N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

mercredi 10 décembre 2008

« ...cette fenêtre du rêve ouverte sur le réel »

Tout commence par une tentative de suicide. Leonard s'est jeté à l'eau.Le soir même, lors d'un dîner plus ou moins arrangé, il rencontre Sandra; elle vient d'une famille juive, comme lui. Elle est brune, fine, sage, souriante. Le lendemain, Michelle surgit brutalement dans la vie de Leonard. Elle vient d'emménager dans le même immeuble. Elle est blonde, perdue, séduisante. Et voilà Leonard, trentenaire, dépressif, dépendant de ses parents (il vit chez eux, travaille avec son père) devant un dilemme, somme toute assez simple : l'amour... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

vendredi 5 décembre 2008

« Il y a en amour la grâce d'une certitude »

Je sais que certains vont ronchonner, mais voilà : il est temps qu'on parle d'amour. Mais il ne faut pas en parler n'importe comment - ou ça détruirait notre sujet... Non, le plus simple, c'est d'en parler grâce à ce film : Iris, de Richard Eyre (2001) Peut-être connaissez-vous déjà Iris Murdoch - lorsque j'ai découvert l'existence de ce film, ce n'était pas mon cas. Je savais juste que Kate Winslet l'interprétait, jeune; et l'Anglaise fait partie de mes actrices préférées. Puis le temps a passé. Choupynette a eu... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
vendredi 21 novembre 2008

You make me feel so young !

Si vous aimez le cinéma et plus précisément les comédies en noir et blanc, ainsi que Cary Grant et Marilyn Monroe, j'espère que vous n'avez pas attendu 23 ans (comme moi) avant de voir : Ou alors, c'est très très dommage pour vous.Barnabé Fulton (Cary Grant) est un chimiste émérite, qui travaille actuellement sur un produit qui permettrait de retrouver sa jeune vigueur... Si l'on avait gardé le titre original (Monkey business), le spectateur saurait d'emblée qu'il allait aussi être question de singe; car évidemment, il faut... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
mercredi 22 octobre 2008

Toutes les femmes sont belles

En hommage à François Truffaut, ce billet fut écrit alors que je portais une jupe; c'est tellement rare que je tenais à le signaler. Ne vous attendez pas à ce que je vous parle de L'homme qui aimait les femmes, un film de Truffaut sorti en 1977; non, si vous voulez lire à ce sujet deux billets absolument remarquables, je vous invite plutôt à aller par ici.Je les ai lus après avoir visionné le film; ça m'a découragée d'écrire dessus. Mais ça ne m'empêche pas d'écrire autour, de penser à voix haute.J'aime beaucoup Truffaut; je ne... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
lundi 13 octobre 2008

Une maison vide

J'avais bien dit que je reparlerais de Cléo de 5 à 7, et il faut savoir que je tiens parole. Parfois.Il y a deux points sur lesquels je souhaitais revenir. Cléo est une petite chanteuse parisienne, dont le succès risque d'être éphémère. Mais pour que ça ne soit pas le cas, elle travaille à un nouvel album avec ses musiciens - son pianiste (interprété par Michel Legrand) lui propose une chanson un peu plus grave que ce qu'elle interprète d'habitude. Cela s'appelle Sans toi, et c'est réellement un texte de Michel Legrand : Je... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:45 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
mercredi 8 octobre 2008

Fragments épars d'un bonheur inattendu

"Avec elle, c'est toujours drame et compagnie. Elle a pourtant ce qu'il faut pour être heureuse; mais elle a besoin qu'on la protège, c'est une enfant." Les instants magiques - réellement magiques - sont assez rares quand on y réfléchit; il n'est pas évident de trouver une œuvre (que ce soit un morceau de musique, un livre, une sculpture dans un musée, un gâteau fait maison, etc.) qui nous paraisse parfaite du début à la fin. Une œuvre qu'on regarde (écoute, déguste, etc.) en pensant : C'est ça. Exactement ça. Si vous... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:15 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

mercredi 1 octobre 2008

Ray of Light

Dans ma prime jeunesse, j'ai l'impression qu'on m'a laissé regarder plus ou moins ce que je voulais, à la télévision.C'est ainsi que j'ai fait la connaissance de Madonna. Parce que oui, notre première rencontre était cinématographique. Je devais être vraiment jeune - je la trouvais très belle. Elle m'avait fascinée. Depuis, je me souvenais de ce film-rencontre comme d'un film un peu culte.Imaginez un peu ma fébrilité quand je me suis retrouvée nez à nez avec le DVD, à la médiathèque. J'allais enfin revoir : ... Recherche Susan... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:30 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
samedi 27 septembre 2008

La vie devant soi

Diana est jeune femme épanouie; elle a tout pour être heureuse : une maison avec véranda, un mari attentionné, une petite fille qui adore se cacher. Oui, Diana n'est pas loin du bonheur - si ce n'était ce terrible souvenir qui la hante depuis quinze ans. Car Diana est une survivante traumatisée d'une tuerie dans un lycée; depuis, elle tente de vivre sans sa meilleure amie, Maureen, qui n'a pas eu la même chance qu'elle...Et parce qu'on célèbre les quinze ans de ce tragique événement, Diana ne dort plus, et repense à ses instants... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:09 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
mardi 23 septembre 2008

Pourquoi je n'irai pas voir "Mamma mia !"

Comme chacun le sait, j'ai eu une enfance très difficile; on m'a obligée à grandir dans une maison où il n'y avait que trois disques :- la comédie musicale Starmania (je connais encore toutes les chansons par cœur)- un disque de Jean-Jacques Goldman- le best of ABBA Qu'on ne vienne pas s'étonner si aujourd'hui, je n'écoute jamais de musique.Quoi qu'il en soit, ABBA, je connais. Je ne chante certes pas les paroles exactes car je suis incapable de prononcer le moindre mot anglais (un phénomène génétique très rare) mais je fredonne à... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
vendredi 19 septembre 2008

Wonderlust King

Entre Madonna et moi, c'est une longue histoire - j'en reparlerai bientôt d'ailleurs. Je la regarde jouer au cinéma (parfois), j'écoute sa musique (souvent; mais j'en ai honte, rassurez-vous) et quand j'apprends qu'elle est passée derrière la caméra, je vais logiquement voir le résultat.Obscénité et vertu (Filth and Wisdom) est sorti mercredi. Un titre gentiment provocateur, une affiche dans le même goût qui laisse présager le pire, une bande-annonce moins catastrophique que prévu. Le film ne brille pas par un scénario d'une... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]