N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

lundi 28 juin 2010

« Pour réduire ce feu, il faudrait le déluge »

Déluged'Henry BauchauActes Sud, mars 2010170 pages Il y a quelque chose d'émouvant à tenir entre ses mains ce qui sera sans doute le dernier roman publié du vivant d'un auteur. Henry Bauchau, 97 ans, ne change pas; il continue de graviter autour des thèmes qui lui sont chers, et qui ont alimenté son oeuvre et sa vie. Ne me demandez pas une présentation formelle de Déluge; ma lecture un peu brouillonne remonte il y a plusieurs semaines. J'ai lu ce Déluge comme chacun des autres livres qui me passent sous les yeux - un crayon à... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 10:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

dimanche 27 juin 2010

Un pique-nique à la Prairie des Filtres

Il y un an, jour pour jour, je rencontrais Ofelia lors d'un pique-nique sur les berges de la Garonne.Il faisait chaud, terriblement chaud, ce 27 juin-là.Entre une blague sur la fin du monde, une méchanceté sur les héroïnes austeniennes et un carrot cake délicieux, on s'est séduites l'une l'autre (c'est beau, n'est-ce pas).Depuis, elle a été pour moi un soutien inestimable. Une amie qui m'émeut et qui me fait hurler de rire. Pour fêter ce premier anniversaire, voici un montage qui regroupe quelques petits points communs entre elle et... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:26 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
vendredi 25 juin 2010

Une lettre oubliée

On devrait tous avoir une Ofelia dans sa vie; elle vient encore d'illuminer la mienne d'une façon remarquable.Il se trouve que, perfide jusqu'à la moelle (vous me dites si je me contredis d'une phrase à l'autre, hein), ma Fiancée m'a proposé de reprendre un tag musical. C'est bas, c'est moche, c'est vile. Tout le monde sait depuis longtemps que j'ai une définition toute personnelle de la musique, et que si je me fais cambrioler un jour, on me volera peut-être tout, mais pas mes disques. Personne n'en voudrait. Mais je suis... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
vendredi 18 juin 2010

"I don't like cities, but I like New York...

(...Other places make me feel like a dork") Pardon à ceux qui pourraient reconnaître ma grande culture musicale - les autres, honnêtement, épargnez-vous de chercher, ou vous allez encore plus me mésestimer.(c'est Madonna, voilà, c'est dit) ... Il y a quelques temps de cela, Amanda et Manu ont lancé un swap de toute beauté, qui nous invitait à découvrir New York. Voyager de chez soi, sans avoir à subir les interminables heures de vol (je crois que j'ai peur de l'avion) ni le décalage horaire (car je tiens à mon sommeil... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 19:38 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
mardi 15 juin 2010

You should learn how to say no

Ce soir, alors je regardais des photos qui m'empêcheront de dormir (à part si je compense en regardant des images de chatons), je me suis posée une question, je veux dire, une vraie question :Comment se fait-il que je ne sois jamais tombée amoureuse de Courtney Love ? Qu'est-ce qui s'est passé, ou plutôt : qu'est-ce qui ne s'est pas passé ?La réponse est toute simple finalement, c'est une question de génération, on s'est ratées de peu, elle et moi, mais quand je vois ce genre de photos : j'ai comme un regret au coin de... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 22:27 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
samedi 12 juin 2010

Je nage, mais les sons me suivent

Pour prouver que j'écoute parfois de bonnes choses.Parce que cette chanson, dès la première écoute, a su attirer mon attention de jeune fille indolente. Parce que la musique, parce que les paroles.Parce que les voix.Parce que cette immense vague noire, parce que les mots manquent. Encore, toujours - ce putain de manque.Arcade fire - Black wave / Bad vibrations [in Neon Bible, 2007] We can reach the seaThey won't follow meShadows they fear the sunWe'll make it if we run ! Run from the memoryJe nage, mais les sons me suivent ... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 20:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mercredi 9 juin 2010

It's nothing but my way

- Interruption volontaire des programmes jusqu'à nouvel ordre - étant incapable d'écrire la moindre phrase sensée,je pense que N.u.l.l.e. va traverser une phase musicalede toute beauté Il paraît que ce n'est pas contagieux
Posté par erzebeth à 10:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
lundi 7 juin 2010

De la condition féminine, à notre époque et à d'autres

La semaine dernière, je me suis involontairement lancée dans une grande étude ayant pour sujet la femme, sa place dans la société, son affirmation corporelle (et intellectuelle) et sa capacité à se défendre contre les incessantes attaques masculines - allégoriques ou non, les attaques. J'ai commencé par lire Une chambre à soi de Virginia Woolf, tout en ayant pour compagnie auditive une certaine Britney S. (du moins pendant mes trajets de métro). Cela m'a permis d'aboutir à deux réflexions fort distinctes : Jane Austen n'a pas dû rire... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:58 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
mercredi 2 juin 2010

« Le tableau est un seuil »

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, à vous sentir bête parfois quand vous visitez un musée.Vous vous retrouvez devant un tableau, ça arrive généralement devant un tableau connu, réputé, et vous vous dites "Ah".C'est pas possible, là, quelque chose m'échappe, c'est qu'une fille habillée en noir qui n'ose même pas sourire franchement, elle est où, l'émotion ? Et vous êtes frustré, parce que vous sentez clairement qu'avec des explications, avec une remise en contexte historique, vous comprendriez. Vous n'aimeriez pas... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 10:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]