N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

samedi 23 juin 2007

Un petit serial killer pour la route ?

L'Aliéniste
de Caleb Carr (1994)
traduit par René Baldy et Jacques Martinache

williamsburg_bridge
Anna West, Williamsburg Bridge
(lieu où le premier cadavre du livre est découvert...)

Non, Non, NON, il n'est pas question d'une véritable note de lecture, j'ai perdu l'habitude (si  tant est que je l'ai(e ?) eue un jour) mais je ne peux pas taire le plaisir que j'ai éprouvé avec ce roman, ce qui était nécessaire après quelques lectures variant de l'ennui à la perplexité en passant par le désarroi. Bref, il y a eu quelques ratés qu'il fallait absolument soigner par un roman prenant, divertissant, et où il n'y avait pas d'histoire d'amour compliquée et/ou triste. J'ai été entendue.
Pendant quelques jours, j'ai voyagé dans le New-York de la fin du XIXe siècle, où un affreux bonhomme tue de jeunes garçons et les mutile sauvagement. Mais personne ne s'intéresse à ces enfants qui se prostituaient, et ni la police ni la presse ne couvrent ces événements, jusqu'à ce que Laszlo Kreizler, aliéniste de son métier, se révolte contre ces horreurs. Attention, définition : un aliéniste étudie les pathologies des malades mentaux, des aliénés (logique, hein). Parce qu'il veut arrêter ces crimes et connaître ce qui a poussé le meurtrier à commettre des actes d'une spectaculaire barbarie, Kreizler se lance dans une enquête officieuse, entouré d'un journaliste (John Moore, le narrateur de l'histoire), et de deux sergents et d'une femme (oui, incroyable), tout en étant soutenu par un certain préfet, Théodore Roosevelt. Ensemble, ils vont se lancer dans une recherche frénétique, dans une course contre un homme qui continue à tuer sous leurs yeux, en somme, dans une quête qui les mènera bien plus loin qu'ils ne l'auraient imaginé...
Roman haletant et passionnant, L'Aliéniste décrit aussi tout un système judiciaire qui tâtonne encore (les empreintes digitales, par exemple, ne sont pas encore reconnues comme des preuves), une réalité historique qui est loin de nous mais qui ne manque pas d'intérêt. Les habitudes de travail de Kreizler ne lui attirent par ailleurs que des ennemis; on regarde d'un mauvais oeil cet homme qui a l'outrecuidance de croire que des actes meurtriers ne signifient pas irrémédiablement la folie de celui qui les commet, et qu'au contraire le contexte entre en jeu : enfance, parcours personnel, traumatismes, autant d'éléments qui peuvent expliquer certains gestes (et expliquer ne veut pas dire accepter, pardonner).
Le sujet même du roman était déjà alléchant, il est de plus soutenu par une écriture captivante et maîtrisée (chaque fin de chapitre est tournée d'une façon diabolique, ce qui vous empêche de poser le livre pour sans cesse connaître la suite. Diabolique, je vous dis !). Caleb Carr nous offre une plongée dans un monde sombre, crasseux, où les magouilles pullulent, où il n'est pas bon de creuser là où des secrets sont cachés, où on paie de sa personne pour avoir été trop curieux. Et le lecteur de voir certaines images s'immiscer dans ses rêves les plus noirs...

Posté par erzebeth à 13:27 - lecture - Commentaires [16] - Permalien [#]

Commentaires

    Après "L'aliéniste", "L'ange des ténèbres" est un peu grisâtre mais il se défend malgré tout.

    Posté par Fantômette, vendredi 25 juillet 2008 à 22:09
  • Oui ? Je le soupçonnais tellement d'être moins bien, que je n'avais jamais sérieusement envisagé de lire cette suite. Mais si ça se défend, je me laisserai peut-être quand même tenter...

    Posté par erzébeth, samedi 26 juillet 2008 à 12:28
  • Je crois par ailleurs que l'auteur a écrit assez récemment une aventure de Sherlock Holmes "à la manière de". En revanche, je n'en ai eu aucun écho fiable.
    Bref un commentaire pour rien.

    Posté par Fantômette, samedi 26 juillet 2008 à 22:02
  • Il n'y a pas de commentaire pour rien sur ce blog, tu sais !
    Surtout que tu m'apprends quelque chose sur Caleb Carr, je n'étais pas au courant de cette nouvelle parution... Ca peut être intéressant, même si je connais trop peu Sherlock Holmes pour l'aborder par ce biais-là...

    Posté par erzébeth, dimanche 27 juillet 2008 à 09:46
  • Bonsoir, je confirme, c'est haletant et puis comme j'adore New York, j'ai été d'autant plus intéressée. Depuis, j'ai lu l'interprétation des meurtres (qui se passe à peu près à la même période et dans la même ville): pas mal mais pas à la hauteur de l'Aliéniste. Bonne soirée.

    Posté par dasola, mardi 1 décembre 2009 à 17:39
  • * Dasola, bonjour ! Les romans qui se déroulent dans des villes/pays qu'on chérit y gagnent en terme de sympathie, indéniablement ! "L'interprétation des meurtres" me tentait, ça doit quand même être intéressant, mais c'est vrai qu'il doit être difficile d'être à la hauteur de l'ambiance de "L'aliéniste" !

    Posté par erzébeth, mercredi 2 décembre 2009 à 14:36
  • J'ai moi aussi beaucoup aimé ce livre.
    Avez vous lu du même auteur "L'ange des ténébres"?
    Pas mal non plus, mais petite préference quand même pour l'alieniste. Un vrai régal!

    Posté par Fadado, samedi 23 juin 2007 à 13:37
  • Non, je n'ai pas lu "L'ange des ténèbres" ! Je suis bêtement à cheval sur de bêtes principes, je voulais commencer par le début, puisque "L'ange des ténèbres" est une seconde enquête de Kreizler... Les suites me laissent généralement dubitatives, mais je note, merci... quelqu'un qui a aimé "L'aliéniste" ne peut être que de bon conseil !

    Posté par erzébeth, samedi 23 juin 2007 à 22:36
  • Un excellent thriller dans un contexte original. J'avais adoré. "L'ange des ténèbres" m'avait par contre un peu déçu ( c'était toutefois de très bonne qualité )

    Posté par Pascal, dimanche 24 juin 2007 à 17:08
  • Aïe, je comprends que la suite puisse être décevante, ce livre-ci est tellement réussi... Je vais attendre, alors, laisser le souvenir de Kreizler s'estomper, et comme ça je n'aurai plus assez de mémoire pour comparer les deux romans...

    Merci de passer Pascal, j'ai malheureusement un problème de connexion qui fait tout bugger à chaque fois que je tente de te rendre visite, mais ça sera réglé dès la semaine prochaine, je change de connexion, tant mieux !

    Posté par erzébeth, dimanche 24 juin 2007 à 23:23
  • marrant celui-là est sur ma Pal de vacance!!! ;o)

    Posté par lamousmé, mercredi 27 juin 2007 à 14:21
  • Excellent choix !! Tu me diras tes impressions ?

    Posté par erzébeth, mercredi 27 juin 2007 à 15:22
  • J'ai l'autre roman du même auteur en attente. Ton avis me donne envie de me lancer ! NY, le XIXe, un criminel... et l'excellente critique que voilà... autant d'arguments pour me convaincre Merci !

    Posté par Lou, mercredi 15 août 2007 à 18:56
  • Merci à toi, Lou !
    C'est vraiment un bon roman; tu ne devrais pas le regretter ! En revanche, celui que tu as en attente, c'est "L'ange des ténèbres" ? Peut-être qu'il serait bon de commencer par "L'aliéniste", histoire de faire chronologiquement connaissance avec Lazlo... enfin, je ne pense pas que ça soit tout de même perturbant de commencer avec sa 2nde enquête.
    J'espère que tu succomberas

    Posté par erzébeth, jeudi 16 août 2007 à 09:30
  • Ah ah... j'ai effectivement "l'ange des ténèbres", récupéré au cours du dernier livres échanges... merci du conseil en tout cas ) Mon choix dépendra de ma résistance à l'épreuve librairie

    Posté par Lou, mercredi 22 août 2007 à 21:04
  • Je guetterai ça avec plaisir sur ton blog
    Quant à essayer de résister en librairie, pfff... on en est toutes là, non ? Mais la tentation est si forte !!

    Posté par erzébeth, jeudi 23 août 2007 à 09:35

Poster un commentaire