N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

mercredi 28 avril 2010

UN DON

Comme je culpabilisais un peu de vous laisser sans nouvelle (on pourrait lancer des paris sur mon rythme de parution bloguesque, ceux qui seront pessimistes gagneront sans doute) et comme j'ai lu un chouette passage dans mon livre actuel, ce matin, dans le métro, alors que mon voisin me regardait avec de très gros yeux (qu'il a peut-être au naturel, en réalité, mais il est toujours difficile de répondre quand on rencontre furtivement une personne pour la première fois de sa vie), je disais, comme je n'ai rien à dire, je laisse Owen... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 20:02 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

vendredi 23 avril 2010

Somewhere

Aujourd'hui, je laisse la parole à l'oncle Buk, mon ami. (et un petit peu à Tom Waits aussi) Soyez gentils avec eux. The laughing heart your life is your lifedon’t let it be clubbed into dank submission.be on the watch.there are ways out.there is a light somewhere.it may not be much light butit beats the darkness.be on the watch.the gods will offer you chances.know them.take them.you can’t beat death butyou can beat death in life, sometimes.and the more often you learn to do it,the more light there will be.your life is your... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
vendredi 1 mai 2009

Blue bird

Trop fatiguée pour vous gratifier d'un billet sur une lecture récente; alors je laisse la parole à mon ami Charles Bukowski - c'est le cas de le dire, puisqu'il va vous lire directement l'un de ses poèmes, L'oiseau bleu.Je glisse, en dessous de la vidéo, la traduction française du poème (les observateurs remarqueront que la traduction n'est pas la même que durant le petit film; je m'en fiche, je n'y suis pour rien).      il y a dans mon coeur un oiseau bleu qui   veut sortir   mais je suis... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:15 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
jeudi 22 janvier 2009

Vous croyiez que j'allais m'abstenir ?

Aujourd'hui, Henry Bauchau a 96 ans. « Ne pas renoncer à penser le bonheur » « Mon œuvre s'est nourrie pour une part de la nullité de mon être. Que de temps pour comprendre qui j'étais, pour sortir vraiment du ventre maternel. Que d'entreprises non menées à bien, d'idées fausses, de lenteurs à me mettre à écrire. Si le sort ne m'avait pas donné une longue vie, il est vrai que j'aurais laissé le souvenir d'un être égaré dans la vie comme elle est. » (20 décembre 1998, Passage de la Bonne-Graine : journal (1997-2001)) « Je... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:15 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
lundi 21 juillet 2008

[Recueillement]

J'avais cette envie, depuis quelques mois, d'aller voir où reposait Baudelaire; une idée fixe que j'ai concrétisée récemment. Ça pourrait paraître morbide - visiter un cimetière, prendre en photo ces gens parfois morts bien avant ma naissance, ces gens qu'on connaît parce qu'ils ont écrit, chanté, joué, publié. Il y a des moments où je me sentais bien bête; où je pensais "Ainsi donc, son corps est allongé ici". Il y a de quoi se sentir petit, infime, dérisoire; mortel. Mais c'est le jeu, après tout !J'avais prévenu, je... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:47 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 15 juin 2008

[Humain]

Je n'ai pas encore parlé d'Henry Bauchau cette semaine, et une telle calomnie ne devait pas perdurer plus longtemps. Ayant peu d'affinités avec la poésie, j'ai malgré tout eu la curiosité de lire un court recueil de ce précieux écrivain, Nous ne sommes pas séparés. Je n'ai pas été sensible à tout, mais j'ai quand même retrouvé l'image que je me fais de l'auteur... Aujourd'hui, je vous propose deux poèmes (pas forcément représentatifs de l'ensemble) :           Ne pas  ... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 30 mars 2008

Qu'est-ce que tu lis ?

Le problème est que j'étais bien embêtée. Je ne sais pas écrire sur un livre s'il n'est pas à côté de moi (et je suis partie en week-end sans l'un de ceux qui attendent mon petit avis).Et je ne sais pas quoi raconter.Mais comme il fallait un billet aujourd'hui (je teste le rythme d'un tous les deux jours, c'est qui me va le mieux) et que je n'en avais aucun en réserve, j'ai pensé à réunir quelques citations sur la lecture (tirées de livres que j'ai lus, sinon ce serait bien trop facile).C'est vite préparé, ce n'est pas contraignant,... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 15:09 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
lundi 5 novembre 2007

Un petit extrait

Mise en contexte : Santa, une amie de Mme Reilly, veut lui proposer un homme qui pourrait rendre son quotidien un peu moins morne. Santa s'éclipse pour les laisser discuter ensemble, or Mme Reilly est déjà légèrement imbibé... "- Vous voulez de bonnes petites chips ? finit par demander Mme Reilly [...]- Mais oui, volontiers.- Elles sont dans l'sac, là, tout près de vous.Mme Reilly observa M. Robichaux qui ouvrait le paquet de cellophane. Son visage et son complet de gabardine grise semblaient l'un et l'autre sortir de chez le... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 26 octobre 2007

Les Horcruxes...

Aujourd'hui est le grand jour. Je prévois même de partir en courant de mon travail à midi, profitant ainsi de la pause-déjeuner pour aller m'offrir l'ultime tome des aventures d'Harry Potter. Le problème étant que cela risque de fortement me dissiper pendant l'après-midi, ce qui ne serait pas très professionnel. Quoi qu'il en soit, au programme aujourd'hui sur ce blog, nous trouvons un extrait du sixième tome, Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé. Je ne dis pas que ça va être intéressant de (re)lire ça, mais je ne savais pas... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:26 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
vendredi 19 octobre 2007

A Shadow-Bride

Aujourd'hui, c'est Tolkien qui est l'honneur, parce que c'est vrai, il n'y a pas de raison. Alors je vous propose un petit poème, issu des Aventures de Tom Bombadil. Ce n'est pas malin, ça me donne furieusement envie de relire Le Seigneur des Anneaux, mais c'était un risque à prendre. Je me tais, et vous laisse lire :      La femme de l'ombre    Il y avait un homme qui vivait seul,   Et se tenait aussi tranquille qu'une statue   Au fil des jours et des nuits   Sans même... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]