N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

vendredi 3 avril 2009

Je ne vous parlerai pas (2 et fin)

Je tenais à conclure cette semaine exaltante sur un billet tout aussi éclatant. Sauf qu'aujourd'hui, je vais réellement vous parler de livres que je n'ai pas lus.
Vous commencez à vous dire que ce blog part à vau-l'eau, et vous aurez raison.
Ainsi donc, voici ce que je n'ai pas lu pendant mon absence :

http://www.bibliosurf.com/local/cache-vignettes/L162xH250/arton10896-38a33.jpg    http://accel10.mettre-put-idata.over-blog.com/0/31/13/50/livres-2008/Pleine-lune---Blandings.jpg    http://www.lecture-academy.com/local/cache-vignettes/L115xH184/gf_image_ref_746-e8420.jpg 

Petits pains au chocolat, de Roxanne Duru
J'en avais découvert l'existence chez
Cuné. La bibliothèque a, encore une fois, permis la rencontre entre ce livre et moi (c'est presque émouvant, dites donc). Et il y avait cette épigraphe de Sylvia Plath, « C'était un été étrange et étouffant »...
De ce que j'ai lu (une centaine de pages), on suit Lou, une grande adolescente un chouïa pénible (oh, un pléonasme...), qui est envoyée à Paris pour l'été (elle est toulousaine). C'est certes pour suivre des cours d'été, mais enfin, on a connu pire punition. Mais Lou a envie de sortir, puis il y a cet écrivain avec qui elle ferait volontiers plus que discuter (rêve exaucé, d'ailleurs), puis il y a la vie qui lui tend les bras... Ce roman est écrit sous la forme d'un blog, et c'est très particulier. Comme dans un blog, on commence avec une date, un titre, un billet. Des commentaires suivent parfois - et ils sont parfois en décalage complet avec ce qui a été écrit dans le billet de Lou. Ce sont des choses qui arrivent...
Elle m'a agacée, cette fille gâtée, l'écriture n'a pas réussi à me happer, ça m'a juste rappelé un vrai blog que j'ai lu il y a des années, celui d'une jeune fille qui ressemblait étrangement à cette Lou de fiction, sauf que son écriture m'hypnotisait.
Puis ce titre, ah, je finissais par ronchonner contre lui, jusqu'à ce que je lise, page 87 : « ... et de toutes mes maladresses toulousaines lorsque je lui rétorque que chocolatine, franchement, c'est beaucoup plus joli. »
Franchement, oui, c'est beaucoup plus joli. Mais le reste...

Pleine lune à Blandings, de P.G. Wodehouse
Ça, c'est juste effroyable. Il y a quelques temps (au moment de la reprise du blog, tiens), je lisais un sacré livre, sur lequel j'ai commencé à buter... pour finalement abandonner tout espoir de le terminer, décidément, il y a une malédiction entre lui et moi. Pour me sortir de mon désespoir littéraire, je pensais que Wodehouse était idéal. La preuve, dès la deuxième page, je riais.
Puis alors, quelque chose d'effroyable est arrivé, les personnages étaient pénibles, je trouvais ça trop cocasse pour justement m'amuser, et quoi, j'ai dû arrêter au bout de 50 pages. C'est là qu'a commencé ma dépression littéraire, mais j'essaie tout doucement de m'en remettre, et ça marche du tonnerre : ces deux dernières semaines, j'ai lu un livre. Woouhouh.
Bon, sinon, ne faites jamais comme moi, n'abandonnez pas un Wodehouse en cours de route, c'est désastreux et impoli. Faites comme
Chimère, lisez le livre en entier, et aimez-le. Non mais.
« L'idée que son plus jeune fils, l'Honorable Freddie Threepwood, s'occupât de succursales anglaises, lui semblait presque incroyable. Des années de vie commune avec ce garçon lui avaient donné l'impression qu'il avait à peine assez d'intelligence pour ouvrir la bouche quand il voulait manger, certainement pas plus. »

Il y a un troisième candidat dans ce fantastique billet : Antigone 256, de Jacques Cassabois
C'est un roman qui réécrit le mythe d'Antigone, donc. Il est sorti en 2007.
L'auteur explique dans la préface qu'il propose sa vision d'Antigone (d'accord, je suis curieuse de voir ça, allons-y), et il cite les auteurs qui ont écrit sur ce mythe (Anouilh, Brecht, Steiner et compagnie). Il les remercie, en jeune auteur humble et courtois.
Devinez qui il a oublié, dans la liste ?
Henry Bauchau.
Et ça, ça a suffit à m'énerver. Quand on entreprend un roman sur Antigone, on peut quand même jeter un œil sur le premier roman écrit sur ce personnage. C'est juste une idée, hein.
A cause de ma mauvaise foi, donc, je n'ai même pas lu une ligne de ce roman. Certains penseront que je cherchais juste une excuse pour ramener le livre sans l'avoir ouvert, et je crois qu'ils n'auront pas totalement tort.

Dès lundi, je vous promets un vrai billet de lecture. Je ne dis pas que ce sera mieux, mais...

Posté par erzebeth à 09:15 - lecture - Commentaires [15] - Permalien [#]

Commentaires

    Rien à voir : Il pleut. T'es contente ?

    Posté par Cuné, vendredi 3 avril 2009 à 11:04
  • Le premier a l'air de s'inspirer de Sylvia Plath, non ? Jeune fille qui se rend dans la civilisation (je plaisante, je voulais juste de taquiner un peu, toulousaine !), pendant l'été, qui ne se sent pas vraiment à sa place.
    Mais rien que la forme me rebute totalement...

    Pour le dernier, si ça peut te consoler, grâce à toi je pense toujours à Henri Bauchau quand je vois "Antigone", je sais à quel point ce livre compte pour toi ;o)

    Posté par Lilly, vendredi 3 avril 2009 à 12:37
  • Morte de rire à ton commentaire pour le dernier livre!! Quant à Wodehouse, j'aime ) Mais je comprends qu'avec le format des livres, on puisse se lasse un moment donné! Mais j'aime quand même!

    Posté par Karine :), vendredi 3 avril 2009 à 14:03
  • tu devrais te mettre à la musique tiens, ça adoucit les moeurs, met en de bonnes dispositions, parce que là je te sens un chouïa énervée (j'aime bien les chouïas moi aussi...). Il te reste de bons livres à lire, n'aie crainte...

    Posté par Ys, vendredi 3 avril 2009 à 15:49
  • Cuné, t'es descendue dans le Sud, ou quoi ?
    Allez, va, ça ne durera pas !

    Lilly, ce serait plutôt du sous-Plath, dans ce cas ! Il y a peut-être quelques lointains points communs, mais ça reste très mince...
    Merci, sinon, de soutenir mon amour pour Henry et ses livres

    Karine, je crois que je suis dans une sale période, j'ai à nouveau envie d'abandonner ma lecture actuelle, mince, ça ferait la 5e cette année, alors que ça ne m'arrive jamais ! Va falloir que je me soigne à coups de Harry Potter

    Ys, tu trouves que je suis énervée, moi ? Allons, c'est juste de l'agacement et de la mauvaise foi... Je ne m'inquiète pas, j'ai emprunté des merveilles à la bibliothèque (enfin... j'espère !), et je les lirai en écoutant de la musique, promis...
    Et vivent les chouïas !

    Posté par erzébeth, vendredi 3 avril 2009 à 16:12
  • Y'a des semaines comme ça!!! Une surdose de chocolat pour compenser? Non? )

    Posté par chiffonnette, vendredi 3 avril 2009 à 18:53
  • Mais qu'est-ce qui se passe ? C'est même pas une panne de lecture c'est un genre de dégoût de la lecture. Il te faut un bon livre de toute urgence ! Je me demande ce qu'attend Bauchau pour publier quelque chose. Il a une lectrice qui a besoin de lui, et rien ! Moi j'ai bien une solution : je te rappelle que tu as un challenge du 1% à finir avant fin juiller et qu'il y a un livre bleu qui pourrait te plaire. Enfin, je dis ça, mais d'un autre côté il vaut peut-être mieux attendre que l'orage soit passé. Enfin c'est toi qui vois...

    Posté par levraoueg, vendredi 3 avril 2009 à 20:14
  • Hou la, tu as abandonné Wodehouse ??? Très grave panne de lecture, je compatis!!! Un petit Agatha pour sortir du marasme ? )

    Posté par fashion, vendredi 3 avril 2009 à 21:19
  • Chiffonnette, tout élément sucré, gras, néfaste pour ma petite santé, est désormais banni de mon studio. C'est abominable, mais j'ai décidé ça tout à l'heure. Pour la 16e fois depuis le début de l'année, certes...

    Levraoueg, tu es mignonne ! Figure-toi que je me suis offert un ouvrage critique de Bauchau, récemment, et que je l'ai justement commencé cette après-midi, pour pallier à ma tristesse littéraire (et il y a plein, plein de livres de Bauchau que je n'ai pas lus, ouf !).
    J'étais persuadée que le challenge allait jusqu'en septembre, non...? Bon, je ne l'oublie pas, j'ai même pris une nouveauté à la bibli, j'en ai acheté deux, tout baigne, je serai dans les temps...
    Le livre bleu, qu'est-ce donc ? "Ailleurs" ? Ca a l'air bien glauque, non ?

    Fashion, le PIRE, c'est que je suis sûre que même Agatha ne peut pas m'aider. Je commence à être en overdose de policiers, en fait. J'ai même "La voix" d'Arnaldur à mon chevet, mais ça ne me tente pas du tout. Rien ne me tente. C'est fantastique.
    Ceci dit, j'ai 1001 billets en retard, encore, donc ma panne de lecture ne se verra pas par ici...

    Posté par erzébeth, vendredi 3 avril 2009 à 22:22
  • Comment ça un type se mèle de parler d'antigone sans citer Bauchau, quel malapris !!! tu as bien fait de le snober na !!!! (je te soutiens à fond t'as vu !)

    Posté par yueyin, vendredi 3 avril 2009 à 22:42
  • Yue, t'es une vraie copine ! Merci de ne pas contrarier ma mauvaise foi et mes arguments très discutables !
    Je promets, pour la peine, de ne pas dire de mal de Jane pendant un mois.

    Posté par erzébeth, samedi 4 avril 2009 à 11:28
  • bon, et maintenant, ça va mieux ??

    Posté par amanda, lundi 6 avril 2009 à 08:50
  • Ca alors !? Sécher sur un Woodehouse, mais c'est grave docteur !

    Posté par freude, lundi 6 avril 2009 à 10:18
  • Bien d'accord avec toi. Très dommage que Jacques Cassabois ait oublié de citer Henry Bauchau (aurait-il carrément omis de le lire?), d’autant plus que la version de Bauchau est nettement supérieure à la sienne (enfin dans un style très différent j’en conviens, nettement plus profond et donc moins accessible).

    Posté par Benjamin, samedi 3 juillet 2010 à 10:49
  • * Benjamin, bienvenue par ici ! J'ai lu ton billet sur "Antigone 256", je te félicite d'avoir fait preuve de moins de mauvaise foi que moi... mais c'est vrai qu'à l'époque, j'avais été très étonnée par cet auteur qui se vante d'écrire une nouvelle Antigone, sans mentionner la reprise admirable faite par Henry Bauchau.
    (je viens de voir que tu étais un admirateur de cet auteur, ça me ravit, je vais prendre le temps de fureter tout ça...)
    Merci d'être passé !

    Posté par erzébeth, lundi 5 juillet 2010 à 22:09

Poster un commentaire