N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

samedi 27 mars 2010

Pourquoi je n'irai pas voir Alice au Pays des Merveilles

Oui, je sais que c'est dur à lire, mais il y a des moments dans la vie où il faut faire preuve d'autorité et de décision.
En l'occurrence, sachant que ce film est en préparé depuis un millénaire (date approximative), j'ai eu le temps de battre des mains et de me dire Chic, chic, j'irai !
Mais il est important d'être inconstant, et de rester fidèle à l'enfant qu'on était. Et, enfant, que pensais-je ?
Alice au Pays des Merveilles me faisait peur.

Je fais allusion à l'adaptation de Disney, qui est le dessin animé qui m'a le plus terrifiée dans mes jeunes années.
Cette fille qui tombe
dans un trou, qui devient gigantesque et difforme, qui se noie littéralement dans ses larmes, cette fille qui se retrouve toute petite et qui doit jouer un tournoi de croquet avec des flamants roses , ah non, c'était trop pour moi. Rien ne me terrifiait plus que ce monde cauchemardesque, qui laisse trop de place à l'absurde, à l'incohérent, à la folie.
Les changements de taille, la solitude d'Alice, la condamnation exigée par la reine me rendaient presque malade.
Cela ne m'a jamais fait sourire, ni rêver. Disney signait là une adaptation qui incarnait mes pires angoisses. Regardez-moi ça :

alice_in_white_rabbit_house_jpg

Ca fait partie des pires scènes du dessin animé (avec une cinquantaine d'autres, certes).

Quelques années plus tard, quand j'ai découvert le conte de Lewis Carroll, j'étais déjà une jeune fille moins impressionnable. Pourtant, quelque chose continuait à me résister dans cette histoire-là; je n'ai jamais su en saisir la teneur véritable, la sève. Ça ne m'emporte pas, empêchée que je suis à adhérer à cette folle aventure de jeune demoiselle un peu trop téméraire.
Il faudrait que je le relise à nouveau, afin de savoir si le charme opère désormais ou s'il y a vraiment une porte fermée entre l'Alice de Carroll et moi.

Paradoxalement, j'aime l'imaginaire que ce conte produit chez d'autres.
John Tenniel et Arthur Rackham ont illustré cette épopée avec des traits fort différents, mais délicieux tous les deux, à leur manière.

th__Tenniel    th__Rackham

(Tenniel en premier, Rackham en second)

Rackham a ma préférence, toujours, mais Tenniel ne me déplaît pas pour autant - la preuve étant cet agenda qui m'accompagne cette année, un agenda qui reprend les illustrations de Tenniel en mettant en couverture celle qui fut choisie pour la première édition du conte :

nursery_alice

C'est si joli, à la fois paisible et dangereux (les songes peuvent nous emmener si loin). Cela me permet de rêver sans avoir encore trop peur.
On aurait pu croire qu'un tel agenda m'amènerait tranquillement jusque dans une salle obscure, avec ou sans lunette 3D. Pendant longtemps, j'y ai cru moi-même, pensant qu'il était temps de me réconcilier et avec Tim Burton et avec Alice.
Sauf que j'ai pris le temps de réfléchir.
Tim Burton fait partie de ces réalisateurs géniaux dont le génie ne m'atteint pas. Son imaginaire perçu comme décadent, fantastique, féerique par bon nombre de ses spectateurs ne s'enfonce pas assez dans les profondeurs pour me convaincre et me séduire. Là où on l'on crie à la marginalité, je vois au contraire beaucoup de consensualité. Je sais bien que ça va en faire hurler certain(e)s.

A chaque fois que Tim Burton sort un nouveau film, je me rends au cinéma le cœur plein d'espoir - et je ressors inévitablement déçue. Ses délires ne sont pas les miens, tout simplement.
Son Alice, j'en suis certaine, sera de la même trempe - en ayant en prime le désavantage (à mes yeux) d'adapter un conte qui, visuellement, me rend malade. J'ai vu les fleurs (terrifiantes), les jumeaux, la maison du Chapelier Toqué. La Reine de Cœur. C'est difforme, cafardeux, angoissant. Et pas du tout merveilleux. Tim Burton ne me fait pas rêver.
C'est un aveu évidemment pardonnable (si,
Ys, je t'assure) mais il est plus fréquent de rencontrer des cinéphiles amateurs de Burton, que des détracteurs alors je tente de prendre des gants.

Les curieux peuvent voir quelques dessins de Tenniel dans cette galerie et admirer ceux de Rackham sur cette page créée par Holly.
Les autres peuvent m'insulter dans les commentaires.

Posté par erzebeth à 19:36 - pellicule - Commentaires [43] - Permalien [#]

Commentaires

    "Alice" fait peur mais c'est voulu. Carroll a créé cet univers volontairement (j'ai passé des heures sur ce livre l'année dernière car je devais le présenter à l'oral)
    Je n'irai pas voir "Alice" car je ne retrouverai pas l'univers que j'ai dans ma tête. Et aussi parce que j'en ai marre de voir Burton se gargariser dans ses films et e voir Johnny Depp répéter les mêmes mimiques. Et des personnes dont je partage les goûts m'ont dit (en gros) "ouais bof" en sortant du ciné.
    Tenniel a ma préférence et je m'en veux: je ne t'ai jamais dit que j'avais une montre gousset avec une illustration de Tenniel (je te maile ça demain)
    Je finis ce commentaire indigeste en ajoutant que j'adore ce roman justement parce qu'il me met mal à l'aise.
    Je sais pas trop comment faut le prendre

    Posté par Ofelia, samedi 27 mars 2010 à 20:33
  • Aaaaaaaah ! copine !!! J'ai toujours eu peur du film disney, qui me terrorisait et bien qu'ADORANT l'univers de Tim Burton habituellement, il faudrait me payer pour me rendre dans une salle de ciné pour voir ce film. Je risquerais d'en sortir traumatisée...

    Posté par Alwenn, samedi 27 mars 2010 à 22:42
  • Tu as le droit

    Moi j'ai profité d'une séance de cinéma maman-bébé pour y aller car c'est un des rares films proposé à ces séances qui ne soit pas une comédie romantique à l'eau de rose et j'ai beaucoup aimé. Je me demandais comment Tim Burton arriverait à "adapter" (car tel n'est pas le cas finalement, il s'agit en fait d'une inspiration) ce conte insaisissable, selon moi, de Lewis Carroll.
    Loin de moi l'idée de t'inviter à te rendre dans une salle de cinéma mais finalement le film ne m'a pas fait peur et pourtant, comme toi, j'étais effrayée par les adaptations en dessins animés. Et que dire de ma lecture du livre il y a à peine 3 ans ! Je suis sortie de ma lecture avec un arrière goût de malaise profond. Certains passages m'avaient terrifié et tout l'univers me mettait vraiment mal à l'aise mais cela a été plutôt divertissant avec le film mais sûrement parce que j'aime bien, en général, ce que fait Tim Burton.

    Bon, mon commentaire est plutôt long (désolée)...

    Posté par Kikine, dimanche 28 mars 2010 à 00:50
  • Je n'ai rien décidé quant au film mais vient de paraitre une réédition d'Alice avec des dessins que j'aime beaucoup de Mervyn Peake chez Calmann lévy
    de facçon amusante le livre se lit dans les deux sens, d'un côté "la traversée du miroir" et de l'autre " les aventures d'alice au pays des merveilles"

    Posté par Dominique, dimanche 28 mars 2010 à 08:34
  • * Ofelia, oui, parle-moi de ta montre gousset (dont je suis follement jalouse) et de Carroll !
    Je trouve ça extraordinaire, en fait, qu'une œuvre soit aussi proche de mes propres cauchemars, c'est peut-être ça qui me paralyse autant d'ailleurs.

    * Alwenn, je ne suis donc pas un cas isolé ! Je ne sais pas si tu as vu la BA, mais vraiment, l'univers du Chapelier Toqué (qui faisait partie des personnages les moins terrifiants à mes yeux, pourtant) est d'un sombre totalement tétanisant.
    Evitons effectivement d'aller au cinéma

    * Kikine, j'aime beaucoup le concept des séances maman-bébé, c'est si compliqué autrement de s'organiser une sortie...
    Le fait que tu aimes Burton et que son film ne soit pas une adaptation fidèle a dû jouer positivement dans la balance, mais tant mieux pour toi !
    J'espère que ton enfant n'a pas été traumatisé ! )

    * Dominique, merci pour ces références, parce que des tas d'éditions d' "Alice" fleurissent chez les libraires et cette récupération marketing me fatigue - mais comme j'aimerais m'offrir une jolie version de ce conte (je l'ai lu dans l'horrible collection Librio), celle que tu me présentes me plaît bien. A feuilleter, donc ! J'espère que la traduction est bonne.

    Posté par erzébeth, dimanche 28 mars 2010 à 11:18
  • Bien qu'aimant beaucoup l'univers de Tim Burton, je n'irai pas non plus voir ce film. D'abord, comme toi, je n'ai jamais aimé le dessin animé (alors que j'ai toujours été une fan des Walt Disney), qui me faisait peur. Ensuite, récemment, j'ai lu le livre et je n'ai pas pu me défaire d'un certain malaise, et je n'ai pas adhéré à l'histoire. Enfin, j'en ai marre de voir Johnny Depp grimé et la mouvance actuelle voulant qu'on ajoute de la 3D partout m'agace.

    Posté par Petite Fleur, dimanche 28 mars 2010 à 12:00
  • Je te rassure, il y a des cinéphiles qui n'aiment pas particulièrement Tim Burton Et qui aiment encore moins le fait qu'il soit de bon ton d'aimer Tim Burton. Et qui se sont terriblement ennuyés devant "Beetlejuice". Et qui ont l'esprit de contradiction aussi. Voilà Non mais franchement, l'histoire du mec qui fait des tourtes humaines en chantant...sans commentaire.
    Plus sérieusement (si l'on veut), "Alice" était et reste mon Disney préféré (oui je sais que je suis bizarre.) Donc forcément, rien que la bande annonce du Burton me fait hérisser les poils. Mais comme j'ai une carte illimitée je vais y aller, rien que pour le plaisir de râler en sortant )

    Posté par Co, dimanche 28 mars 2010 à 14:02
  • * Petite fleur, je te rejoins pour la 3D, que je goûte peu.
    Qu'est-ce qui t'a déplu dans le conte de Carroll ? Vous êtes plusieurs à évoquer un malaise, ça attise ma curiosité...

    * Co, des tourtes humaines, encore, je ne dis pas, mais c'est vrai que le faire en chantant, ça devient totalement immoral et insupportable
    Je crois qu'il faut accepter le fait que cette "Alice"-là est plus une vision personnelle d'un mythe (car ça en est presque devenu un) qu'une adaptation littéraire et littérale.
    Et reviens râler par ici si ça te chante !

    Posté par erzébeth, dimanche 28 mars 2010 à 19:10
  • Bonjour!
    pour ma part, je dois dire que je n'ai jamais pu accrocher au dessin animé. Je décroche à chaque fois. Ca part dans tous les sens, et j'ai beau essayer de maintenir mon esprit à l'écran, il s'évade, s'évade, s'évade... Autant dire que je n'ai jamais osé lire le livre.
    Le film, par contre, ne m'a pas dérangé (à part ces lunettes 3D qui me donnent mal aux yeux, à force... ben oui, c'était mon 1er film en 3D (et peut-être bien le dernier)).
    J'aime bien l'univers visuel de Tim Burton, mais voilà, ça en reste là. Je dois bien avouer qu'aucun de ses films ne m'a jamais transporté.
    Hum... tout ce qui est féérique ne m'emporte peut-être pas finalement?

    Posté par Lukes, dimanche 28 mars 2010 à 21:38
  • Ben moi je vais dire deux choses qui vont en hérisser plus d'un mais comme je suis une aventurière du commentaire, j'ose.
    Je n'aime pas, je n'ai jamais aimé Alice au pays des merveilles. Ce roman m'est tombé des mains, je ne l'ai pas fini.
    Je n'aime pas, je n'ai jamais aimé Tim Burton, cinéaste que je trouve creux et surfait.
    Maintenant, on peut m'envoyer des tomates et les oeuvres complètes de Nicolas Rey en moldave, je sais que je l'ai bien cherché.

    Posté par fashion, dimanche 28 mars 2010 à 22:11
  • Je n'ai pas aimé Alice au pays des merveilles non plus. J'étais peut-être trop jeune? Mais je n'ai pas envie de réessayer!

    Posté par Mo, dimanche 28 mars 2010 à 23:47
  • Exactement comme Fashion. En plus, je n'aime pas Depp.

    Posté par Cuné, lundi 29 mars 2010 à 08:46
  • Cuné!!!!!!!! pas aimer Johnny????
    j'en reste coite...

    Posté par Mo, lundi 29 mars 2010 à 09:35
  • Moi non plus je n'aime pas Depp. Dans mes bras Cuné. )

    Posté par fashion, lundi 29 mars 2010 à 17:54
  • Eh bien moi je suis sans opinion et je m'arrête quand même pour le dire ! Mais je crois que je vais y aller justement pour tenter de me faire une opinion. En tous cas, ce qui est drôle, c'est que ton billet a renforcé mon envie de le voir. Les commentaires moins par contre, mais je vais tâcher de les oublier...

    Posté par Mea, lundi 29 mars 2010 à 19:04
  • * Lukes, bienvenue par ici !
    Je ne pense pas qu'on puisse signifier votre "désintérêt" pour le féerique en ne se basant que sur d'aussi peu d'éléments - je suis sûre qu'il y a a des amateurs de féerie qui, comme vous, n'aime ni "Alice", ni Burton.
    Je n'ai vu qu'un seul film en 3D, et ça m'avait fait mal aux yeux aussi. Et à l'arête du nez.

    * Fashion, je prie tous les jours pour que les Moldaves n'aient accès à aucune traduction de Nicolas Rey.
    Oui, c'est ma réponse. )

    * Mo, c'est un conte effectivement tellement curieux que ça ne peut pas séduire tous les âges... Et que ça ne t'intéresse pas, ma foi, c'est bien humain !

    * Cuné, je ne te connaissais pas aussi grossière.
    Johnny D. est mon chouchou.

    * Mo, tu as vu, un peu ? Quel scandale ! Ne pas aimer Johnny D. mais craquer sur le physique de Tom C., ah non, vraiment, qu'on m'apporte des sels, vite !

    * Fashion, vous vous liguez pour me briser le coeur, c'est ça ?

    * Mea, j'aime les gens qui ne sont ni pour, ni contre (bien au contraire)
    Si tu vas voir le film, tu viendras en dire deux mots ici ?

    Posté par erzébeth, lundi 29 mars 2010 à 20:33
  • J'ai failli adopter cet agenda aussi...
    Alice, Alice, Alice... Tim, Tim, Tim...
    Le dessin animé de la première ne me plaît pas, le côté blondinette qui subit tout me laisse de marbre et le chapelier hystérique m'agace.
    Les films du second me déçoient depuis des années, après que j'ai véritablement adoré Beetlejuice, Edward et L'étrange noël.
    Bref, je suis tiède pour aller le voir.
    En revanche, j'ai une espèce de vieille admiration pour la symbolisme de cette histoire, il faudrait que je la lise, tiens, pour voir ;o)

    Posté par May, lundi 29 mars 2010 à 21:08
  • Et il faudrait que je me relise quand je commente, pendant que j'y suis...

    Posté par May, lundi 29 mars 2010 à 21:08
  • Oué, c'est sûr, Alice fiche la pétoche.
    Mais dites moi, les filles, comment diable faites-vous pour avoir des avis aussi péremptoires ???

    Posté par Fantômette, lundi 29 mars 2010 à 21:27
  • La version Disney m'a traumatisée. Ainsi que l'autre dessin animé Alice qui passait dans mon enfance. Le livre est hyper chelou mais j'ai aimé cette atmosphère étrange et onirique.

    Posté par praline, lundi 29 mars 2010 à 23:04
  • Bon, je veux pas te faire pleurer Erzébeth, mais moi non plus j'aime pas Johnny Depp...On dirait un clodo, il fait vraiment cradouille, et si je le croisais dans la rue je lui donnerais des pièces pour aller à la laverie. Voilà, ça aussi c'est dit.

    Posté par Co, mardi 30 mars 2010 à 10:11
  • Co tu me fais mourir de rire
    Mais déjà du temps de 21 Jump Street, que je regardais pourtant religieusement (mais à cause de l'autre, chacune son truc) (qui a fait Stargate SG1 après, côté caméra ou production, je ne sais plus, en tout cas il apparaît dans un épisode-anniversaire aussi), je le trouvais déplaisant; il était pourtant méché-minet à l'époque.

    Erzébeth, sache que je connais une petite demoiselle qui partage ton inclination pour Mister D., jusqu'à avoir retapissé toute sa chambre de ses photos diverses et variées, murs et plafond, effet effrayant garanti. Elle a colonisé jusqu'au dernier millimètre disponible, et s'est vue taper sur les doigts lorsqu'elle a attaqué le couloir. Ma copine, sa mère, venait de le repeindre ;o)

    Il semblerait qu'il suscite des passions fortes. Dieu merci, j'en suis épargnée pour une fois^^

    Posté par Cuné, mardi 30 mars 2010 à 13:14
  • Eh bien, moi, j'aime l'univers de Tim Burton, pour autant je ne suis pas une inconditionnelle de tous ses films. J'ai une prédilection pour Ed Wood (je suis sûre qu'il te plairait Erzébeth), The Nightmare before Christmas, Edward Scissorhands, entre autres. J'ai été moins convaincue par les derniers, et j'ai été très gênée par l'interprétation de Johnny D. dans Charlie et la Chocolaterie. Mais je ne suis pas du tout d'accord avec Fashion, Burton n'est ni creux, ni surfait !
    Et pour finir, Alice au pays des merveilles m'a toujours mise très mal à l'aise, même s'il me semble que c'est une oeuvre très riche et pas tellement pour les enfants, au fond.

    Posté par Melanie B, mardi 30 mars 2010 à 14:35
  • J'étais très tentée, mais en fait, depuis quelques semaines je n'ai plus envie d'aller voir ce film non plus. J'ai adoré "Sleepy Hollow", mais pas du tout "Charlie", "Big Fish" et "Les noces funèbres". Et n'étant pas cinéphile, je n'en ai même pas honte !
    Et 3€ en plus à cause de la 3D... tout est fait pour me dissuader également.

    Posté par Lilly, mardi 30 mars 2010 à 14:53
  • Je ne sais pas si je vais le voir... mais je me rappelle avoir beaucoup aimé Alice étant jeune, tout en ayant une peur terrible de la reine de coeur (et... il s'appelle le chapelier toqué, chez vous? Ici, c'est le chapelier fou!). Je ne sais pas si je vais aller voir le film (je suis toujours trop paresseuse pour aller au cinéma, la plupart du temps!!!)

    Et bon, j'aime bien Burton. Mais Edward aux mains d'argent et The nightmare before Christmas ont ma préférence!

    Posté par Karine:), mardi 30 mars 2010 à 16:16
  • C'est vrai, je suis amatrice de Burton.
    Mais l'adaptation en dessin animé de Disney me faisait à moi aussi, très peur. Angoisse totale, surtout avec le chien-balayette qui efface le chemin ! Argh...
    Je viens de finir les deux livres de Carroll et je t'avoue que le côté loufoque, soit ; le côté absurde, je n'ai pas adhéré.

    Posté par Acr0, mardi 30 mars 2010 à 19:18
  • wwwwoooouuuuuh

    Bonjour,

    J'adore T Burton, ces magnifiques films J'adore J Depp et ce qu'il a fait depuis ces débuts, les 2 font la paire dans leurs univers gothico-romantique perso, je suis fan, mais alice, y a pas moyen, depuis toute petite, rien ne me retiens dans ce cauchemar animé ! Je veux voir le film pour me faire mon avis sur ce film ! J'y vais uniquement par ce que c'est du Burton et que J Depp est dedans, j'assume total car nous sommes tous libre de nos choix et de nos goût personnels (joyeuse pâques)

    Posté par ladyhawke, jeudi 1 avril 2010 à 02:23
  • C'est un Disney qu'on n'avait pas à la maison, j'ai du le voir une fois et ça ne me manque pas plus que ça.
    Par contre j'ai vu le film et tu as tout à fait raison de rester chez toi. C'est très décevant, l'histoire manque de piquant et l'ensemble manque de la fantaisie qui fait d'Alice une histoire si particulière.

    Posté par Tiphanya, jeudi 1 avril 2010 à 21:58
  • Le dessin animé de Disney m'a toujours ennuyée... vas savoir pourquoi. Je lui préférais de loin l'anime (Fushigi no Kuni no Alice) qui passait à la télé dans les années 80. Quant à Tim Burton, selon les films (pas tous vus d'ailleurs) ça va de j'adore (Ed Wood) à je déteste (Sweeney Todd) en passant par sympa mais pas indispensable (Charlie) et bof (Corpse Bride). Je trouve qu'il se répète pas mal, en rajoutant à chaque fois plus d'effets visuels (c'est peut-être pour ça qu'Ed Wood me plaît autant, c'est un film beaucoup plus épuré que les autres). Et je n'irai probablement pas voir Alice, je n'en vois pas l'intérêt.

    Posté par Agnès, dimanche 4 avril 2010 à 13:57
  • Je n'ai pas du tout envie de t'insulter, au contraire, j'ai plutôt envie de te dire merci ! Ma grande soeur avait aussi peur du lapin blanc quand elle était petite... et je suis allée voir le film aujourd'hui, avec lunettes (ce dont on aurait pu se passer) et sans m'avoir délu, ça n'a rien d'exceptionnel...
    donc c'est dommage.
    Et même si j'aime les films de Tim Burton, je t'assure, je suis ravie de lire ton avis sur la question !!

    Posté par Emeraude, lundi 5 avril 2010 à 22:12
  • Je n'ai jamais aimé Alice. Le Disney est effrayant, j'en cauchemarde encore et Alice est une cruche ! Ce sera sans moi également !

    Posté par Theoma, mardi 6 avril 2010 à 12:53
  • Je suis en train de relire l'histoire là mais pour aller le voir au cinéma je ne sais pas encore pourtant j'adore TIM BURTON !!!

    Posté par Hambre, jeudi 8 avril 2010 à 10:11
  • * May, comment, tu n'as jamais lu le conte de Carroll ? Alors il faut commencer par là, oui. Avec des sources d'explication à côté, je crois que ça me paraît indispensable (je l'ai lu comme un livre "normal", de A à Z, sans rien fouiller et du coup sans rien comprendre. Dommage).

    * Fantômette, tu me trouves péremptoire aussi ? C'est pour faire croire que j'ai un avis sur la question. Mais je suis en terre glaise, si ça peut te rassurer.

    * Praline, tiens, je ne connais pas cet autre dessin animé ! Je crois que c'est un univers assez terrifiant pour les enfants.

    * Co, moi qui ne me fais draguer que par des clodos, ce que tu écris sur Johnny D. me laisse espérer que quelque chose peut se passer entre lui et moi. Pour ça : MERCI.

    * Cuné, c'est marrant, je n'aurais pas cru que Depp faisait encore autant d'effet sur les jeunes filles, je le croyais détrôné - parce que même dans "Pirates des Caraïbes", c'est Orlando qui plaît plus, non ? Amusant. Cette jeune fille a très bon goût.

    * Mélanie B, oui, je devrais voir "Ed Wood" que j'ai en cassette vidéo chez ma mère. Lors de mes prochaines vacances, je lui fais un sort !
    Qu'est-ce qui t'a gêné dans le rôle de Willy Wonka ?

    * Lilly, on a exactement les mêmes goûts burtoniens !!!!!! Moi aussi, j'ai adoré "Sleepy hollow", mais ça s'arrête là.
    Tu as raison pour la 3D, déjà que le cinéma est cher, ils abusent un petit peu.

    * Karine, la reine de coeur est terrifiante. Dès qu'elle apparaissait, j'avais presque mal au ventre. Ah non mais vraiment, quel dessin animé de malade !!

    * Acr0, ah oui, ce chien, il est affreux !
    Pour les livres, je ne peux pas te répondre, mais c'est intéressant que tu les aies lus - je vais m'y (re)mettre aussi...

    * Ladyhawke, heureusement, oui, que nous n'avons pas tous les mêmes goûts ! et j'en connais qui ont quand même été charmés par cette adaptation, je souhaite que ça soit ton cas aussi !

    * Tiphanya, c'est fou quand même, Burton n'est pas censé être réputé pour sa fantaisie, son originalité ? Comment a-t-il pu se rater à ce point ? Peut-être qu'il n'a tout simplement pas "compris" l'essence de Carroll, alors.

    * Agnès, je profite de ton commentaire pour dire du mal de "Corpse bride" : la morte, là, qu'on peut voir en image ici :
    http://da.img.v4.skyrock.net/dac/so-kataki/pics/1269929418_small.jpg
    ressemble à Emmanuelle Béart. Et c'est pas un compliment.

    * Emeraude, tu es gentille ! Je me demande si la 3D est effectivement nécessaire sur certains films pour l'instant, on dirait plus un effet de mode qu'autre chose. Quand ça ne se justifie pas, c'est encore plus décevant...

    * Theoma, il y a d'autres films qui mériteront notre déplacement dans les salles obscures !

    * Hambre, je sens que tu finiras par céder ! Si tu aimes Burton et si ta relecture t'enchante, pourquoi se priver ?

    Posté par erzébeth, dimanche 11 avril 2010 à 10:21
  • Dans la famille Disney, le Alice était l'un de mes dessins animés préférés... J'ai été étonnée d'apprendre, un peu plus tard, qu'il avait angoissé des générations d'enfants. Je dois être malade, quelque part, au fond... mais je m'en remettrai
    Le film de TB est inepte, débile. Je ne sais même pas pourquoi j'ai nourri un soupçon d'espoir à son sujet, surtout après avoir vu le boucher-pâtissier chantant.
    Oui Tenniel est chouette, mais Rackham ))))))))

    Posté par Bookomaton, lundi 12 avril 2010 à 09:54
  • Bookomaton, mais plein d'enfants ont pu regarder "Alice" sans être traumatisés, je trouve ça très drôle justement ce fossé entre les deux - c'est un dessin animé qui laissait rarement tiède.
    Tu n'aimes pas Rackham, ou tu le préfères au contraire ? (dis-moi que c'est la seconde hypothèse qui est juste, ça me ferait tellement plaisir !)

    Posté par erzébeth, lundi 12 avril 2010 à 19:41
  • Je n'aime pas le travail de Rackham, je l'ADORE ! J'ai pu feuilleter une édition originale d'Alice illustrée par ses soins, mes doigts et mes yeux ne s'en remettent toujours pas. Et pourtant, ça fait plus de 5 ans. je ne sais pas si tu connais Kay Nielsen aussi, un autre style mais dieu que c'est beau.
    Pour ce qui est du dessin animé, c'est comme s'il contenait une sorte de faille, que l'on peut investir d'une certaine joie (se laisser aller face à l'étrange, l'absurde, ce que j'adorais) ou d'angoisse. Bon, ok , j'arrête de délirer.

    Posté par Bookomaton, mardi 13 avril 2010 à 17:15
  • * Bookomaton, quelle chance d'avoir pu feuilleter ce livre ! Il appartient à un particulier ?
    Je connais peu Kay Nielsen, mais je crois en avoir vu quelques-uns de ses dessins lors d'une expo - sans être totalement sûre. Le petit aperçu que j'ai vu sur Googleimages me fait un peu saliver.

    Ce que tu dis sur le dessin animé me plait énormément, cette idée de faille est merveilleusement trouvée. Décidément, tes images, tes expressions me plaisent beaucoup ces temps-ci !

    Posté par erzébeth, mardi 13 avril 2010 à 20:53
  • Eh bien, le personnage de Willy Wonka est excentrique, il a un humour particulier, certes, mais il n'est pas malsain (dans le livre de Roald Dahl), or J. Depp l'interprète dans ce sens-là, un peu à la manière d'une caricature de M. Jackson, si tu veux. Et la scène de l'incendie du manège me met très mal à l'aise.

    Posté par Melanie B, mercredi 14 avril 2010 à 20:26
  • je te rejoins pour l'histoire d'Alice', je n'ai jamais réussi à adhérer à cette aventure, cette folie absurde. Tu n'es donc pas toute seule...

    Posté par anjelica, jeudi 15 avril 2010 à 22:43
  • Oui, il appartient à un bon ami... dont l'un des péchés mignons est la bibliophilie. J'ai aussi eu un ancien patron qui aimait se gargariser, parler de sa bibliothèque... Il possédait notamment une édition originale de Jérôme Paturot illustrée par Grandville, the freaking bastard.
    Le style de Kay Nielsen est inspiré de l'art déco, c'est superbe.
    Tu sais que tu me ferais presque rougir??? Merci. En fait, c'est ce que je cherche dans les livres, les films et autre : la faille où me rouler allègrement. Les trucs sans aucune aspérité ne m'intéressent généralement pas, sauf pour les besoins pressants de lessivage de cervelle ou pour les vacances, et encore. Il vaut mieux gambader dans les champs dans ces cas-là.

    Posté par Bookomaton, jeudi 15 avril 2010 à 22:43
  • * Mélanie B, c'est très intéressant parce que je n'avais pas du tout vu le film sous cet angle. Pour moi, W. Wonka n'est pas malsain, il est juste dérangé mentalement Puis il déteste les enfants. Et les adultes. Bon, un peu tout le monde en fait.
    Pour l'incendie, est-ce que ça te dérangerait de m'expliquer un peu plus...?

    * Anjelica,et nous ne sommes visiblement pas que deux ! Cette Alice a dérangé beaucoup d'enfants, visiblement...

    *Bookomaton, il faudra que tu me présentes cet ami bibliophile, il m'intéresse
    Jérôme Paturot ne m'évoque strictement rien,est-ce normal ?
    Il faudra qu'on creuse cette histoire de faille, ce que tu en dis m'intéresse beaucoup. Mais la faille peut aussi être positive, c'est ça ? Je me sentirais incapable de lire à longueur de temps des romans "à faille sombre".

    Posté par erzébeth, samedi 17 avril 2010 à 21:25
  • Je crois que ce brave Jérôme est tombé dans l'oubli, mais mérite qu'on s'y attarde
    Pour ce qui est de la faille, pour moi, elle peut tout à fait se développer dans un contexte positif. Du moment que l'auteur laisse assez de trous, de zones d'ombres et de liberté à son lecteur... Il s'agit plus de "manière" et de traitement que de sujet en lui-même, donc ça laisse le champ libre au positif et au négatif Les romans "radieux" de Yoko Ogawa ou certains contes de Mia Couto font partie des positifs

    Posté par Bookomaton, lundi 19 avril 2010 à 21:20
  • Merci pour tes précisions
    Et je retiens au passage le nom de Mia Couto, que je n'avais jamais entendu jusque-là...

    Posté par erzébeth, lundi 19 avril 2010 à 22:26

Poster un commentaire