N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

mercredi 11 juin 2008

Le coeur, sensible et fidèle...

Il y a des vérités douloureuses à entendre, mais très agréables à dire, comme : je n'aime pas trop Jane Austen.J'avais essayé il y a longtemps, je m'en souviens très bien. Je ne dis pas quel titre j'avais ouvert (et vite refermé), ou je vais en entendre quelques-unes gémir derrière leurs écrans (d'accord, d'accord : c'était Orgueil et préjugés). C'est comme ça, il y a des rencontres qui ne se font pas.Sauf que cette année, j'étais gentiment volontaire pour un petit défi littéraire (oui, contrairement aux apparences, ce n'est pas... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 10:16 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

lundi 9 juin 2008

Ri-di-cu-le

Une reine pas très catholique : une biographie d'Anne BoleynDominique Muller (1996) Pendant mon absence virtuelle, j'ai eu l'envie saugrenue d'aller au cinéma; on fêtait le festival de Cannes, toutes les séances étaient à trois euros, merveilleux, on a l'impression de prendre moins de risques si le film ne nous plaît pas. Je suis allée voir Deux soeurs pour un roi (ne vous moquez pas !). Comme on pouvait s'y attendre, ce n'était pas le film de l'année, mais voilà, les larmes de la reine, Anne Boleyn (jouée par la délicieuse... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 12:33 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
samedi 7 juin 2008

« Oh ! mon Dieu ! C’est cet abominable Butler ! »

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell (1936) traduction de Pierre-François Caillé Avertissement : j'ai tâché le plus possible de ne rien révéler de l'intrigue (quand bien même elle est fort connue...) par respect pour ceux qui ignorent encore le contenu du roman. Mais je dévoile quand même quelques éléments, importants sans être exagérés. A vous de voir, donc. « I have forgot much, Cynara! gone with the wind,Flung roses, roses riotously with the throng,Dancing, to put thy pale, lost lilies out of mind;But I was... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:45 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
jeudi 5 juin 2008

Vous reprendrez bien un peu de cadavre ?

Un jour, il n'y a pas si longtemps, j'avais envie de rire. Je sais que c'est un désir fort incongru, mais les femmes sont comme ça, à toujours demander l'impossible. Elles ont raison, parce qu'elles l'obtiennent parfois.Je ne sais absolument plus comment j'ai entendu parler de ce film - Un cadavre au dessert. En vagabondant sur internet, certainement, ou... en tapant directement Truman Capote dans le catalogue internet de la bibliothèque ? Peu importe; l'essentiel est que j'ai découvert le seul film où ce grand auteur avait joué et... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
mardi 3 juin 2008

Reflets troubles

Un étranger dans le miroir / Anne Perry (The face of a Stranger, 1990)traduction de Roxane Azimi; 10/18, 1998 J'ai beau justifier mon absence avec des révisions (qui ressemblaient plus à des visions, tout étant nouveau pour moi), je n'ai pas non plus oublié de me divertir (ma santé mentale en dépendait).Anne Perry a écrit (et écrit toujours) plusieurs séries (policières ou non) et celle dont il est question ici tourne autour de William Monk, un inspecteur atypique, puisqu'il est devenu totalement amnésique après un accident de... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 13:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
lundi 2 juin 2008

Et en plus...

... J'ai appris il y a quelques minutes une excellente nouvelle, à savoir : Henry Bauchau est le lauréat du Prix du livre Inter, pour son beau roman Le Boulevard périphérique.Il fut un temps fort lointain (l'année dernière, en réalité) où je me suis intéressée aux prix littéraires et j'avoue que celui-ci me plaisait bien. Décerné par des lecteurs, eux-mêmes encadrés par une personnalité littéraire (Alberto Manguel, cette année), ce prix me paraît bien plus intéressant que certains de ses confrères, qui ont vendu leur âme pour... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 19:43 - Commentaires [7] - Permalien [#]

lundi 2 juin 2008

Y'a encore de la vie, là-dedans ?

Dans la vie, j'aime parfois ne pas faire comme les autres.Les gens aiment le soleil, l'été, les vacances. Moi pas. Les gens ont tous un appareil photo intégré dans leur téléphone portable, moi pas (et ça, croyez-moi, de nos jours, c'est limite extraordinaire). Les gens (plutôt de la catégorie féminine) aiment faire du shopping, moi... pas.Etc.J'écris etc. parce qu'en fait, il n'y a pas tellement d'autres exemples qui me viennent à l'esprit. C'est qu'en réalité, je fais souvent comme les autres.Ces dernières semaines, quelques... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 17:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
jeudi 17 avril 2008

Le plus simple quand on n'a pas envie, c'est de ne pas se forcer

(du moins quand ça reste du domaine du possible) « Penser est toujours difficile, c'est un entraînement, une conquête. » (p. 103) « Pour Kant, le contenu est rare et il est grave, politique ou religieux, toujours étayé scientifiquement. Aujourd'hui, les bavardages les plus anodins, les informations non vérifiées, les affirmations à l'emporte-pièce et les réactions épidermiques peuplent nos sites, messageries et forums. Nous pourrions retirer de cette analyse peut-être un peu de circonspection : quand faut-il parler ? se taire ?... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 12:12 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
jeudi 3 avril 2008

Le plus simple quand on est fatigué, c'est d'aller se coucher

Avouez que cette logique est effrayante de logique. C'est pourquoi je vais déserter cet endroit un petit moment, combien de temps je ne saurais le dire, on ne sait jamais, ça peut durer trois jours comme trois semaines, tout dépend de ce qu'on a à dire et de ce qu'on a envie de dire (si, si, il y a une nuance), ce que je sais pour l'instant, c'est que j'ai d'autres choses à faire, à organiser, à vivre, et que je reviendrai plus tard. Je sais qu'il ne sert à rien d'expliquer, de justifier, que ce billet en lui-même ne sert à rien,... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 19:19 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
jeudi 3 avril 2008

La manie de la dernière page

Le librairede Régis de Sa Moreira (2004)Livre de poche, 2006 * * * « - C’est un scandale !... J’ai acheté ce livre il y a deux jours et il est déjà fini !- Ce n’est pas de ma faute si vous ne savez pas lire…- Quoi ?... Espèce de sale libraire !- Espèce de sale client ! » (deux enfants qui jouent au libraire et au client, dans la librairie) Il y a des livres dont on entend tellement parler qu'on ne sait plus si on a vraiment envie de les lire, s'ils ont vraiment quelque chose à nous apporter. Il y a des livres qu'on voit... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 13:48 - - Commentaires [14] - Permalien [#]