N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

mercredi 14 juillet 2010

"Sensuelle et débridée, audacieuse et provocante"

Aujourd'hui, Chiffonnette et  Fashion lancent la Seconde Édition des Harlequinades, événement mondialement connu, reconnu et attendu.
Le but du jeu est de voir si l'on peut survivre à la lecture d'un Harlequin - ou pas. Je vous avouerai que ma contribution de l'année dernière m'a laissé des séquelles irrévocables (je ne peux plus lire de roman où le héros masculin a le regard ténébreux et les lèvres frémissantes - je peux faire juste une exception pour les yeux mordorés, mais uniquement si leur possesseur scintille au soleil) (je vous avais bien dit que ça laissait des séquelles !).
Ma mère étant soucieuse de ma santé mentale (non, je plaisante), elle a tenu à me dispenser des Harlequinades, saison 2. Vous ne me croyez pas ?
Voyez donc sa lettre délicatement manuscrite :

Harlequinades

(cliquez dessus, les amis)

(Chiffonnette, je suis désolée, ma mère a honteusement oublié de te citer dans l'en-tête, mais tu sais, à son âge...) (en vérité, deux f, deux n, deux t dans le même mot, c'était trop pour elle)

J'espère que ce mot, 100% véridique, fera taire les viles âmes qui tentent (ici ou ailleurs) de me persuader de participer (oui, Louise, je parle de toi). Ma mère a dit que je ne pouvais pas, sa parole est d'évangile, n'essayez pas de la remettre en question.
Ne doutez pas du chagrin qui m'envahit à l'heure actuelle, c'est avec de grands regrets que je ne vais pas participer cette année à cette merveilleuse fête virtuelle, où l'amour envahit les écrans et la vie de nos chères lectrices.
(j'espère être crédible)

Quoi qu'il en soit, je souhaite de fabuleuses Harlequinades aux guerrières qui se lancent dans l'aventure, que les muscles saillants et la peau luisante de sueur des héros vous ouvrent les portes d'un monde meilleur, où l'éden est à portée de main.

(Amen)

Les logos officiels sont made in Ofelia, dieu que je suis heureuse d'avoir eu le génie de la demander en mariage avant vous tous, ou vous me l'auriez arrachée avec la brutalité et la folie que je vous connais - ne niez pas.

(oh mon dieu, sur le site officiel des éditions Harlequin, on peut lire des romans en intégralité, dont un qui rapporte la rencontre incongrue et fascinante d'une jeune citadine et d'un fermier qui lui sauve la vie, cela me rappelle l'émission de mon été, c'est beau, je frémis d'impatience et de curiosité sur mon fauteuil en simili-cuir, mais comment résister à une telle tentation ?)

Posté par erzebeth à 16:39 - égocentrisme - Commentaires [21] - Permalien [#]

Commentaires

    Erzie, ton humour me charme à chaque fois. Je me bidonne, tu n'imagines même pas à quel point! Ofelia est une sacrée chanceuse de t'avoir pour elle toute seule!

    Je ne sais pas si je vais me remettre de ta non-participation, par contre, j'envisage d'avoir recours à des antidépresseurs pour survivre à cette annonce qui me fend le cœur...

    Posté par Pimpi, mercredi 14 juillet 2010 à 16:48
  • Grandiose, le mot de ta môman

    Posté par Marc, mercredi 14 juillet 2010 à 17:23
  • Sur le site, tu peux surtout faire un test pour savoir quelle collection Harlequin te correspond. Tu devrais le faire, je pense qu'en fait, tu n'as juste pas encore trouvé ton Graal :p

    Posté par Louise Paradise, mercredi 14 juillet 2010 à 17:32
  • Je t'aime d'amour toi, tu le sais.
    Le mot de ta maman est CULTE. T'as souvent piscine quand même. Remarque ça explique sans doute pourquoi tu peux pas tu te laves les cheveux.
    Louise a raison, fais le test.

    Posté par Ofelia, mercredi 14 juillet 2010 à 19:16
  • * Oh, Pimpi, tu es absolument adorable ! (euh, je dis ça pour la première partie de ton commentaire - je tiens à préciser que je ne suis pas particulièrement heureuse quand les gens m'annoncent qu'ils vont prendre des antidépresseurs par ma faute )
    Je vous soutiens dans cette aventure, c'est déjà merveilleux, non ?!

    * Marc, n'est-ce pas, ma mère est formidable

    * Louise, j'avais déjà fait le test l'année dernière, tu sais J'avais trois Harlequin de trois collections différentes et effectivement, je n'avais guère trouvé chaussure à mon pied. C'est fou, hein )

    * Ofelia, voilà enfin quelqu'un qui me comprend - il est inévitable de se laver les cheveux après la piscine (et t'imagines pas la merde pour une fille comme moi, qui va nager le matin (enfin, quand elle y va, hum), alors qu'elle ne se lave généralement les cheveux que le soir. Ça bousille mon organisation interne. Fuck le sport).
    Sinon, évidemment, je t'aime moi aussi

    Posté par erzébeth, mercredi 14 juillet 2010 à 22:08
  • Génial !!! géniallissimme même (moi non plus je ne sais pas écrire quand il y a trop de doubles lettres dans un même mot!), j'ai envie de copier sur toi et demander à ma maman, ou plutôt non à mon chéri, de me faire un mot pour cause de 700 romans publiés à la rentrée...
    mais si je ne participe pas officiellement, je vais peut être me laisser tenter par un harlequin ou deux quand même... mon expérience de l'année dernière fut ratée (un bon harlequin, c'était pas drôle du tout!!!)

    Posté par Emeraude, mercredi 14 juillet 2010 à 22:14
  • B.u.l.l.e? Ah? J'ai pas été briéfée.

    Posté par Ofelia, jeudi 15 juillet 2010 à 09:47
  • Ahaha je vois à quoi tu as occupé ta journée de fête nationale
    Ta maman est adorable, of course ;-D mais je crois que tu devrais mettre ta grande imagination en activité afin de nous dégoter de nouvelles excuses pour la rentrée MDR

    Posté par uncoindeblog, jeudi 15 juillet 2010 à 11:20
  • A défaut d'en lire, tu en écris un?

    Posté par Mo, jeudi 15 juillet 2010 à 11:20
  • Erzie, tu as trop de chance, moi ce sont les peluches qui me font des mots!!

    Posté par chiffonnette, jeudi 15 juillet 2010 à 19:59
  • Erzie, tu as trop de chance, moi ce sont les peluches qui me font des mots!!

    Posté par chiffonnette, jeudi 15 juillet 2010 à 19:59
  • Ces mamans, toujours là pour nous sortir d'un mauvais pas

    Posté par anjelica, jeudi 15 juillet 2010 à 23:22
  • Un tel billet permettrait presque d'excuser ta défection de mercredi.
    Bon, comme ce mot est authentique (et je sais de quoi je parle, j'en vois défiler des dizaines par an), je te pardonne. Mais ne recommence plus, hein.
    )))

    Posté par fashion, vendredi 16 juillet 2010 à 09:18
  • * Emeraude, à ta place, j'aurais fait l'inverse : demander un mot pour être dispensée de la rentrée littéraire, et pour participer aux Harlequinades )

    * Ofelia, maintenant, tu sais tout

    * Delphine, je tiens à dire que cette excuse a été validée par Fashion herself, la veille, au restaurant. Pour la rentrée, comme je compte m'inscrire à des cours de yoga, ça sera ma nouvelle excuse )

    * Mo, ARE YOU CRAZY ?!!!!!!

    * Chiffonnette, parfois, tu m'inquiètes. Qu'est-ce donc que cette histoire de peluche...?

    * Anjelica, eh oui, rien ne ressemblera une maman )

    * Fashion, le "presque" est en trop dans ta première phrase
    Mais je suis heureuse que ton oeil aiguisé reconnaisse l'authenticité de ce mot (ma mère aurait pleuré s'il en avait été autrement). Du coup, je te pardonne moi aussi )

    Posté par erzébeth, samedi 17 juillet 2010 à 11:54
  • Je ne comprends pas : la piscine est pourtant le lieu idéal pour lire un Harlequin.

    ;o))))

    Posté par Cuné, dimanche 18 juillet 2010 à 15:38
  • * Cuné, l'eau, ça mouille. Et vraiment, ça me gênerait d'abîmer un de ces petits chefs-d'œuvre en papier

    Posté par erzébeth, dimanche 18 juillet 2010 à 19:09
  • Rha mon Erzie, que je t'aime !!! Même du fin fond de l'Argentine !!! (Et il faut que tu me donnes le titre de cet Harlequin en ligne, L'amour est dans le pré étant MON émission préférée (je l'ai enregistrée en mon absence, je me ferai les 4 épisodes en une soirée, tellement c'est bon )

    Posté par Caro[Line], lundi 19 juillet 2010 à 04:31
  • B.U.L.L.E. c'est pour bulles de champagne ??? Ou bulles de bain de moussant ??? Ou peut-être bulle pour buller (verbe ; je fais rien, je glandouille...) Je sais, j'ai beaucoup trop d'imagination mais franchement... TOI AUSSI !!! Et tu me fais toujours autant me bidonner !!! Et les commentaires, sont pas mal aussi...
    Sur ce, bonne nuit !

    Posté par L'or des chambre, lundi 19 juillet 2010 à 23:27
  • * Caro[line], je savais bien que cette histoire de fermier en ferait tilter au moins une )
    Tu peux trouver le roman Harlequin par là :
    http://www.harlequin.fr/index.php/Archives-Lecture-en-ligne/Un-destin-capricieux/
    Attention, il faut se créer un compte pour le lire )
    (moi, je l'avoue fièrement : je l'ai fait. Mais je n'ai encore rien lu)
    (si tu savais tout ce qui se passe dans "L'amour est dans le pré", C'EST AFFREUX !!!!!!!!!)

    * L'or des chambre, j'aime bien ton imagination, je prends les bulles de champagne et le verbe buller, ça me convient merveilleusement !
    Merci d'être aussi bon public avec mes bêtises !!

    Posté par erzébeth, mardi 20 juillet 2010 à 18:54
  • C'est vrai que j'aurai pu faire ça, mais que veux tu je suis une fille (trop?) sérieuse et je me vois très mal conseillé des harlequins aux clients (surtout que nous n'avons pas!)
    N'empêche que véridique, le lendemain de mon commentaire ici, j'ai dit à mon chéri (mon mari je vais y arriver!!) que j'allais peut être acheter un harlequin et là :
    "Quoi, un harlequin ? Non mais ça va pas, avec tous les livres de la rentrée qu'on à la maison!!" (ou un truc dans le genre...)
    D'ailleurs du coup, je n'ai toujours pas lu de harlequin... mais je ne désespère pas, on a jusqu'au 30 septembre !

    Posté par Emeraude, mercredi 21 juillet 2010 à 22:48
  • * Emeraude, en même temps, un Harlequin, ça se lit aussi vite que le dernier Nothomb, hein...

    Posté par erzébeth, jeudi 22 juillet 2010 à 19:12

Poster un commentaire