N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

vendredi 16 octobre 2009

Pour ceux qui veulent savoir

On peut identifier un autiste à sa démarche, contrairement à ce que disent les légendes urbaines les cheveux ne continuent pas de pousser après la mort, le turquoise me va très bien, il est plus difficile qu'on ne le croit d'être végétarien, certains profs ne comprennent pas d'eux-mêmes que "texte imprimé" est synonyme de "livre", les sarkozystes portent des Ray-ban et lisent Le Figaro confortablement installés dans un fauteuil en cuir, des chaussures bio-éthiques ne coûtent pas forcément plus chères que des... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 22:25 - Commentaires [36] - Permalien [#]

mercredi 14 octobre 2009

L'activité criminelle entraîne le besoin d'écrire

Le Voyage d'hiverd'Amélie NothombAlbin Michel, août 2009 « Tant pis : il y a des femmes qu'il faut aimer malgré elles et des actes qu'il faut accomplir malgré soi. » Je suis étonnée par les différents avis (journalistiques ou non) que j'ai pu lire vis-à-vis de ce roman, tant ils sont acerbes et intransigeants; alors que, de mon point de vue de simple lectrice, ce Voyage d'hiver, sans être un chef-d'œuvre, n'en offre pas moins une lecture agréable. Dans ce rendez-vous annuel nothombien, on rencontre Zoïle, dont le prénom est... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
lundi 12 octobre 2009

Chaque couple possède son Genève

Parfois, si vous offrez deux fois de suite le cinéma à une personne, il se peut qu'elle vous remercie en vous offrant un livre. Ce qui est plutôt cool. En cas de bonheurde David Foenkinos (2005, Flammarion)J'ai lu, 2007, 191 pages(et une dédicace mystérieuse, "à Claire C.", soit c'est le nom de jeune fille de sa propre femme, soit c'est Claire Castillon, Caroline, please, enquête) « Il avait voulu tout bien faire; il avait préparé son costume depuis plusieurs jours, le froissant ainsi dans sa bonne intention. Il... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
samedi 10 octobre 2009

Depuis, j'ai aussi acheté des chaussures

Si je tenais un blog digne de ce nom, je devrais vous gratifier d'un billet de lecture, mais ne cherchez pas, la machine est toujours rouillée.Je suis sûre que c'est à cause des tags qu'on m'a infligés en pagaille ces derniers temps; c'est mauvais pour la santé, je l'ai toujours dit. Ou du moins pensé. Je ne baisse pas les bras pour autant. J'ai juste environ 34 problèmes urgents à régler pour essayer d'alléger mon esprit (et mon inconscient, parce que les rêves tordus, merci bien), et une fois que je serai un peu plus détendue et... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 19:45 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
mercredi 7 octobre 2009

Le genre de truc qui vous fait lever la nuit...

La mort dans l'âme (vous me le dites si j'en fais trop), j'ai encore été victime d'un tag. Cette fois, l'attaque ne venait pas de Fashion (étonnant, n'est-ce pas !) mais de l'Ofelia de mon coeur. Je ne peux même pas râler, pour des raisons de date : on n'embête pas quelqu'un le jour de son anniversaire. Joyeux anniversaire, copine !!!!!! (ah, et accessoirement, je réponds donc au tag) 1. A quel livre dois-tu ton premier souvenir de lecture ? J'ai appris à lire en compagnie de Ratus. Apparemment, ça a plutôt bien fonctionné. ... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 5 octobre 2009

« Opsimath »

définition : « qui apprend sur le tard, à la fin de sa vie » Mise en garde : ce qui suit risque d'être légèrement désagréable. La reine des lectricesd'Alan Bennett (2007)roman traduit par Pierre MénardDenoël, 2009 Il n'est pas facile de calomnier un ouvrage qui a fait l'unanimité sur les blogs, mais pour les jeunes timides qui n'oseraient pas se lancer, je me permets d'ouvrir le bal.Tout le monde (ou presque, comme nous le verrons finalement lors du recensement des différents billets de lecture) a trouvé du charme à ce... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]

lundi 28 septembre 2009

Les femmes qui ont une ombre finissent mal

Je me souviens être tombée amoureuse de la Russie pendant ma jeune adolescence; quelque chose, dans ces terres lointaines, froides, mystérieuses, m'attirait (et pourtant, je ne connaissais pas encore le goût de la vodka). Je rêve de me balader sur les berges du fleuve Amour.Je rêve de voyager en Transsibérien, en choisissant (tout comme pour la promenade au bord du fleuve) la personne idéale pour m'accompagner dans ce périple d'une semaine. Je me souviens aussi d'avoir vu (et revu...) Le Barbier de Sibérie, film où une Américaine,... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
vendredi 25 septembre 2009

Hello, it's me

Parmi les nombreuses malédictions que je me coltine, il y a celle du tag. C'est un genre de loi de Murphy : si quelqu'un tague Fashion, la pauvre lectrice se croit obligée de me taguer à son tour. Systématiquement. Autrement, peut-être qu'il lui arriverait quelque chose de très grave, comme la disparition instantanée (et irrémédiable) du Docteur. On ne sait pas. Et il vaut mieux ne pas savoir. En attendant, je suis maudite à mon tour; il paraît que je dois dresser mon portrait en répondant aux questions par des titres de livres lus... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
mercredi 23 septembre 2009

Remember me

Si le billet te plaît, il est pour toi. How happy is the blameless vestal's lot !The world forgetting, by the world forgot.Eternal sunshine of the spotless mind !Each pray'r accepted, and each wish resign'd;[Alexander Pope, Eloïsa to Abelard] Il y a des films qui ne se présentent pas, qui ne peuvent pas se présenter. Et dans cette catégorie, inévitablement, on retrouve Eternal sunshine of the spotless mind, de Michel Gondry. Cette petite merveille est sortie au cinéma en 2004.Je me souviens être tombée amoureuse de Kate... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
lundi 21 septembre 2009

Non, mon cher amour, je ne vous aimais pas

Tout commence dans un théâtre; un autre lieu aurait-il pu être possible ?Dans ce théâtre, les hommes s'agitent; ils commentent ce qui va se jouer devant eux, ils scrutent la présence de certains, et l'absence des autres.Tout se met tranquillement en place. Le drame peut enfin se jouer : Cyrano de Bergerac fait son entrée. Ne comptez pas sur moi pour vous parler de la pièce d'Edmond Rostand (je ne l'ai pas lue). Mais depuis une certaine lecture, j'avais envie de découvrir cette œuvre que je ne connaissais pratiquement pas. J'ai réussi... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [30] - Permalien [#]