N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

lundi 22 mars 2010

Oops, I did it again

Alors voilà.
Puisqu'il est décidé, là-haut dans le monde cruel et incompréhensible de l'informatique, que je serai irrémédiablement et totalement maudite en ce qui concerne mon besoin (vital) d'avoir accès à Internet, j'ai décidé de faire fi de ces barrages et de leur montrer que je ne me laisse pas faire aussi facilement.
(en réalité, si, ils me marchent dessus autant qu'ils veulent. Qui paie sa connexion depuis le début du mois sans en bénéficier ? Eh oui. Compatissez un peu au lieu de me gronder)

Toujours est-il que je me connecte par une voie habilement détournée. Et j'ai décidé que tout ça avait bien assez duré, qu'il était temps de faire mon réel retour parmi vous. Parce que ça me manque. Parce que j'ai des choses à vous raconter (enfin, j'espère). Parce que je vous manque. Hein oui ?

Je ne m'étendrai pas sur les pratiquement quatre mois écoulés depuis ma désertion véritable (oui, il y a bien eu quelques billets épars, mais j'étais déjà loin, très loin, incapable de vous suivre, distancée par votre rythme sans répit).
En réalité, vous ne savez rien de ce que j'ai pu lire cette année; alors, en signe de souvenir, cette mosaïque de mes quelques lectures :

come_back

Où je me rends compte que je lis peu.
Que mes lectures sont assez éclectiques (pour ne pas dire dispersées). J'ai un peu honte de cette Odette Toulemonde qui se balade au milieu des autres, mais soyez indulgents, le début d'année a été difficile. Et cette nouvelle m'a fait bondir. Voilà qui me pardonne un peu.
Où je me rends compte aussi que les coups de cœur, les vrais, se font rares. Il y a du délice, évidemment (Le meurtre de Roger Ackroyd est le premier roman lu chez moi, clouée au lit que j'étais), du doudou (clin d'œil à la personne qui m'avait offert Le vent dans les saules), du sympathique, mais le seul chef-d'œuvre du lot reste Madame Bovary. Troisième lecture de ce roman et non, décidément, rien ne m'y déçoit. J'y trouve toujours de quoi me fasciner, m'éblouir.
Doucement, tranquillement, en prévoyant des années pour cela (car certaines lectures sont encore "récentes"), je compte bien relire ces textes que je classais
parmi mes trésors, parce que je suis curieuse de voir si je reste fidèle aux émotions ressenties auparavant.

Pour qui sonne le glas n'est pas le chef-d'œuvre d'Hemingway, du moins selon ma propre sensibilité. Trop long, trop d'éparpillements autour des divers personnages. Les dialogues sont moins forts qu'ailleurs. Cela reste du Hemingway, donc autant dire que c'est largement au-dessus de la moyenne de tout ce qu'on peut lire actuellement, mais L'adieu aux armes et Le soleil se lève aussi restent indétrônables dans mon panthéon personnel.

J'ai des envies de culture, de découvertes, de classiques, de textes réels, profonds, intéressants. Envie de ces textes dont l'écriture a été nécessaire pour leurs auteurs, et non pas un prétexte à gagner du fric. J'ai envie de beauté littéraire.
Besoin des autres livres aussi, malgré tout, parce que les pauvres choses fragiles de mon genre ont besoin de se consoler dans la légèreté. Mais j'ai envie d'apprendre. Pas seulement en littérature. J'espère ne pas me perdre en route, ne pas oublier mes objectifs brûlants.

Quel étrange retour, n'est-ce pas.

Quelques mots seront peut-être écrits sur ces lectures précédentes, ou quelques mots cités. Je ne sais pas de quoi sera fait mon prochain billet, et j'aime cela.
Il faudra aussi qu'on parle de cinéma, celui en salles et l'ancien, qu'on regarde tranquillement chez soi. Que de la tiédeur, ces derniers temps. J'en baille de déception.

En attendant, vous me trouverez plongée dans une autre époque, celle où les jeunes filles devaient prendre un pseudonyme masculin pour obtenir la reconnaissance du public et des autres auteurs...
Tout va bien.
Vous ai-je dit comme j'étais heureuse d'être de retour ?

Posté par erzebeth à 21:59 - égocentrisme - Commentaires [36] - Permalien [#]

Commentaires

    Pas autant que nous ! Merci d'avoir pris la peine, malgré les obstacles techniques, de rédiger ce billet qui éveille la curiosité : tu as plein de projets, alors ?
    Et le Bauchau qui figure dans ta mosaïque, il t'a déçue ?
    En ce moment, je découvre Alice Rivaz, et si tu te penches sur "Jette ton pain" (par exemple), tu verras combien on sent la nécessité de l'écriture.

    Posté par Melanie B, lundi 22 mars 2010 à 23:07
  • Oh j'adore ce billet (dit la fille qui vient d'acheter plein de "vieilleries" absolument en dehors de toute actualité littéraire )... Qu'on soit en phase sans aucun mot échangé, c'est... c'est... C'est beau, tiens.

    Posté par Cuné, mardi 23 mars 2010 à 06:34
  • Ça bien plaisir de te lire à nouveau ici, bien sûr que tu nous manquais. A tel point qu'on peut organiser un raid contre ton fournisseur d'accès ou je ne sais quel coupable de t'avoir privé de nous et de nous avoir privé de toi. Non mais. Ippon seoi nage ? Araï goshi ? C'est comme tu veux...

    Posté par Ys, mardi 23 mars 2010 à 07:22
  • Braver les problèmes technologiques pour nous revenir, j'aime ça. Lara Croft, va. )

    Posté par fashion, mardi 23 mars 2010 à 07:36
  • Je suis tellement contente de te revoir par ici !!!! (si ça peut te consoler, j'ai payé quelques jours sans internet au début du mois, et mon FAI m'a augmenté ma facture en début d'année sans aucune raison, et je crois que je vais encore devoir les rappeler)
    Je viens juste d'acheter "L'adieu aux armes". Mon frère l'a, j'en suis sûre, mais tant pis, je ne le retrouve pas.
    Sinon, moi aussi je fais des lectures hors littérature ces derniers temps, et j'aime de plus en plus cela (au grand desespoir de mon blog).
    Et je veux bien ton adresse, ne serait-ce que pour te renvoyer quelques livres (que je n'ai même pas lus, j'ai trop honte)

    Posté par Lilly, mardi 23 mars 2010 à 08:23
  • Trop forte la fille ! So happy you're back

    Posté par In Cold Blog, mardi 23 mars 2010 à 08:54
  • J'ai honte. Moi là, j'ai simplement envie d'un livre qui me fasse oublier ce qui se passe autour de moi (oui j'aime mettre la tête sous l'oreiller et j'emmerde le monde)
    Je suis plongée dans Sylvia. A défaut de mettre la tête sous l'oreiller, je vais peut-être la mettre dans le four.
    (non, je ne retirerai pas cette blague de très mauvais goût)

    Posté par Ofelia, mardi 23 mars 2010 à 09:03
  • un retour en beauté, je dirais

    Posté par amanda, mardi 23 mars 2010 à 09:22
  • Ce billet est magnifique, tu le sais? Pas lu encore Bukowski, juste lu "le vieil homme et la mer", bien aimé mais pas marquée non plus.
    Par contre, j'adore Nestor Burma!!
    des bises ma chère, la lutte contre les FAI continue! (je suis d'accord avec ce que propose Ys même si je ne comprend pas. Hum. Dangereux.)

    Posté par Mo, mardi 23 mars 2010 à 11:31
  • T'ai je dit que je suis heureuse de ton retour parmi nous ?????
    "L'été prodigue" m'attend sur ma PAL mais je me le réserve pour cet été...
    A part ça, personnellement, je n'ai honte d'aucune de mes lectures !!! (ah non, surtout pas...)
    A bientôt

    Posté par L'or des chambre, mardi 23 mars 2010 à 14:09
  • Ofelia, cette blague est juste dégueulasse !!! (mais je suis morte de rire quand même) (et en plus j'aimerais bien faire comme toi)(me mettre la tête sous ma couette, pas dans le four, hein !)

    Posté par Lilly, mardi 23 mars 2010 à 14:44
  • T'es trop une rebelle de la connexion Internet, toi !! J'adooooore !! Et oui, je suis contente que tu braves tous les obstacles pour revenir nous éblouir.

    Posté par Caro[line], mardi 23 mars 2010 à 16:06
  • Heureuse que tu sois de retour... et vive la rebelle-attitude! Tu vas PRESQUE réussir à me convaincre de relire Mme Bovary. Presque.

    Posté par Karine:), mardi 23 mars 2010 à 18:52
  • Welcome back ! Et courage avec les problèmes informatiques / de connexion / etc. Pour y être plongée jusqu'au cou depuis des mois, je compatis !

    Posté par Restling, mardi 23 mars 2010 à 20:59
  • Bon retour ! Tu sais que je n'arrive pas à me décider à lire Bukowksi ? Pour l'instant je crois que je fais un blocage, alors il va attendre un peu son tour sur mes étagères. Mais je note tes conseils car il faut absolument que je fasse figurer Hemingway dans mon challenge 100 ans de littérature américaine. Sinon tu m'intrigues avec tes lectures hors littérature... On peut te demander des exemples ? Et moi aussi je veux bien ta nouvelle adresse !

    Posté par Mea, mardi 23 mars 2010 à 21:16
  • @Lilly: oui hein :p Tout pareil.

    Posté par Ofelia, mardi 23 mars 2010 à 21:31
  • * Ca fait très plaisir de vous revoir par ici, tous

    * Mélanie B, je note précieusement cette auteure que tu cites, je me renseignerai.
    Mes projets sont totalement flous mais dans l'absolu, j'espère curieusement m'organiser une vie un peu plus riche que métro-boulot-ennui-métro-dodo, qui ne me convient pas trop.
    Pour le Bauchau, c'est compliqué : c'est un journal, où il raconte l'écriture de son premier roman, "La déchirure", mais c'est son roman que j'ai le moins compris... Et ce n'est pas son meilleur journal.

    * Cuné, oui, c'est beau ! L'actualité littéraire me bassine (à part le dernier Bauchau évidemment). Les auteurs morts, il n'y a que ça de vrai. Ou presque.

    * Ys, je te remercie pour ton soutien. Je ne sais pas traduire ton langage, mais j'imagine ce que ça peut donner. Tout ce que je demande, c'est une connexion stable et personnelle. Pas un truc que je capte par intermittences, chez un autre. Mais il semble que j'en demande trop.

    * Fashion, dans deux mois, j'adopte son short. Ou pas, tiens.

    * Lilly, merci ! Je ne me souviens plus du tout des livres que je t'avais prêtés. Il y avait "Le professeur de piano", dans le lot, c'est ça ? Je te le donne, va.
    Et tu n'as pas envie de nous parler de tes lectures non-littéraires ? je crois que ça m'intéresserait beaucoup !!

    * ICB, you're sweet, thank you !!

    * Ofelia, tu as honte de quoi ?
    (ça m'intrigue beaucoup)
    Tu sais que tu as écrit ces lignes à une fille qui ne porte que des œillères, en permanence, pour feindre de ne rien voir de ce qui se passe autour ? On peut lire Charlotte Brontë (au hasard) la tête sous l'oreiller. Carrément. Je le fais.
    Sylvia, par contre, je t'admire (elle me déprimerait trop, là, curieusement).

    * Amanda, c'est très gentil !! Merci

    * Mo, merci pour ce très beau lapsus Bukowski/Hemingway, ça me plaît énormément )

    * L'or des chambres, je te comprends pour "L'été prodigue", ça m'a personnellement donné une bouffée de nature en ce début d'année très urbain, le décalage était vraiment agréable...

    * Lilly, ce n'est pas beau de l'inciter à continuer dans la voie du mauvais goût, elle s'exerce sur mon blog et tout part à vau-l'eau.

    * Caro[line], vous éblouir, ben tiens, rien de moins ! ) Merci, en tout cas !!

    * Karine, et toi, tu vas presque m'inciter à découvrir le Doctor. Presque.
    Ahahah, non, pardon, je plaisantais.

    * Restling, c'est décourageant, n'est-ce pas ? On finira par s'en sortir, mais que de batailles, en attendant, pour obtenir quelque chose de fonctionnel !

    * Mea, non mais toi aussi, pourquoi me parles-tu de Bukowski ? Pour une fois que je fais un billet sans le citer ! (ou je l'ai cité ? diantre, c'est possible, je ne contrôle plus rien)
    - Pour mes lectures non-littéraires, à vrai dire, je n'ai encore rien fait. Et mes projets ne sont pas forcément liés à de quelconques lectures, d'ailleurs. Même si je me tâte pour m'offrir "La méthode Pilates pour les nuls", mais j'hésite encore avec "Le yoga pour les nuls".
    (pour une fois, je ne plaisante pas)
    - Pour mon adresse, hélas, je plaisantais. J'ai peur des surprises et des gentilles attentions, même si Bécassine me tient compagnie avec grand bonheur, et qu'une jolie boîte bleue décore ma cuisine...

    Posté par erzébeth, mardi 23 mars 2010 à 22:19
  • Après tous ces commentaires je ne sais plus quoi dire parce que je suis d'accord avec tout le monde (sauf peut être Karine, j'avoue que Mme Bovary ne me tente pas du tout mais là où je te rejoins c'est que le Doctor non plus ! )
    Bref, donc pour résumer : oui c'est un très beau billet, oui on est content que tu sois de retour et oui c'est génial que tu braves la technologie pour nous !!

    Posté par Emeraude, mardi 23 mars 2010 à 22:39
  • Ah tiens, te v'là

    Et Barbara KINGSOLVER ??

    Posté par Fantômette, mardi 23 mars 2010 à 22:40
  • Faut-il avoir honte de savoir choisir ses lectures en fonction de son humeur et de ses besoins ?
    Pas plus que de faire des pauses lectures, il me semble.
    Madame Bovary se rappelle à moi, il va falloir que je lui consacre du temps.
    T'ai-je déjà dit comme j'étais heureuse de ton retour ? ;o)

    Posté par May, mardi 23 mars 2010 à 22:42
  • Je suis mortifiée.
    Je viens de me rendre compte que je n'ai même pas réagi sur ce superbe titre.
    Pfff!
    Britbrit, pardon.

    Posté par Ofelia, mardi 23 mars 2010 à 23:04
  • Il FAUT que tu découvres le Doctor et sa clique, Erzie.

    Posté par Caro[line], mercredi 24 mars 2010 à 10:07
  • Oups, I forgot again

    Envoie ton adresse, on ne sait jamais...

    Posté par Fantômette, mercredi 24 mars 2010 à 19:01
  • Tu es de retour et c'est une super bonne nouvelle!!!

    Posté par chiffonnette, mercredi 24 mars 2010 à 19:29
  • Welcome back !

    Posté par Ankya, mercredi 24 mars 2010 à 21:07
  • Que ton retour t'apporte le meilleur de la blogoboule. En passant, j'avais beaucoup aimé la lecture d'un été prodigue

    Posté par anjelica, mercredi 24 mars 2010 à 21:18
  • * Emeraude, tu es adorable
    Tant pis pour Emma Bovary, je me le garde précieusement, je sais qu'on partagera des avis enchantés sur d'autres chefs-d'oeuvre !

    * Fantômette, eh bien, ce n'était pas mal, ça m'a un peu remonté le moral pendant mes trajets de métro. Mais j'ai eu du mal avec certains portraits de femmes. Ca m'a, ceci dit, suffisamment plu pour que je relise cette auteur, et avec plaisir. Il paraît que ses autres titres sont encore mieux, non ?
    (pour l'adresse, hélas, je plaisantais)

    * May, ça me fait très plaisir de te compter parmi les quelques personnes qui me lisent.
    Il ne faut pas avoir honte de ce qu'on lit, mais mon rêve pas si secret serait de m'élever. A tous les niveaux. Et pour ça, il faut choisir des oeuvres, des rencontres, qui élèvent vraiment.

    * Ofelia, c'était tellement flagrant que tu ne pouvais que passer à côté
    Mais tu ne m'as toujours pas dit pourquoi ton 1er commentaire commençait par "J'ai honte", je n'en dors plus la nuit, alors que j'ai affreusement besoin de sommeil. Help me.

    * Caro[line], ni le temps, ni l'envie !!

    * Chiffonnette, merci beaucoup !!

    * Ankya, merciii !!

    * Anjelica, c'est très gentil... "Un été prodigue" contient de très belles pages, c'est vrai !

    Posté par erzébeth, jeudi 25 mars 2010 à 20:41
  • J'ai honte parce que "j'ai simplement envie d'un livre qui me fasse oublier ce qui se passe autour de moi" Je pensais que c'était clair, mince.
    Je veux des lectures moins prises de tronche quoi... oui c'est pour ça que je lis les journaux de Plath.
    J'ai dit que j'avais honte j'ai pas dit que j'avais de la logique.

    Posté par Ofelia, jeudi 25 mars 2010 à 20:48
  • "Les yeux dans les arbres", absolument.
    Pour l'adresse, moi, je ne plaisante pas.

    Posté par Fantômette, jeudi 25 mars 2010 à 21:01
  • Pour Bukowski, je n'avais même pas remarqué que tu n'en parlais pas dans ce billet, mais c'est ton lien vers tes trésors qui nous y a fait penser. Sinon j'aime bien le commentaire de Fantômette. Moi non plus je ne plaisante pas ! Comment peux-tu avoir notre adresse et ne pas nous donner la tienne ? Je vais faire mon Calimero si ça continue...

    Posté par Mea, vendredi 26 mars 2010 à 07:47
  • Madame Bovary : je l'ai re-découverte également cette année et je ne regrette rien! C'est superbe. Et quelle leçon d'écriture! Bonnes lectures...

    Posté par Gwenaelle, vendredi 26 mars 2010 à 20:14
  • * Ofelia, mais t'as pas à avoir honte de ça, puisque chacun fait comme il le sent, et que ce n'est pas parce que j'ai envie de sérieux que tu dois avoir honte d'avoir envie d'autre chose.
    Hum.
    Ce qui est drôle, c'est que tu lis Plath et moi un "polar" contemporain écrit à la truelle. J'adore. On est bien des femmes, tiens.

    * Fantômette, je trouve ça tellement curieux d'associer des yeux aux abres, ce titre me perturbe toujours. Mais je note, large d'esprit que je suis.
    Quant à l'adresse, c'est malheureux, mais je suis la personne la plus têtue du monde. Certains se souviennent encore de mes "Non" tonitruants. Méfie-toi.

    * Mea, ah oui d'accord, les trésors ! Tu as fait les choses bien, je me demande toujours si les gens cliquent sur les liens
    Et si ça peut te rassurer, j'ai dû perdre ton adresse. Voilàà, on est quittes !!

    * Gwenaelle, bienvenue par ici... Je suis heureuse que vous partagiez ce coup de coeur avec moi. Et lire Flaubert à voix haute... ne serait-ce que quelques lignes. C'est magnifique. Ca coule, c'est limpide, ça prend chair. C'est beau.

    Posté par erzébeth, vendredi 26 mars 2010 à 21:28
  • Chipie

    Drôle de têtue que voilà qui veut donner son adresse puis ne veut plus. T'es une chipie, voualà ce que je dis. Et pis c'est tout.

    Posté par Fantômette, lundi 29 mars 2010 à 21:46
  • Ma chère comtesse, je suis heureuse de te revoir ! Et j'aime l'éclectisme : c'est ce qui fait le sel de nos lectures et nous empêche de nous lasser non ?

    Posté par Choco, mardi 6 avril 2010 à 01:42
  • Ah oui, être de retour sur son blog comme ça fait du bien !!! pour moi aussi, en ce moment je reviens petit à petit !!!

    Posté par Hambre, jeudi 8 avril 2010 à 10:12
  • * Fantômette, je suis bien mal placée pour nier.
    Puis ça fait longtemps qu'on ne m'avait pas traitée de chipie, j'aime bien !

    * Choco, merci !! Oui, l'éclectisme a du bon, mais chez moi, il a tendance à me disperser, et du coup j'ai l'impression de ne pas avancer dans mes découvertes littéraires (mon propos est un peu confus, j'en suis navrée, mais je ne peux pas faire mieux).

    * Hambre, un retour en douceur, c'est ce qu'il y a de mieux
    Revenir quand l'envie est là, tout simplement !

    Posté par erzébeth, dimanche 11 avril 2010 à 10:30

Poster un commentaire