N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

lundi 20 octobre 2008

Il avait décidé de ne plus souffrir

Finn Prescottde Jérôme LambertEditions de l'Olivier, 2007 Il était une fois Finn Prescott. En réalité, l'histoire commence mal : il vient de mourir.Mais qui était-il ? C'est bien la question à laquelle le roman tente de répondre, en empruntant parfois quelques détours... J'ai rarement fait plus court en mise en place de l'intrigue; pourtant, je pourrais sacrément développer, même si au final, j'en viendrais fatalement à vous dire ceci : l'histoire de cette vie n'est qu'un prétexte pour nous raconter autre chose. En cela, la... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:44 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

vendredi 17 octobre 2008

I'm a snowball

Je ne sais pas si vous avez l'habitude de fréquenter les bibliothèques avec certaines de vos connaissances, mais je trouve ça assez agaçant. J'aime arpenter les rayonnages sans qu'on me parle, j'aime sortir un roman de l'étagère sans entendre un "Quoi, tu vas lire ça ?"... Puis parfois, bizarrement, c'est bien d'être accompagné. Dans la chère BU où je travaille, on a depuis peu un fonds (restreint, certes) de BD. Je ne vous raconte pas l'hystérie quand on a vu toutes ces BD, sentant bon le neuf, à notre disposition... Mais... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
vendredi 10 octobre 2008

Surtout, ne deviens pas comme moi

Un jour, Cuné a conseillé un roman visiblement passionnant. Un autre jour, alors que je déambulais dans les rayons de la médiathèque, je me suis autorisée une petite folie : emprunter un roman qui, ô mon dieu, allait me donner un bon prétexte pour ne pas travailler (je suis très forte à ce jeu-là). Je sais qu'il est très subversif de se rendre dans une bibliothèque pour emprunter un livre, mais je n'ai peur de rien. J'étais toute contente, grâce au hasard, de tomber sur le livre que Cuné avait fortement encensé. En rentrant chez... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
vendredi 3 octobre 2008

CKZ 114

Acide sulfuriqued'Amélie NothombAlbin Michel, 2005 Voici sans doute l'un des plus polémiques des romans d'Amélie Nothomb; il y avait effectivement de quoi faire parler.Dans cette fiction, les émissions de télé-réalité ont pris une telle envergure qu'il n'y a plus de limite au sordide, à l'horreur.C'est ainsi que Pannonique (précision : c'est une fille) est arrêtée et envoyée dans un camp de concentration, avec d'autres individus choisis tout aussi arbitrairement, dans la rue.C'est ainsi que Zdena, fille sans envergure ni... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:30 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
lundi 29 septembre 2008

Table rase

Le fait du prince d'Amélie Nothomb Albin Michel, 2008 Ça commence sur les chapeaux de roue - que feriez-vous, vous, si un inconnu choisissait votre domicile pour mourir ? Peut-être que vous vous rappelleriez justement ce que vous avez entendu au dîner de la veille : il ne faut surtout pas appeler la police, mais plutôt un taxi, et foncer à l'hôpital. Il s'agit de faire croire que l'ami comateux est décédé sur le trajet. Seulement, Baptiste Bordave dérape, et opte pour une troisième solution : usurper l'identité du défunt.Et le... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 13:30 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
jeudi 25 septembre 2008

« Sacrebleu, tu ne peux donc pas faire attention à ta tête ? »

Le destin miraculeux d'Edgar Mintde Brady Udall (2001)traduction de Michel Lederer Il y a des livres dont on entend parler, qu'on garde dans un coin de la mémoire, tout en ayant la conviction qu'ils nous plairont, le jour où on se décidera enfin à les ouvrir. Edgar Mint fait partie de ceux-là (je suis fainéante, et ne citerai pas le titre intégral dans mon billet). « Après tout ce que j'avais vu et connu dans ma courte vie, je ne pouvais arriver qu'à une seule conclusion : Dieu était soit fou à lier, soit tout simplement... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

dimanche 21 septembre 2008

Le mot d'excuse

Se lancer aveuglément dans un challenge littéraire présuppose deux contraintes : celle de lire les romans sélectionnés (condition sine qua non, mais pas toujours évidente à respecter), mais aussi celle de parler des romans lus. C'est là que ça se corse.Il y a parfois des lectures que je passe sous silence, faute d'inspiration. Je me suis même dispensée d'écrire quelques mots sur un livre de mon challenge (Au bonheur des ogres de Pennac) parce que je l'ai lu pendant cette triste époque où je n'avais pas internet chez moi et parce... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:22 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
mercredi 17 septembre 2008

Malgré tout

La légende veut que pour un blog perdure dans le temps, il faut consacrer (au minimum) un billet par mois à Henry Bauchau.Comme je suis très superstitieuse... Oedipe sur la routed'Henry Bauchaupremière édition : Actes Sud, 1990 On peut penser que, parce que tout le monde connaît Œdipe, ses pieds enflés, ses crimes, son complexe, il n'y a aucun besoin de présenter ce roman - et pourtant, si...La première originalité de l'œuvre est justement dans sa forme : Œdipe avait inspiré des tragédies et des opéras, mais pas de roman.... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
samedi 13 septembre 2008

Ses chagrins deviendront les vôtres

Très honnêtement, je ne me sens pas d'attaque, à l'heure actuelle, d'écrire un billet sur Les aventures d'Oliver Twist, l'un des célèbres romans de Charles Dickens (publié pour la première fois sous forme de feuilletons, de 1837 à 1839). Alors il n'y aura pas de vrai billet - à croire que ça va devenir une habitude avec Dickens, puisque j'avais déjà été dans l'incapacité totale, en décembre dernier, d'évoquer De grandes espérances. Il est parfois délicat de trouver les mots justes pour parler d'un roman qui nous a transporté, chaviré,... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:10 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
mardi 9 septembre 2008

A travers les flammes d'un million de bougies frémissantes

Franchement, je n'en attendais pas des miracles. Je ne comprenais pas très bien, déjà, pourquoi un site proposait de m'envoyer un livre de la rentrée littéraire (moyennant billet publique, of course), alors qu'une exposition sur mon blog, justement, ne va pas particulièrement faire d'étincelles. Mais j'aime les livres, et je ne peux pas refuser qu'on m'en offre un. Puis au pire, ça se revend après, non ?(là ça y est, Violaine regrette de m'avoir contactée) C'était l'occasion de lire un roman fraîchement paru; de découvrir un nouvel... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:29 - - Commentaires [11] - Permalien [#]