N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

mercredi 1 avril 2009

Dessine-moi une tour morte

(je sais, ce titre est limite glauque. Mais il me plaisait, folle que je suis) Lire des romans, c'est bien beau, mais des bandes dessinées, c'est pas mal non plus. Ne me demandez pas comment je parviens à exprimer des pensées aussi profondes, parfois, cela me donne le tournis. Ces dernières semaines, j'ai lu (par ordre de préférence, attention) :     - Le Petit Prince de Joann SfarAlors évidemment, avec Le Petit Prince, il n'y a pas de juste milieu. Soit on adore cette histoire terriblement émouvante (voire... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:15 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

lundi 30 mars 2009

Je ne vous parlerai pas (épisode 1)

En jetant un œil sur la liste de mes lectures 2009 (car oui, je liste), je me suis rendu compte que je ne vous avais pratiquement pas parlé de ce que j'avais lu cette année - il y a effectivement eu ma coupure de connexion (n'insistons pas, c'est encore douloureux) mais avant ça, j'ai remarqué que mon blog était plus ou moins en pause. Je crois vraiment que je ne suis pas faite pour en tenir un sur la longueur, mais là n'est pas le sujet du jour.Concentrons-nous un peu mieux sur ce qui nous réunit : les lectures dont je ne vous ai pas... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:15 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
mercredi 25 mars 2009

« Le temps ne guérit pas la moindre blessure »

Après le plaisir ressenti en découvrant l'inspecteur Erlendur dans La Cité des Jarres, il était légitime de faire plus ample connaissance avec lui, en lisant le volume suivant de la série : La femme en vertd'Arnaldur Indridason (2001)Ed. Métailié, 2006 - traduction d'Eric Boury Quand on lit la quatrième de couverture de ce roman, on se demande comment il peut trouver acquéreur. On nous y explique qu'un bébé, tranquillement installé chez lui, est surpris en train de machouiller un os humain. Personnellement, je trouve ça... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:15 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
lundi 23 mars 2009

« Venez vite, c'est en train de mal tourner »

Le film va faire un malheurde Georges FlipoLe Castor astral, 2009 Il était une fois Alexis, un jeune réalisateur un peu trop sûr de lui, persuadé que son premier film va faire trembler le monde du cinéma. Malheureusement pour lui, tout ce qu'il récolte est une séance un peu particulière dans un pénitencier... On est loin des paillettes et de la reconnaissance nationale, mais Alexis s'y rend, sûr que cela peut prouver aux médias à quel point c'est un homme altruiste.Mais, tout ce qu'il y gagne, c'est une rencontre avec Sammy, un... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:15 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
samedi 14 février 2009

Et patati, et patata

La dernière fois que le Club Lire & Délires (zut, j'ai oublié d'insérer le logo !) s'est réuni, c'était autour du magnifique thème Galipettes et muscles utiles. On avait légèrement copié ce thème aux Théières. Mais que voulez-vous ! Il appelait à la détente, à l'amusement, aux choix amusants. On a été mauvaises comme tout (sauf Yue Yin, qui a fait un billet sur la rencontre plutôt que sur ses lectures, non mais regardez-moi cette fainéante !).Je crois qu'il n'y a que moi, dans le monde entier, pour se concentrer sur ce thème... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:15 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
lundi 12 janvier 2009

Lire n'est pas sans danger

Il était une fois l'un des livres les plus lus de la blogosphère... Le treizième contede Diane Setterfield (2006)traduction de Claude et Jean Demanuelli (traduire en couple, c'est beau !)Plon, 2007 Pour moi, tout a commencé avec l'épigraphe (car je ne sais pas lire intégralement une quatrième de couverture, c'est un problème pathologique qui remonte à ma triste enfance), qui raconte ceci : « Tous les enfants construisent un mythe autour de leur naissance. C'est là un trait universel. Vous voulez comprendre... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]

lundi 29 décembre 2008

« Quand quelqu'un disparaît en Islande, c'est pour toujours. »

La Cité des Jarresd'Arnaldur Indridason (2000)traduction d'Eric Boruy, 2005, Métailié Je voudrais donner un conseil aux bloggueurs débutants (imaginez-moi prendre un air suffisant et obséquieux (je sais, ça ne marche pas)) : quand vous êtes sur le point d'écrire un billet de lecture, n'allez surtout pas lire ce que les autres ont déjà écrit sur le même livre. C'est une pratique décourageante et périlleuse - en l'occurrence, je n'aurais pas dû aller lire le billet de Fashion avant de commencer le mien, parce que le sien est... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 10:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
vendredi 26 décembre 2008

Trente-trois ans et une blessure

Ce billet a déjà été écrit une fois; mais une mauvaise manipulation de ma part me l'a fait perdre... Quelques jours ont passé, je commence à me le pardonner, et me sens capable d'en parler à nouveau, même si ça sera plus succinct que la première fois. Un rude hiverde Raymond Queneau (1939)Gallimard, 2003 On a parfois de mauvais a priori sur un auteur, et c'est mon cas avec Queneau. Sa Zazie dans le métro m'avait agacée, son univers fantasque et décalé ne me correspond pas. Mais un ami m'a conseillé, l'air de rien, quelques... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 19:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
lundi 22 décembre 2008

De la triche, en veux-tu, en voilà !

Mais tout le monde ferme les yeux sur cette facilité, alors pourquoi aurais-je été honnête, seule dans mon coin ? Dans le challenge ABC, on trouve le fatidique X, qui en décourage plus d'un. Vous connaissez beaucoup de romanciers dont le nom commence par X, et qui en plus sont susceptibles de vous intéresser ?Moi, pas tellement; c'est pourquoi j'ai décidé de tricher, comme tous les autres, en choisissant Gao Xingjian. Le bonhomme, accessoirement Prix Nobel de Littérature en 2000, est chinois, donc son nom s'écrit avant son prénom.... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
vendredi 19 décembre 2008

Une fille si riche et si mal foutue !

(mes chers lecteurs, Canalblog refuse catégoriquement d'afficher la couverture du roman et ma patience ayant des limites, l'illustration apparaîtra plus tard...) La pitié dangereusede Stefan Zweig (1939)ma traduction est d'Alzir Hella "S'occuper du sort d'autrui vous enlève un peu de votre liberté." A la veille de la Première Guerre Mondiale (je déteste ce genre d'expression d'habitude, mais aujourd'hui, je préférais écrire ça que "En 1913..."), Anton Hofmiller, un jeune officier de cavalerie aux... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]