N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

lundi 28 septembre 2009

Les femmes qui ont une ombre finissent mal

Je me souviens être tombée amoureuse de la Russie pendant ma jeune adolescence; quelque chose, dans ces terres lointaines, froides, mystérieuses, m'attirait (et pourtant, je ne connaissais pas encore le goût de la vodka). Je rêve de me balader sur les berges du fleuve Amour.Je rêve de voyager en Transsibérien, en choisissant (tout comme pour la promenade au bord du fleuve) la personne idéale pour m'accompagner dans ce périple d'une semaine. Je me souviens aussi d'avoir vu (et revu...) Le Barbier de Sibérie, film où une Américaine,... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [30] - Permalien [#]

vendredi 25 septembre 2009

Hello, it's me

Parmi les nombreuses malédictions que je me coltine, il y a celle du tag. C'est un genre de loi de Murphy : si quelqu'un tague Fashion, la pauvre lectrice se croit obligée de me taguer à son tour. Systématiquement. Autrement, peut-être qu'il lui arriverait quelque chose de très grave, comme la disparition instantanée (et irrémédiable) du Docteur. On ne sait pas. Et il vaut mieux ne pas savoir. En attendant, je suis maudite à mon tour; il paraît que je dois dresser mon portrait en répondant aux questions par des titres de livres lus... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
mercredi 23 septembre 2009

Remember me

Si le billet te plaît, il est pour toi. How happy is the blameless vestal's lot !The world forgetting, by the world forgot.Eternal sunshine of the spotless mind !Each pray'r accepted, and each wish resign'd;[Alexander Pope, Eloïsa to Abelard] Il y a des films qui ne se présentent pas, qui ne peuvent pas se présenter. Et dans cette catégorie, inévitablement, on retrouve Eternal sunshine of the spotless mind, de Michel Gondry. Cette petite merveille est sortie au cinéma en 2004.Je me souviens être tombée amoureuse de Kate... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
lundi 21 septembre 2009

Non, mon cher amour, je ne vous aimais pas

Tout commence dans un théâtre; un autre lieu aurait-il pu être possible ?Dans ce théâtre, les hommes s'agitent; ils commentent ce qui va se jouer devant eux, ils scrutent la présence de certains, et l'absence des autres.Tout se met tranquillement en place. Le drame peut enfin se jouer : Cyrano de Bergerac fait son entrée. Ne comptez pas sur moi pour vous parler de la pièce d'Edmond Rostand (je ne l'ai pas lue). Mais depuis une certaine lecture, j'avais envie de découvrir cette œuvre que je ne connaissais pratiquement pas. J'ai réussi... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
vendredi 18 septembre 2009

Erratum

Suite à un certain billet musical, j'ai été victime de menaces.Evidemment, l'individu menaçant est par définition rusé, il ne fait pas cela à la vue de tous. Non, il attend que sa victime (innocente et inoffensive, cela va de soi) soit totalement désarmée avant de porter son coup.Il paraîtrait que j'ai des goûts musicaux déplorables. Je vous offre une version édulcorée des propos qui ont réellement été échangés, j'ai peur que vos oreilles si pures en soient autrement choquées. On m'a menacée des pires horreurs si je ne publiais pas de... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
mercredi 16 septembre 2009

Do you believe in fairies ?

« Chaque fois qu'un enfant dit: « Je ne crois pas aux fées », il y a quelque part une petite fée qui meurt. » [James Matthew Barrie, in Peter Pan] Aujourd'hui, interdisons aux enfants de dire des bêtises. Aujourd'hui est une journée un peu particulière. Je pensais essayer d'écrire quelques phrases, récolter quelques pépites, couper, découper, recoller... mais le temps et les mots me manquent.C'est un billet entièrement égoïste; dédié à elle, dédié à moi. Nos trésors sont personnels; elle a ses secrets et j'ai les... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

lundi 14 septembre 2009

Let's dance !

Ankya a l'air toute gentille, comme ça, mais en fait, dès que vous avez le dos tourné, elle vous colle un tag musical sur le dos. Quand on sait que la musique et moi, ça fait deux, on visualise sans mal avec quel plaisir j'ai répondu à ces merveilleuses questions (j'ai parfois été obligée de faire preuve de mauvaise foi, mais vous en avez l'habitude).Comme c'est pénible de lire les réponses sans pouvoir écouter soi-même, j'inclus à la fin une playlist deezer qui récapitule les morceaux cités. En espérant que les dieux de la... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 17:48 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
vendredi 11 septembre 2009

La mort est jaune citron et sent la vanille

C'est du moins ce que prétend Jean Rochefort dans Le mari de la coiffeuse, que je vous recommande malgré tout, parce qu'il fut un temps où Patrice Leconte réalisait de bons films.Mais on ne va malheureusement pas parler cinéma aujourd'hui, mais de chromatique. Je ne sais pas qui est à l'origine de ce fâcheux tag mais en tout cas, je n'ignore pas que la trahison, à mon niveau, vient de Fashion. Ma mère me l'a toujours dit, il faut se méfier des femmes qui portent des sandales dorées; elle n'avait pas tort. Du coup, aujourd'hui, je... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
mercredi 9 septembre 2009

Baguette de sureau, toujours un fléau

Les Contes de Beedle le Bardepar J.K. Rowling (2007/2008)traduit des runes originales par Hermione Granger, puis traduit de l'anglais par Jean-François MénardGallimard, 2008 - à peu près 124 pages "Les héros et les héroïnes qui triomphent dans ses histoires ne sont pas ceux qui disposent des pouvoirs magiques les plus puissants, mais plutôt ceux qui manifestent le plus de bienveillance, de bon sens et d'ingéniosité." Je ne sais pas si j'ai déjà eu l'occasion de vous le dire (...), mais j'aime bien Harry Potter.... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
lundi 7 septembre 2009

Alors, pluie d'été

L'élégance du hérissonMuriel BarberyGallimard, 2006 – Folio, 2009409 pages « - Alors, vous pouvez me dire ce que c'est ?Oui, mon ange, je le peux. Dans les années de l'enfer, sous le déluge, souffle coupé et cœur au bord des lèvres, une mince lueur : ce sont des camélias. » Il semble presque inutile, aujourd'hui, d'exposer l'histoire de ce roman mais vous commencez à me connaître, j'adore l'inutile. Donc, je vous invite à me suivre dans un immeuble de la rue Grenelle, où les familles bourgeoises ne risquent pas d'être à... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:20 - - Commentaires [28] - Permalien [#]