux dire que tu n'as même pas envie, parfois, de relire les romans ? (là, c'est moi qui étouffe un gros sanglot)

    * Ofelia, mais BIEN SUR qu'elle va nous pondre autre chose. Ça sera insupportable d'un point de vue médiatique, d'ailleurs. Et on sera tous déboussolés de lire autre chose qu'HP. Et finalement, on n'aimera pas.
    C'était ma tentative de positive-attitude. Il semblerait que j'aie échoué.

    * Lilly, hélas, ce n'est guère nouveau, Ofelia s'exprime comme un charretier; mais l'amour est plus fort que ça
    C'est assez dommage, sinon, de voir à quel point ce recueil est "fade" par rapport à ce qu'elle nous avait offert auparavant (et "fade" entre guillemets, parce qu'il y a quand même un très bon conte, et un autre qui a une bonne fin).

    * Bladelor, j'espère que ton ordinateur est toujours accompagné de son clavier adoré. Le titre est un proverbe cité dans le recueil, je n'invente jamais rien, hélas...

    * Fashion, tu sais bien que tu peux demander tous les bisous du monde, tu les auras Mais je suis beaucoup moins sexy que Jack, hélas.
    Mercantile, tu crois ? C'est un truc pour une bonne cause, attends, je cite, "tous les droits d'auteur de ce livre seront versés à l'organisation Children's High Level Group (didonc) dont le but est de sauver les petits enfants" (j'ai résumé la fin de la phrase, hein). Si ça a vraiment été fait, c'est plutôt bien.

    * Mo, tu as eu une bonne intuition, en tout cas. C'est d'un niveau fortement enfantin.
    Bon courage pour tes études, Mo, j'espère que tes recherches te plaisent...

    * Mariel, je crois que c'est la meilleure attitude à adopter !!

    * Isil, je suis au regret de t'annoncer que j'ai lu ta contribution avec intérêt, et sans bailler. Je m'en excuse évidemment. Pour ma part, j'ai du mal avec les contes, parce que justement, j'en ignore trop les codes, et les différentes interprétations qu'on peut en faire, je lis souvent au premier degré, et c'est pénible...
    Ce que tu as étudié (sur leur structure) devait être très intéressant.

    * Caro[line], c'est sûr que ça a un côté "consolons les fans de la fin de la saga", mais pour le mercantilisme, tu peux lire ce que j'ai répondu à Fashion.
    Mais ce serait effectivement bête de troubler ton challenge avec un livre supplémentaire !

    Posté par erzébeth, mercredi 9 septembre 2009 à 19:07
  • Je suis d'accord, on sera tous super excités et après on fera "bouh, c'était mieux avant"
    "Ofelia parle comme une charretier" dit la fille qui a commencé son dernier commentaire chez moi par "putain".
    AHEM.
    Nan rien.
    Je t'aime ma choupette
    (t'as vu, on professe notre amour en public)
    (wahou)

    Posté par Ofelia, mercredi 9 septembre 2009 à 19:35
  • Ah j'aime ce genre de mercantilisme alors.

    Posté par Caro[line], mercredi 9 septembre 2009 à 19:57
  • Bof, pourtant je suis une fan de l'univers...
    Tiens, j'âi pensé à toi aujourd'hui, on a reçu les poèmes de Bauchau en intégrale!

    Posté par chiffonnette, mercredi 9 septembre 2009 à 21:18
  • Je trouve comme toi que même si c'est bien pour les nostalgiques - genre moi - de Rowling, ce n'Est pas indispensable non plus! Un bon petit à côté, par contre!!!

    Posté par Karine:), jeudi 10 septembre 2009 à 02:26
  • Je l'ai lu il y a quelques temps, avant de l'offrir à ma petite cousine, et j'avais été enchantée. N'ayant pas encore lu le cycle des Harry Potter, cela m'a donné l'occasion de faire connaissance avec l'auteur. Merci pour cet avis de lecture.

    Posté par Ellcrys, jeudi 10 septembre 2009 à 11:14
  • BOn, je ne retrouve plus le commentaire que je t'avais mis hier....... je t'ai taguée sur mon blog, une histoire de musique. Désolée si je fais doublon avec un autre de mes commentaires, mais je ne le vois plus

    Posté par Ankya, jeudi 10 septembre 2009 à 18:55
  • * Ofelia, tu te doutes bien que c'était l'auto-dérision de ma part, je passe ma vie à jurer, c'est affreux comme ce n'est pas glamour de la part d'une femme sexy comme moi, mais bref, toi, tu n'as rien d'un charretier. Je te le promets. C'est juste Lilly qui veut semer la discorde dans notre couple

    * Caro[line], j'en étais sûre !!

    * Chiffonnette, reste sur ce bof, alors !
    Et je vois que les usagers de ta bibliothèque sont les plus heureux du monde, à avoir un tel livre à disposition !

    * Karine, oui, un genre de cerise sur le gâteau, mais sans gâteau. Enfin, si, le gâteau, c'était HP. Pfioou, je me mélange moi-même alors que je n'ai pas encore bu, la soirée promet.

    * Ellcrys, ah, tant mieux ! Je suis ravie que ce recueil puisse être une mise en bouche pour la découverte de l'univers potterien. Il faudra te lancer ! La saga est très bonne

    * Ankya, non, je n'avais malheureusement pas eu ton commentaire. J'ai failli t'en vouloir parce que je ne suis pas une fille musicale, mais finalement, dans ma grande générosité, je te pardonne (c'est parce que j'ai vu entre-temps que le tag pouvait être intéressant) )

    Posté par erzébeth, jeudi 10 septembre 2009 à 19:03
  • Ne me remercie pas tant, c'est tout naturellement que j'ai pensé à toi sur ce coup. Ce choix s'imposait !!!! ;p

    Posté par Ankya, jeudi 10 septembre 2009 à 19:10
  • J'avais bien compris Ooooh, tag intéressant (merci Ankya) il me tarde de voir tes réponses (BritBrit Power!)

    Posté par Ofelia, jeudi 10 septembre 2009 à 21:11
  • hihi je l'ai fait lire à mon fils à la place (du coup je l'ai un peu lu en même temps) il faut qu'il lise ce petit... à part ça je suis toute d'accord avec toi

    Posté par yueyin, jeudi 10 septembre 2009 à 21:54
  • Ouh que je suis vilaine, alors, je retire tout ce que j'ai dit. )) (surtout que je pensais au mercantilisme de la part de l'éditeur, pas de Rowling)
    J'aime voir votre amour exposé au grand jour à Ofelia et toi, c'est beau.

    Posté par fashion, vendredi 11 septembre 2009 à 06:21
  • * Ankya, je découvre ta mesquinerie !! Moi qui n'écoute pratiquement pas de musique, je suis servie (je n'arrive pas à trouver de réponses !)

    * Ofelia, considère-toi comme déjà pré-taguée, tu l'as bien mérité. Comment as-tu deviné que Britney serait de la fête ?

    * Yue Yin, c'est bien de se décharger un peu sur les enfants, il faut bien qu'ils soient utiles, non mais ! Lui, il a dû aimer, je suppose...

    * Fashion, ohhh, les éditeurs sont mercantiles ? Je n'aurais jamais cru.
    Pour Ofelia et moi, tu sais, quand ça devient une telle évidence...

    Posté par erzébeth, vendredi 11 septembre 2009 à 20:25
  • Pas encore lu. Pour maintenant, j'attendrai Noël.

    Posté par Stephie, vendredi 11 septembre 2009 à 21:42
  • * Stephie, ce sont des contes qui se prêteront bien à l'ambiance de Noël (du moins, si tu aimes ce genre d'ambiance), tu fais bien d'attendre l'hiver !

    Posté par erzébeth, vendredi 11 septembre 2009 à 22:16
  • Relire un roman en sept tomes alors que tant d'autres me tendent les bras ???

    Bon, j'ai quand même relu les deux premiers tomes. A voix haute. Pour des petits moldus qui rêvaient d'aller à Poudlard au lieu de bêtement intégrer la sixième du collège d'à côté quand l'âge serait venu. Puis ça s'est arrêté là, et c'est tant mieux parce que je ne vois vraiment pas comment lire à voix haute le tome six sans perdre sa dignité.

    Posté par Fantômette, samedi 12 septembre 2009 à 21:07
  • * Fantômette, les joies d'être maman, n'est-ce pas... Reconnais quand même que choisir une baguette magique, quand on a onze ans, est beaucoup plus intéressant que de fouiller les rayons d'un supermarché à la recherche d'un agenda qui soit cool...

    Posté par erzébeth, lundi 14 septembre 2009 à 17:51

Poster un commentaire