N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

mardi 1 juillet 2008

Sous le voile

Nedjmade Kateb Yacine (1956, Editions du Seuil) Dans mon envie de découvrir la littérature algérienne, j'ai décidé de commencer par ce roman qui semble avoir tant d'importance pour les Algériens... Ce titre, Nedjma, ne pouvait que me renvoyer à Nadja (d'André Breton) et à cette phrase, que je trouve si belle :« Elle ne dit son nom, celui qu’elle s’est choisi : Nadja, parce qu’en russe c’est le commencement du mot espérance et parce que ce n’en est que le commencement. » Oui, je partais confiante, et Nedjma devenait dans mon... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 11:28 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

dimanche 29 juin 2008

Le cœur a ses raisons, etc

Pour introduire ce billet et résumer une situation somme toute assez simple, je dirai ceci : les livres romantiques ont beau m'ennuyer très vite, les mêmes histoires racontées au cinéma m'enchantent. Les actrices font rêver, les acteurs soupirer, bref, j'ai tendance à succomber - quand le casting en vaut le coup. Imaginez un film qui réunirait Kate Winslet (une de mes actrices préférées, et tant pis si ça fait admiratrice adolescente), Emma Thompson (irrésistible; sa présence est toujours gage de qualité, que ce soit dit), Alan... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 14:24 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
vendredi 27 juin 2008

If we took a holiday...

La traversée de l'étéde Truman Capote traduction de Gabrielle Rolin J'aime beaucoup Truman Capote, que j'ai lu pour la première fois grâce à Holly Golightly (mais aurait-il pu en être autrement ?). Mon attachement pour cet auteur n'est pas forcément flagrant dans ces pages, parce que mes différentes lectures n'ont pas toutes fait l'objet de billets. Je me rattrape donc avec ce livre-ci...... dont je n'ai pas mis la date de parution, pour raconter l'histoire que tout le monde connaît : La traversée de l'été est un inédit de... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:27 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
mercredi 25 juin 2008

Une sorte de private joke

(qui serait plus private que joke) Il y a des journées dont on se souvient tous terriblement bien, parce qu'il s'est passé quelque chose d'important (de grave ou de joyeux) qui nous permet de nous souvenir des moindres détails.Par exemple, tout le monde sait ce qu'il faisait le 11 septembre 2001. Cela marche aussi avec des dates personnelles, quand on se prépare à vivre quelque chose de marquant. Un mariage, un oral au bac, la première journée de travail (encore que, pour ces deux derniers, on ne mémorise pas forcément la date... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 12:22 - Commentaires [12] - Permalien [#]
lundi 23 juin 2008

Méfions-nous des enfants trop curieux

Commençons par une devinette :Qu'est-ce qui est plus ennuyeux qu'un livre qui a été lu par la majorité des blogs de lecture ?Réponse : un livre qui a été lu par la majorité des blogs de lecture, et qui fait l'unanimité absolue. Heureusement que je suis là !La cible du jour est : L'ombre du ventde Carlos Ruiz Zafon (2001)traduit de l'espagnol par François Maspero 637 pages, Livre de poche J'éprouve en général un grand plaisir à lire un roman qui se résume lui-même à un moment donné de l'intrigue. Comme c'est le cas ici, je... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:15 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
samedi 21 juin 2008

Croix de bois, croix de fer

Poing mortde Nina Bouraoui (1992, Gallimard) « Mon affinité avec la mort a commencé dès mon plus jeune âge ; non pas par excès de morbidité mais par conscience de la finitude et plus exactement de Ma finitude. Mon corps d’enfant contenait à lui seul tous les signes infaillibles d’un défaut d’infini. » Elle est une enfant différente des autres; elle préfère jouer avec un oiseau mort qu'avec ceux qui courent pendant les récréations. Elle prévient les autres que, dès qu'on naît, on avance vers la mort. Les enfants ont peur, la... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 18:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

samedi 21 juin 2008

Mise en lumière : Nina Bouraoui

« Tous les matins je vérifie mon identité. J’ai quatre problèmes. Française ? Algérienne ? Fille ? Garçon ? » [Garçon manqué] J'ai cru comprendre, au travers des commentaires sur le billet qui lui était précédemment consacré, que certaines ne connaissaient pas Nina Bouraoui, et j'ai trouvé que c'était un excellent prétexte pour tenter de la présenter un peu. La jeune femme est née à Rennes il y a un certain nombre d'années (la courtoisie veut qu'on ne dévoile jamais l'âge d'une femme, non ?), d'un père algérien et d'une mère... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
jeudi 19 juin 2008

« Le temps est une lime qui travaille sans bruit » [Marathon, épisode 2]

(le titre est un proverbe algérien) La féconde, de Farid Benyaa (son site, où vous pourrez voir d'autres superbes peintures) Aujourd'hui, il y a comme un problème. En fait, ça a commencé hier; j'écrivais un billet quand, arrivée aux trois quarts, je me suis dit "Tu sais que tu ne pourras jamais poster ça ?"Je le savais, mais comme j'avais sommeil, j'ai tout laissé en pensant que ça irait mieux demain - donc aujourd'hui. Mais ce n'est pas vrai du tout, alors je suis bien embêtée.Ce billet était l'épisode 2 du Marathon... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 13:09 - Commentaires [11] - Permalien [#]
dimanche 15 juin 2008

[Humain]

Je n'ai pas encore parlé d'Henry Bauchau cette semaine, et une telle calomnie ne devait pas perdurer plus longtemps. Ayant peu d'affinités avec la poésie, j'ai malgré tout eu la curiosité de lire un court recueil de ce précieux écrivain, Nous ne sommes pas séparés. Je n'ai pas été sensible à tout, mais j'ai quand même retrouvé l'image que je me fais de l'auteur... Aujourd'hui, je vous propose deux poèmes (pas forcément représentatifs de l'ensemble) :           Ne pas  ... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 13 juin 2008

Lire (def): reconnaître les signes graphiques d'une langue

Parce que je sais lire, et parce que j'ose inconsciemment m'en vanter dans ces pages, Praline a eu l'extrême amabilité de me proposer un questionnaire qui concerne... la lecture. A priori, ça ne devrait pas me déranger; j'aime raconter des choses inutiles sur moi, c'est l'une de mes grandes passions dans la vie (d'ailleurs, savez-vous que mon premier poisson rouge s'appelait Bidule, et que j'ai toujours un miroir dans mon sac ?), seulement je trouve que ce questionnaire (qui a fait le tour complet de la blogosphère) manque cruellement... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:02 - - Commentaires [14] - Permalien [#]