N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

lundi 5 octobre 2009

« Opsimath »

définition : « qui apprend sur le tard, à la fin de sa vie »

Mise en garde : ce qui suit risque d'être légèrement désagréable.

La reine des lectrices
d'Alan Bennett (2007)
roman traduit par Pierre Ménard
Denoël, 2009

http://a9.idata.over-blog.com/191x269/1/48/32/61//reine-lectrices.png

Il n'est pas facile de calomnier un ouvrage qui a fait l'unanimité sur les blogs, mais pour les jeunes timides qui n'oseraient pas se lancer, je me permets d'ouvrir le bal.
Tout le monde (ou presque, comme nous le verrons finalement lors du recensement des différents billets de lecture) a trouvé du charme à ce roman, voire même de l'humour, voire même pire : un quelconque intérêt.
(j'exagère, je sais. Mais ce n'est que le début)
A mes yeux, si vous cherchez un florilège de lieux communs sur la lecture (sa découverte, les plaisirs qu'elle procure et les mondes imaginaires qu'elle ouvre à tous les adorables petits aventuriers lettrés), sur les auteurs (il vaut mieux les lire que les fréquenter, car ils sont égocentriques), sur la dure vie d'un monarque (qui doit se plier en permanence aux mille exigences qu'on attend de lui), eh bien, si vous cherchez donc tout ça (et plus encore), je vous conseille La reine des lectrices.
Tout le monde sait que c'est une fable sur la reine d'Angleterre qui, un beau mercredi, découvre un bibliobus dans une des cours de Buckingham. Alors elle commence à lire, à se lier d'amitié avec un grand lecteur gay, à se coucher plus tard et se lever plus tôt, à négliger les convenances royales, à faire tourner en bourrique ses conseillers. Tout ça à cause de Balzac, Mitford, et même Henry James.
Le portrait est normalement suffisamment universel pour que chaque lecteur puisse se reconnaître dans certaines manies de la reine (elle se constitue des listes d'auteurs à lire, elle se met à crayonner les passages qui lui plaisent le plus, elle interroge son entourage sur leurs lectures, etc) mais, comme vous avez dû commencer à le remarquer, ça n'a pas marché sur moi. Je ne me suis de toute façon jamais sentie LCA (Lectrice compulsive anonyme) (oui, je précise, parce qu'en ce moment, au travail, tout le monde parle par sigles et quand je demande une traduction compréhensible, personne ne sait me répondre. Ça me frustre, donc si un pauvre internaute perdu se retrouve par ici, il aura la chance de comprendre cet acronyme) (ne me remercie pas, pauvre égaré) (et repars sur la grande route du web, le chemin est long).
Le portrait m'a paru bien trop superficiel pour être intéressant; je crois aussi que ce roman doit être moins mauvais en langue originale; car là, tout est plat, et vu les références anglaises disséminées un peu partout, j'ose espérer que ça a un peu plus d'étoffe en version originale. Voyez, finalement, même en étant méchante, je reste optimiste.
Rien n'a titillé ma curiosité, rien ne m'a fait sourire (ou presque : allez, j'avoue, j'ai ri en lisant ça :
« Les hommes (et cela incluait Mme Thatcher) »), cela ne m'a pas donné envie de lire ni de découvrir les auteurs cités, bref, ça n'a vraiment pas marché sur moi. Même pas déçue. Je crois tout simplement ne pas convenir à ce roman; son ton consensuel ne me correspond pas.
Pas grave, depuis, j'ai lu mieux.

Attention, festival de liens : Cachou, Pimpi, Lou, Cathulu, Clarabel, Ys, Cuné, Virginie, Chiffonnette, Keisha ont (vraiment) bien aimé. J'ai décidé de me raccrocher désespérément à Levraoueg, Amanda, Leiloona, Emeraude et Laure qui sont un peu moins enthousiastes que les autres (et ça me fait plaisir). 

Posté par erzebeth à 09:00 - lecture - Commentaires [34] - Permalien [#]

Commentaires

    Ça tombe bien, j'étais décidée à ne pas aimer ce livre. Pour plusieurs raisons et la première étant sûrement une peur de lieux communs sur la lecture et ses plaisirs (merci de confirmer tout ça) La seconde: je ne supporte pas la reine d'Angleterre. Alors, pour m'attacher au personnage et apprécier le bouquin...
    Je passe Et avec grand plaisir en plus.

    Posté par Ofelia, lundi 5 octobre 2009 à 09:07
  • Ca tombe bien, il ne me tentait pas du tout. Rien que la couverture me fait fuir !

    Posté par bladelor, lundi 5 octobre 2009 à 10:24
  • ah, eh bien! De toute façon, j'ai rarement aimé les romans dont le seul sujet était la lecture et le plaisir de lire. alors, tu m'économises au moins ça!!

    Posté par Choupynette, lundi 5 octobre 2009 à 11:31
  • Chouette, un avis négatif, de quoi rétrograder ce livre sur la LAL!!!

    Posté par Mo, lundi 5 octobre 2009 à 13:19
  • Et bien moi, j'ai bien aimé aussi ! Je suis très reconnaissante à ce livre de m'avoir agréablement fait passer 1h30 d'attente à la gare en attendant ma soeur (la charmante m'ayant donné l'heure de départ de son train comme étant l'heure d'arrivée - sur le coup, j'ai moyennement apprécié et ai donc acquis la Reine des Lectrices au kiosque !)

    Posté par virginie, lundi 5 octobre 2009 à 15:00
  • J'aime les Anglais, j'aime la reine d'Angleterre, j'aime ce livre et toi aussi je t'aime Erzebeth ! Parce que c'est toi, que j'aime bien la façon dont tu argumentes et que tu as le don pour rallier à tes goûts tes commentateurs ! God save the Queen !

    Posté par Ys, lundi 5 octobre 2009 à 16:14
  • bah de toute façon l'unanimité ça fait toujours louche et pas sérieux mais je le lirai bien quand même comme ça pour voir (ça a l'air de se lire vite , pour être d'accord avec toi par exemple... ou pas... il est à toi ?

    Posté par yueyin, lundi 5 octobre 2009 à 18:30
  • Je viens de le finir, un billet prévu demain... Je me suis ennuyée !!!!

    Posté par Celsmoon, lundi 5 octobre 2009 à 19:03
  • C'est bizarre parce que moi je ne me sens ni du côté des enthousiastes ni du tien. En revanche j'ai le sentiment de partager totalement l'avis d'Amanda.
    Et enfin je pense que c'est une farce, qu'il ne faut pas la prendre trop au sérieux !

    Posté par levraoueg, lundi 5 octobre 2009 à 19:36
  • Je te rejoins complètement. Je l'ai lu cet été et j'ai été déçue : en plus des clichés, je n'ai pas trouvé cette histoire drôle ...
    J'ai dû sourire une fois, ou deux. Bien maigre résultat.

    Posté par Leiloona, lundi 5 octobre 2009 à 20:07
  • Ouais bon, c'est toujours un peu le problème avec les livres qui ont été un peu trop encensés, non ?
    Quant à celui là, comme je ne l'ai pas lu, je n'ai pas d'avis (encore que ce ne soit pas une raison suffisante pour ne pas avoir d'avis, je suis d'accord). On va dire que je n'irai pas l'acheter mais si je le trouve à la bibli ou chez une cops, je pourrais l'emprunter parce que quand même j'aime bien les trucs un peu nunuche, surtout si ça parle de la lecture.
    A part ça, ça va ?

    Posté par Fantômette, lundi 5 octobre 2009 à 21:00
  • Pas (encore) lu pour ma part, mais j'ai bien envie quand même. De toute façon, je suis bon public. )

    Posté par fashion, lundi 5 octobre 2009 à 21:21
  • J'aime bien lire des avis différents, c'est ca qui donne du charme à la "blogosphère" sinon, on s'emmerderait.

    Dans le genre, tous le monde me chante les louanges de Carlos Ruis Zaffon. Mais je reste hermétique, et le fait de savoir que son agent littéraire demandait 1 millions de (dollars si ma mémoire est bonne) pour les droits d'auteur, et que Grasset, qui est pourtant une grosse maison, a dû laisser tomber, ca suffit à me laisser de marbre.

    Posté par Le livraire, lundi 5 octobre 2009 à 22:42
  • Ah toi aussi tu aimais bien l'histoire du vilain petit canard

    Posté par anjelica, lundi 5 octobre 2009 à 22:46
  • * Ofelia, je t'avouerai que la Reine d'Angleterre m'a paru assez insipide dans ce roman, presque sans personnalité; mais je crois justement que c'est pour favoriser l'identification du lecteur (brr). Je crois que tu fais bien de ne pas t'attarder sur ce roman !

    * Bladelor, ah oui, la couverture ? Je trouve qu'elle réussit son pari, elle est intrigante... (mais le reste ne m'a pas semblé à la hauteur)

    * Choupynette, tu sais comment on est quand on n'est pas convaincu, on est un peu de mauvaise foi ! Mais c'est vrai que c'est très ciblé sur la lecture, sans trop de profondeur.

    * Mo, tu prends des risques en me faisant confiance, et si ce livre pouvait être un coup de coeur pour toi...?

    * Virginie, comment ai-je pu oublier ton billet alors que je l'avais lu ? J'en suis confuse, je vais réparer ça. C'est toujours mieux quand un livre plaît à son lecteur, de toute façon

    * Ys, dis donc, tu es vraiment trop gentille ! Merci beaucoup ! Et tu fais bien de défendre ce que tu aimes, non mais.

    * Yue, oh oui, ça se lit vite !! Mais je ne l'ai pas acheté, oh non (je n'aurais jamais pu faire ça), on me l'a prêté. Et je l'ai déjà rendu. Je suis bien désolée - mais tu dois le trouver à la médiathèque, non ?

    * Celsmoon, on va ouvrir un club de rabat-joies )

    * Levraoueg, même en lisant avec distance et humour, je suis désolée, je trouve ce roman de mauvaise qualité (je suis parfois bien difficile). Je vais changer ton billet de place dans mon récapitulatif, et te mettre à côté d'Amanda

    * Leiloona, c'est pas possible, ce recensement de billets, il y en a toujours qui passent à la trappe... Pardon. Je remarque quand même que tu as été plus gentille que moi

    * Fantômette, mais dès le début, ce livre ne me disait rien. C'est une collègue extasiée qui m'a mis le livre sous le nez, et j'ai pas eu cœur de lui refuser. J'ai même menti en lui disant que c'était "drôlement sympa". Bref. Ne l'achète pas, non. Ce n'est pas la peine, même s'il n'est pas si cher que ça (en même temps, 12 euros pour 1h30 de lecture, ça se réfléchit).
    Et toi, ça va ?

    * Fashion, je suis malgré tout prête à parier que tu ressortiras un peu mitigée de cette lecture

    * Le livraire, tu as raison, on pourrait vite s'emmerder.
    Quant à Ruiz Zafon, ça ne m'a pas extasiée non plus. Beaucoup moins que les autres, disons. On est peut-être faites pour être rebelles ?

    * Anjelica, c'est mon histoire préférée !

    Posté par erzébeth, mardi 6 octobre 2009 à 00:10
  • ça y est Billet publié !

    Posté par Celsmoon, mardi 6 octobre 2009 à 08:48
  • on l'oublie vite, en tous cas... je m'en souviens peu, mais c'est "gentillet" non ?

    Posté par amanda, mardi 6 octobre 2009 à 09:35
  • ah... et ces états d'âme, on les partage toujours à un moment ou un autre, non (moi c'est souvent)

    Posté par amanda, mardi 6 octobre 2009 à 09:36
  • Mai-euhhhh!! Je l'ai bien aimée moi cette reine! )

    Posté par chiffonnette, mardi 6 octobre 2009 à 10:06
  • Je n'ai pas publié de billet non par timidité, mais parce que j'ai lâchement abandonné ce livre au milieu (ce qui, vu la taille qu'il fait, est significatif). Donc ton billet me rassure, parce que j'avais le sentiment d'être la seule à ne pas avoir d'humour...

    Posté par Lilly, mardi 6 octobre 2009 à 10:40
  • * Celsmoon, je cours te lire !

    * Amanda, oui, on oublie vite. Et médisante comme je suis, je trouve que ça ne mérite même pas d'être qualifié de "gentillet", c'est comme si tu avais un bol de soupe et que tu l'avais dilué dans des litres d'eau pour obtenir une marmite pleine... Ca ne nourrit pas.
    (et pour les états d'âme, tu me rassures presque, j'avais l'impression d'être en perpétuelle crise d'adolescence...)

    * Chiffonnette, tu es une mi-di-net-te ! ))

    * Lilly, ouf, nous sommes donc deux à être psycho-rigides, constat ô combien rassurant, n'est-ce pas !

    Posté par erzébeth, mardi 6 octobre 2009 à 20:42
  • Ah ben oui, 12 euros les 90 mn de lecture possiblement ennuyeuse, ça se réfléchit. D'autant que je viens d'acheter "Anna Karénine" ( un seul volume, j'ai ri toute seule en pensant à toi, chez Ombres Blanches ! ). D'autant que je n'ai pas acheté que "Anna Karénine" : pour accéder aux étagères "T", il fallait passer par les 19 premières lettres de l'alphabet, et pour passer à la caisse cheminer par le rayon polar, via un écart "jeunesse" mais ça ne compte pas il parait, j'ai fermé les yeux en signant le chèque.

    Posté par Fantômette, mardi 6 octobre 2009 à 20:53
  • Grâce à ton blog-it, je me sens moins seule !

    Fantômette, méfie-toi dans certaines éditions d'Anna Karénine en un seul volume, c'est écrit tout petit ! (mon édition était correcte, mais je l'avais en double dans une autre collection à peine lisible et j'ai finalement envoyé ce doublon à Haïti, avec l'espoir que les haïtiens auraient de meilleurs yeux que moi (et depuis je me sens un peu coupable de ce cadeau empoisonné que je leur ai fait !)). En tous cas, ça m'a servi de leçon. Avant de me lancer dans Guerre et paix, je vais faire une étude comparative des tailles de caractères !

    Posté par levraoueg, mardi 6 octobre 2009 à 22:04
  • * Fantômette, je suis sûre que ton investissement littéraire était justifié et pardonnable. Puis il fallait fêter le fait que tu as trouvé "Anna Karénine" en rayon. Non, tu as bien fait. Il faut se faire plaisir (mais, quand même : pourquoi payer par chèque ? je trouve que par CB, c'est encore plus factice, on ne se rend pas compte de ce qu'on dépense, et c'est BON).

    * Leouvrag, ton exemplaire haïtien est peut-être en train de faire le bonheur d'un(e) jeune ado qui va être bouleversé(e) par ce livre, aussi petits soient les caractères... donc ne culpabilise pas ! Dès que tu auras trouvé pour "Guerre et paix", dis-moi, histoire que j'achète la meilleure édition possible !

    Posté par erzébeth, mercredi 7 octobre 2009 à 20:01
  • Comme Virginie, je suis reconnaissante à ce livre de m'avoir fait passer un bon moment dans une salle d'attente d'aéroport. On n'en garde pas un souvenir impérissable, mais si tous les livres étaient des chefs d'oeuvre, ce serait fatigant non ?!

    Posté par Melanie B, jeudi 8 octobre 2009 à 14:18
  • * Melanie, allez, va, je te pardonne. Un jour, j'ai attendu plus de trois heures dans une gare, où j'ai dû acheter un livre de Philippe Delerm pour patienter. Donc je comprends
    (et oui, ne lire que des chefs-d'oeuvre est fatigant. Mais le contraire aussi)

    Posté par erzébeth, jeudi 8 octobre 2009 à 19:20
  • Bah, je veux quand même le lire!!! Quitte à démolir, au pire du pire!!!

    Posté par Karine, vendredi 9 octobre 2009 à 22:02
  • * Karine, tu démolis rarement ! Remarque, ça pourrait être drôle d'assister à un démolissage en règle... )

    Posté par erzébeth, samedi 10 octobre 2009 à 15:04
  • 2ème avis négatif que je lis cette semaine et je suis contente !
    Parce que je n'avais pas envie de le lire ! ^_^

    Posté par Restling, samedi 10 octobre 2009 à 19:59
  • * Restling, même si les deux avis avaient été positifs, j'espère que tu n'aurais pas cédé pour autant !
    Ne jamais trop se laisser influencer, telle est la bonne devise

    Posté par erzébeth, dimanche 11 octobre 2009 à 10:25
  • De toute façon, je n'avais pas envie de le lire. L'affaire est donc réglée.

    Posté par Caro[line], lundi 12 octobre 2009 à 17:28
  • * Caro[line], voilà qui a le mérite d'être clair !
    (tu ne perds rien, de toute façon...)

    Posté par erzébeth, lundi 12 octobre 2009 à 18:54
  • Je suis rassurée de lire l'ensemble de vos commentaires car ce livre m'a été prêté par une amie très littéraire m'expliquant qu'il était très drôle. Or voilà trois semaines que j'ai commencé ce livre et je n'ai toujours pas dépassé la moitié... Devrais je m'écouter et l'abandonner définitivement ? Je n'accroche pas du tout et je n'ose pas le rendre sans l'avoir lu en avouant qu'il est nul. Aujourd'hui je me sens moins seule. Merci

    Posté par floarpat, samedi 4 septembre 2010 à 16:06
  • la reine des lectrices

    pas trouvé opsimath sur mon dico !!!mais via ce blog rigolé des commentaires, ce n'est pas de la littérature,mais divertit un moment !

    Posté par midoum, samedi 3 septembre 2011 à 13:00

Poster un commentaire