N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

vendredi 11 décembre 2009

Quelqu'un devrait écrire un livre sur votre famille

Testament à l'anglaisede Jonathan Coe (1994, What a carve up !) Gallimard, 1995, pour la traduction française de Jean PavansFolio, 679 pages « On est toujours extrêmement distrait par des meurtres en série, n'est-ce pas ? » Aujourd'hui, je suis bien embêtée. A la question : Comment parler d'un gros roman fort complexe, en le présentant le plus clairement possible ?, ma réponse est : Je ne sais pas (je n'étais pas très bonne en dissertation, si c'est ce que vous vous demandez).Non, vraiment, j'ai beau y réfléchir depuis des... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]

vendredi 4 décembre 2009

Malheur à ceux que le malheur épargne

Un roman françaisde Frédéric BeigbederGrasset, 2009280 pages, un croquis et une peinture de Frédéric enfant. On est gâtés, dites donc « Ma mère m'a baptisé Frédéric comme le héros de L'éducation sentimentale, qui est un raté. » Je ne trouve pas ça intéressant d'écrire sur Beigbeder; il me semble qu'on tourne vite en rond, qu'on ne dit plus rien de novateur, ou de suffisamment fort pour capter intelligemment l'attention. Peut-être parce que Beigbeder n'est pas intéressant en soi, mais ça, je vous laisse juger. C'est peut-être juste... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
samedi 28 novembre 2009

"Moi, cette femme, je l'aime plus que les abricots au sirop"

Figurez-vous qu'il m'est arrivé quelque chose d'adorable (non, je n'ai pas adopté de chaton, à mon plus grand désarroi).Il y a quelques semaines de ça, ma sœur m'a tendu un paquet avec un air particulièrement inquiet. "C'est pour ton anniversaire, qu'elle me dit (alors que l'événement remontait déjà à plus d'un mois), et c'est un livre." Sacré événement : elle ne m'en offre jamais, car vous comprenez, j'en ai déjà tellement, elle a toujours peur de se tromper, d'acheter un doublon.Un sourire au coin des lèvres, je m'empare... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 14:10 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
lundi 23 novembre 2009

Fusain et cire

Si je voulais faire du remplissage (alors que ce n'est pas du tout, du tout mon genre), je pourrais vous raconter qu'un jour où je déambulais dans une librairie, l'âme charitable qui m'accompagnait m'a dit : Je t'offre un livre, choisis ce que tu veux. Une des cinq phrases magiques au monde (nous parlerons des quatre autres plus tard).Ce jour-là, une après-midi de décembre dans une petite ville (on a connu plus joyeux, je ne vous le fais pas dire), j'ai jeté mon dévolu sur Les fantômes d'Ombria de Patricia A. McKillip.L'âme... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
mercredi 18 novembre 2009

L'enfer est un endroit solitaire

Depuis que j'ai ouvert ce blog, je me dis : Un jour, je leur parlerai de Bukowski.Et les jours passent.Et je pense : A quoi bon ? Ce serait trop difficile - de trouver les mots, de susciter l'envie, de le présenter le plus convenablement possible. Bukowski est mon ami, il l'est devenu au détour d'une chambre u où je n'avais rien d'autre à faire qu'écouter ma voisine Lorie s'engueuler avec son copain. Je le trouvais tellement génial, Bukowski, que je buvais le soir du rhum dégueulasse (je n'y connaissais rien, en alcool, j'avais choisi... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
lundi 16 novembre 2009

Veuillez rendre l'âme (à qui elle appartient)

(il y aura au moins une référence culturelle dans ce billet, et elle est dans le titre. Je me sens plus sereine) L'idée de départ était de faire un billet récapitulatif sur l'œuvre en son ensemble, un billet d'une mauvaise foi redoutable et composé d'arguments douteux.J'espère tenir parole. Billet garanti 100% AVEC spoilers, que ceux qui tiennent à découvrir par eux-même les aventures d'Edward et Bella désertent ce blog quelques instants. ~ Fascination ~ ~ Tentation ~~ Hésitation ~~ Révélation ~~ de Stephenie Meyer ~ ~... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [46] - Permalien [#]

jeudi 29 octobre 2009

« la tête un peu penchée, mais le cœur plein d'espoir »

L'amant de Lady Chatterleyde D.H. Lawrence (1928)traduit en 1932 par F. Roger-Cornaz, pour Gallimard499 pages dans ma fort vieille édition de poche qui sent littéralement mauvais. Ça m'apprendra à acheter d'occasion « La vie était toujours un rêve, ou une folie, enfermée dans un endroit clos. » Et la vie peut aussi ressembler à une histoire d'amour, du genre qu'on n'attend plus. Un mari paralysé qui comble sa perte de virilité en se lançant dans l'écriture, une femme quelque peu délaissée et lasse, une femme, alors, qui deviendra... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
lundi 26 octobre 2009

Meine Ehre heisst Treue

traduction : Mon honneur, c'est la fidélité La mort est mon métierRobert MerleGallimard, 1952; (Folio, 1972)370 pages Quand on commence à réfléchir sur les camps de concentration, on en vient à se demander qui étaient ces hommes qui ont mis en place ces machines meurtrières, on se demande comment ils ont pu consciemment participer à un tel massacre. En un sens, La mort est mon métier répond à ces interrogations, et à bien d'autres, en dressant le portrait du commandant du camp d'Auschwitz. En réalité, il s'appelait Rudolf Hoess. A... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
jeudi 22 octobre 2009

« Jane Eyre, c'est intemporel »

Un jour, sans trop savoir comment, vous vous retrouvez à un pique-nique où vous rencontrez trois incroyables énergumènes qui crient d'enthousiasme dès que le nom Fforde est prononcé. Vous vous dites qu'il y a anguille sous roche (vous aimez les expressions ringardes), qu'il faut aller vérifier par vous-même. Vous commencez par lire Jane Eyre, histoire de faire les choses dans l'ordre. Puis, un soir, alors que vous pensiez simplement vous rendre dans un restaurant indien pour y dîner, on vous tend un paquet bleu, qui contient L'affaire... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
mercredi 14 octobre 2009

L'activité criminelle entraîne le besoin d'écrire

Le Voyage d'hiverd'Amélie NothombAlbin Michel, août 2009 « Tant pis : il y a des femmes qu'il faut aimer malgré elles et des actes qu'il faut accomplir malgré soi. » Je suis étonnée par les différents avis (journalistiques ou non) que j'ai pu lire vis-à-vis de ce roman, tant ils sont acerbes et intransigeants; alors que, de mon point de vue de simple lectrice, ce Voyage d'hiver, sans être un chef-d'œuvre, n'en offre pas moins une lecture agréable. Dans ce rendez-vous annuel nothombien, on rencontre Zoïle, dont le prénom est... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]