N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

vendredi 24 avril 2009

Hello, Kitty

Quand j'étais une petite fille, j'avais des goûts assez particuliers en lecture. J'aimais Maupassant et les horribles récits véridiques (L'herbe bleue, Le pavillon des enfants fous, et cie). Puis, de fil en aiguille, j'ai eu l'irrésistible envie de lire le Journal d'Anne Frank.
Ma tante me l'a offert alors que je devais avoir 10 ans. Ce jour-là, j'étais folle de joie - je me souviens encore de la scène, j'étais assise dans la cusine...
On avait un chiot... (un labrador, pour ceux que cela préoccuperait)
Un moment d'inattention plus tard, il avait mordu la couverture. Pas grand-chose - ça n'a pas dû l'amuser, ou je lui ai retiré rapidement le livre, je ne sais plus. Il y a quelques mignonnes traces de mordillement, rien de plus.
J'étais absolument mortifiée : on venait de me faire un cadeau et l'instant suivant, je l'abîmais déjà. J'avais horriblement peur qu'on me fasse une remarque (même si je n'étais pas directement fautive).
Je suis allée ranger le livre dans ma petite bibliothèque, en espérant que personne ne me demande pourquoi je ne le lisais pas. A chaque fois que la couverture grise croisait mon regard, j'étais à la fois honteuse et triste. Non, décidément, je n'osais pas sortir le livre de là. Je n'osais pas le lire.
Ca fait donc treize ans (oui, je suis jeune) que le livre attende que je l'ouvre enfin, tout en me narguant encore avec sa couverture abîmée.

FSCN2670

Après la lecture du Liseur, j'ai pensé qu'il était temps de m'engager dans le triste récit d'Anne Frank.
Imaginez donc quelle émotion m'étreignit lorsque je décidai d'enfin m'emparer de ce livre (j'ai failli écrire roman, quelle angoisse) pour le lire, et apprécier à sa juste valeur le témoignage émouvant d'une petite victime de la barbarie humaine.
Le journal débute en juin 1942, peu de temps avant que les Frank ne partent se cacher (dans les locaux où travaillait jusque-là le père). Puis, très vite, on est plongé dans l'Annexe (nom de la cachette), où les quatre membres de la famille doivent cohabiter sans sortir (ou ils seraient victimes d'une rafle ou d'une dénonciation), sans faire de bruit en journée (car les employés continuent à travailler en-dessous et le moindre bruit suspect attirerait leur attention), sans lumière naturelle (les fenêtres étant toutes obstruées pour éviter d'être vus depuis l'extérieur). Un calvaire permanent, qu'ils imaginent d'abord passager (qui peut soupçonner la durée réelle de la guerre ?) mais qui n'en est pas moins éprouvant à vivre.
Le pire étant qu'ils sont ensuite rejoints par d'autres personnes : une famille (les parents et leur adolescent de fils) fin juillet, et un dentiste en octobre. La cohabitation est encore plus lourde à gérer au quotidien - il faut faire attention aux horaires, ne pas faire couler d'eau en journée, chuchoter, partager la seule table de travail de manière équitable, organiser les couchages pour qu'ils soient les moins contraignants possibles, surveiller les réserves de nourriture et ne surtout pas dépasser les rations prévues initialement...
On ne peut pas avoir réellement conscience de ce qu'ils ont vécu - les Frank comme des milliers d'autres Juifs, qui ont vécu cachés, perclus, pendant des durées plus ou moins longues. Je crois qu'une telle réalité dépasse notre entendement.
Anne Frank, dans son Journal (qu'elle a baptisé Kitty, d'où mon titre vaseux), raconte le quotidien, certaines anecdotes qui lui permettent de prendre du recul avec la situation politique plus que critique. Elle s'énerve contre Madame Van Daan (j'ai oublié de rappeler que ça se passe en Hollande, vous me le pardonnerez probablement) qui juge la petite Anne très mal élevée, elle rouspète contre sa propre mère qui ne la comprend pas (guerre ou pas, une adolescente reste une adolescente...), elle regrette le petit chat qu'ils ont dû abandonner avant de partir brutalement...
C'est un témoignage touchant, un texte nécessaire pour nous rappeler ce qui a vraiment eu lieu. Mais je ne peux malheureusement pas vous en dire plus - j'ai été incapable de venir à bout de cette lecture, abandonnée à la page 124.
Je crois qu'entre Anne et moi, il y a définitivement quelque chose de cassé. J'ai entendu tellement de controverses, ces dernières années, que ça m'a perturbée. Je sais bien qu'elles ont été lancées dans une volonté immonde de négationnisme, mais il n'empêche que cela a réussi à me détacher de ce texte.
Même l'aspect culturel, historique, n'a pas suffit à capter mon attention. D'autant plus regrettable que j'imagine que les témoignages écrits directement à l'époque des faits sont assez rares, et que cette relation directe est particulièrement intéressante. Mais je ne vais pas non plus me lancer dans un gavage littéraire uniquement en hommage à ces victimes, cela n'aurait pas de sens.
Anne Frank et sa famille ont vécu cachés pendant deux ans. Ils ont été découverts et arrêtés en août 1944, puis déportés. Seul le père, Otto Frank, a survécu.

Et je m'en vais, honteuse et confuse, déposer le Journal dans ma bibliothèque, en me disant qu'un jour, peut-être... je le lirai enfin.

Le site officiel de la maison d'Anne Frank

Posté par erzebeth à 09:00 - lecture - Commentaires [30] - Permalien [#]

Commentaires

    Ah, les chiens mordillent aussi les livres ? Moi, c'étaient mes chats, mais ils le faisaient avec tous les livres de la maison, donc pas besoin de cacher les livres poiçonnés ! J'aime beaucoup ce journal,lu petite, vers 10/12 ans et relu x fois depuis... C'est, je trouve, un des premiers textes à faire découvrir aux enfants pour parler de la shoah. Après, j'ai toujours été très intéressée par tout ce qui se rapporte à la shoah (sans raison personnelle) et j'ai lu énormément de choses dessus, suis même aller jusqu'à lire le pavé de Raul Hilberg "La destruction des juifs d'Europe ", la référence en la matière, livre à lire en plein soleil quand on est en pleine forme, sinon, c'est foutu... Il y a quand même pas mal de témoignages de cette époque, je conseille le livre (un journal également) d'Etty Hillesum, une vie bouleversée. C'est très bien écrit ! Elle aussi est morte en déportation, hélas...

    Posté par freude, vendredi 24 avril 2009 à 10:02
  • Je m'y suis plongée plusieurs fois quand j'étais au collège et au lycée, mais je ne l'ai jamais fini non plus (même si j'en ai lu une grande partie). J'ai lu les dernières pages, des documents sur ce livre, mais je le trouvais trop long.
    Je ne suis pas au courant des polémiques, tu peux m'en dire plus ?

    Posté par Lilly, vendredi 24 avril 2009 à 10:23
  • Je l'ai lu 2 fois et là je suis la série en V.O. Très joli journal et aussi l'époque me plaît !!!!

    Posté par Hambre, vendredi 24 avril 2009 à 11:03
  • Je l'ai lu quand j'étais jeune (j'avais environ 10 ans... mais comme je n'avais pas de chien, j'ai pu le lire tout de suite) et je me souviens que je n'en revenais pas. Il faut dire qu'ici, on ne nous parle de cet épisode de l'histoire que plus tard dans notre cursus scolaire... Je réalise que je ne sais plus du tout où il est, ce livre, d'ailleurs. Peut-être un chien imaginaire l'a-t'il mangé, sait-on jamais!!

    Et... c'est quoi, la polémique??

    Posté par Karine :), vendredi 24 avril 2009 à 13:54
  • Moi aussi je voudrais en savoir plus sur cette polémique!
    J'ai lu le livre vers 10 ans je pense, c'est probablement le meilleur âge pour le lire. Je me souviens par exemple de certains détails sur la vie quotidienne affreuse, mais je me souviens surtout d'Anne ado, devenant jeune fille. C'est autant un moyen de survivre à l'horreur que le journal intime d'une jeune fille - peut-être que quand on est plus vieux, on s'identifie plus à d'autres récits, faits par des gens plus vieux? Le journal d'Hélène Berr est paru récemment; mais je ne l'ai pas lu.

    Posté par Mo, vendredi 24 avril 2009 à 14:23
  • * Freude, je crois que les chiots mangent tous n'importe quoi (mais les adultes labrador gardent cette habitude, que les choses soient dites). Et je suis ra-vie que tu évoques Etty Hillesum, parce que j'ai ce livre en ma possession et que, honte sur moi, je l'avais oublié... je le lirai cette année ! Par contre, Raul Hilberg, je risque d'attendre un peu...

    * Lilly, vu le peu que j'ai lu, je n'ose même pas faire de remarque sur la longueur...
    Pour les polémiques, je vais répondre dans un commentaire à part, tiens...

    * Hambre, peut-être que j'en viendrai à bout un jour... Tu peux m'en dire plus sur la série ? (tu la visionnes à la télé, ou en dvd ?) C'est fidèle au texte ?

    * Karine, tu veux que je t'offre mon exemplaire...? Je suis presque surprise que vous soyez aussi nombreux à l'avoir lu jeune, je trouve que c'est quand même une lecture très... "responsable"...

    * Mo, même "vieille", je pense être capable de me plonger dans un récit d'adolescente, j'ai une capacité à compatir assez développée... Mais je n'ai toujours pas trouvé le bon angle d'approche pour ce témoignage. Terrible blocage !
    Le journal d'Hélène Berr pourrait peut-être mieux me convenir, elle avait pratiquement mon âge, en effet...

    Posté par erzébeth, vendredi 24 avril 2009 à 16:25
  • *Les polémiques*

    De tête (autant dire que mes propos vont être terriblement fiables...), je peux vous dire que le journal a été accusé maintes fois d'être un faux (notamment à cause de l'encre analysée sur certaines feuilles, parce que les stylos bille n'existaient pas à l'époque de la rédaction du journal - c'étaient en fait des corrections apportées par le père, qui a effectivement revu l'ensemble avant de le publier. Normal).
    Puis on a dit qu'Anne Frank n'avait jamais existé; on a aussi raconté que c'était le père qui avait écrit le texte en son entier.
    J'ai entendu plusieurs fois aussi que le texte aurait été écrit par un officier allemand, mais je n'ai rien trouvé de tel sur le net, c'est une énième légende urbaine.
    Toutes ces accusations ont été lancées par des négationnismes, que le journal gênait beaucoup : si quelqu'un témoignait, cela montrait que le génocide avait vraiment eu lieu.

    Posté par erzébeth, vendredi 24 avril 2009 à 16:35
  • Qu'Anne Frank ait été victime de la barbarie nazie n'a rien à voir avec le fait d'accrocher à son journal. Ca reste un journal d'ado, c'est à dire un truc chiant, soyons réaliste. Cela n'empêche pas d'avoir du respect, ce sont deux choses différentes.
    Moi c'est pire, j'ose dire: je l'ai lu en entier et je n'ai jamais compris tout le foin autour de ce livre.
    Par contre j'ai lu le témoignage de Mieppe, une des femmes qui les cachaient et qui les protégeaient, et ça c'était intéressant ET bouleversant.
    Tout ça pour dire que je te comprends et qu'il ne faut pas se sentir honteuse

    Posté par Ofelia, vendredi 24 avril 2009 à 18:32
  • Miep Gies, au temps pour moi: http://www.annefrank.org/content.asp?pid=1&lid=5

    Je viens de lire ton commentaire sur les polémiques, je n'étais pas au courant. Ca fait peur.

    Posté par Ofelia, vendredi 24 avril 2009 à 18:36
  • Non tu n'es pas seule

    Qu'on se le dise, je l'ai lu EN ENTIER. Et ça m'a coûté, ouh là ! Mais comment faire ? Pas moyen de le planter en cours de route, sa lecture en était obligatoire, pour l'école forcé. Mais quel ennui. A l'époque, je n'avais qu'une vague idée de l'holocauste. A la fin du livre,apprenant la mort d'Anne dans les camps, je dois avouer que je suis restée un moment submergée par la culpabilité d'avoir cru faire un effort, moi, quand ELLE avait vécu cela pour finir comme ça.
    A présent je suis grande (qui a dit "vieille" ??) et je sais qu'une cause juste ne fait pas un bon livre, malgré ce qu'on essaie de nous fourguer à tour de bras à coup de bonne conscience et de politiquement correct...
    Ouf ! J'ai fini.

    PS : finalement, le labrador n'avait pas tort, et Anne aurait sans doute aimé jouer avec lui

    Posté par Fantômette, vendredi 24 avril 2009 à 19:30
  • Moi, je l'ai lu plusieurs fois quand j'étais jeune et ça m'a toujours beaucoup touchée. J'ai visité la maison à Amsterdam et là aussi, l'émotion m'a étreint. Mais pour des raisons personnelles, la guerre de 40-45 est un sujet qui m'intéresse. La shoah moins, mais cela me choque beaucoup. Et comme toi, vers 10-15 ans, j'aimais les histoires vécues et j'ai lu les livres que tu cites (quel horreur que ce pavillon des enfants fous ! Et l'herbe bleue m'a fait faire plus de cauchemar que Christiane F !!!)

    Posté par Manu, vendredi 24 avril 2009 à 20:36
  • Comme Freude je te conseille le livre d'Etty Hillesum qui est remarquable.

    Posté par Aifelle, vendredi 24 avril 2009 à 20:54
  • Du coup je comprends mieux !!! Quand j'étais gamine je l'ai relu un nombre incalculable de fois, j'adorais ce bouquin, j'avais mes passages préférés et tout et tout... Je l'ai donc offert à ma grande puce dès qu'elle en a entendu parler en lui disant que c'était trop super (j'avoue je ne l'ai pas relu depuis avant que ton chien ne le poinçonne bouhouhou) et... elle ne l'a pas fini - je n'ai rien dit bien sûr mais ça m'a surpris, quand je vois les commentaires, je comprends que son désintérêt est partagé par pas mal de gens ))

    Posté par yueyin, vendredi 24 avril 2009 à 21:13
  • Ce n'est pas étonnant qu'il y ait des accusations selon lesquelles ce serait un faux, même de la part de non négationnistes cela ne me surprendrait pas. "L'herbe bleue" que tu cites, en est un. "Christiane F." (qui m'a traumatisée en sixième ou en cinquième, je ne sais même plus si je l'ai fini) en est un aussi. Je l'ai su récemment, et ça m'a choquée. Il y a eu tellement de faux découverts ces derniers temps que je comprends ta réaction (ainsi que celle que tu adoptes face aux étincelles ;o))).

    Et je serais vraiment choquée d'apprendre qu'il s'agit d'un document écrit après coup, même si je sais que de toute façon, Anne Frank a vraiment existé...

    Posté par Lilly, vendredi 24 avril 2009 à 22:11
  • * Ofelia, merci pour ton avis ! Tu as totalement cerné la situation (et nous sommes entièrement d'accord, ce qui me plaît encore plus). J'ai vu que le témoignage de Miep n'était pas édité actuellement, mais j'irai fouiller chez les bouquinistes ! Son point de vue doit être très intéressant.

    * Fantômette, je comprends entièrement ta culpabilité post-lecture, quand on connaît la fin, on n'ose plus se plaindre et on s'en veut d'en avoir bavé en lisant...
    Pour le reste, tu as entièrement raison, je te décerne d'ailleurs la palme du commentaire le plus juste. Je n'ose rien ajouter, du coup.

    * Manu, je crois que je serais assez émue aussi si je visitais la maison à Amsterdam... c'est quand même quelque chose !
    J'adore ces lectures bizarres qu'on dévore pendant l'adolescence, presque un passage obligé pour se "forger" !!

    * Aifelle, merci de confirmer que c'est à lire ! Je vais le sortir du tas où je l'ai caché, et j'essaierai de le lire prochainement.

    * Yue, ta grande puce avait quel âge, quand tu lui as offert ? Visiblement, ça reste un livre qu'il faut lire (fort) jeune, je remarque que toutes celles qui ont aimé, été touchées, l'ont lu très tôt... et sans doute que l'identification doit beaucoup jouer. Mais, effectivement, sois rassurée, ta fille n'est pas anormale, il est apparemment courant de ne pas accrocher à cette lecture...

    * Lilly, ils ont fait je-ne-sais-combien d'expertises sur le journal d'Anne Frank, et ils ont prouvé environ mille fois (j'arrondis, évidemment) qu'il était authentique. Donc, ne t'inquiète pas !
    Par contre, je n'étais pas au courant pour "L'herbe bleue" ni "Christiane F", ça me chagrine un peu, même si cela reste des documents réalistes - il y en a, des pauvres filles qui ont salement sombré comme elles...

    - tiens, Wiki reconnaît que "L'herbe bleue" est un mi-faux journal, mais pas pour "Christiane F", regarde :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Moi,_Christiane_F.,_13_ans,_drogu%C3%A9e,_prostitu%C3%A9e..._(roman)

    (euh, pas sûre que le lien marche... tant pis...)

    Posté par erzébeth, samedi 25 avril 2009 à 10:09
  • Quel dommage ! Je me retrouve personnellement beaucoup dans les commentaires de Mo et Yueyin. Je l'ai lu aussi vers l'âge de 10 ans, j'avais adoré, et comme beaucoup des lecteurs d'Anne Frank, je m'étais mise ensuite à écrire mon propre journal. Je m'en souviens beaucoup, comme le dit Mo, comme du journal d'une ado, qui s'éveille à l'amour, à la sexualité... et bien sûr comme d'un journal qui trouve sa force dans l'issue tragique de son auteur. Je ne l'ai jamais relu.
    Pour ceux qui s'intéressent à l'histoire du texte, il y a une étude de Ph. Lejeune publiée dans son recueil "Les brouillons de soi". On y apprend d'abord que tous les cahiers d'Anne n'ont pas été retrouvés, et surtout qu'Anne avait elle-même réécrit son journal, en se sensurant pas mal et que son père, en établissant le texte à publier, se serait inspiré de la 2e version dans la forme, mais réintégrant des éléments supprimés par Anne, en enlevant d'autres, à tel point qu'aujourd'hui, à part une version savante qui compile toutes ces versions, il n'existe pas de version idéale du journal.
    Et sinon moi aussi j'ai eu ma petite période Valérie Valère...

    Posté par levraoueg, samedi 25 avril 2009 à 11:22
  • Levraoueg, il semblerait effectivement que ce journal séduit plus facilement quand on le lit (très) jeune, et je trouve ça touchant que tu aies commencé à écrire le tien après l'avoir lu...
    Merci pour l'information concernant l'histoire du texte, ça peut être très intéressant d'avoir ces explications... et tu m'apprends d'ailleurs qu'Anne avait elle-même revu son journal !

    Posté par erzébeth, samedi 25 avril 2009 à 21:42
  • Jamais lu "Christiane F." mais ça restait un mythe pour moi. Et j'apprends que c'est un faux!!! Me restent les enfants de la gare du zoo (Die Kinder des banhofs Zoo), j'espère que ça, c'est pas du pipeau! Non mais ho! E tla mythologie ouest-berlinoise!!!

    Posté par Mo, samedi 25 avril 2009 à 23:50
  • Moi je ne l'ai jamais lu. Par contre j'ai eu droit à "J'ai 15 ans et je ne veux pas mourir" de Christine Arnothy. Bon. Pas de quoi fouetter un chat niveau littéraire.Par contre, cela a le mérite de rappeler et témoigner de cette sombre, très sombre période de notre Histoire.

    Posté par Choupynette, dimanche 26 avril 2009 à 10:53
  • Mo, d'après ce que j'ai compris, "Christiane F" est quand même un récit véridique... et ton commentaire laisse sous-entendre que c'est un autre livre que les enfants de la gare du zoo, alors que Google me dit que "Christiane F" est la traduction de tes Kinder... Pfiiiiiou ! Je commence à m'embrouiller

    Choupy, je ne connaissais pas l'oeuvre dont tu parles, si je tombe dessus, why not ? De toute façon, au niveau littéraire, ce Journal-là n'est pas exceptionnel non plus...

    Posté par erzébeth, dimanche 26 avril 2009 à 16:26
  • Ah bon! Je croyais que c'était deux livres différents...

    Posté par Mo, dimanche 26 avril 2009 à 19:49
  • Mo, visiblement pas... J'espère que la nouvelle ne te déçoit pas trop, et que tu seras suffisamment forte pour surmonter tout ça

    Posté par erzébeth, dimanche 26 avril 2009 à 21:36
  • Je l'ai lu il y a bien longtemps et j'en garde un souvenir confus, je ne pourrais donc en dire plus. ta déception, c'est aussi le risque avec les livres qui ont une telle aura.
    Par contre, ce n'est pas parce qu'on aime pas un livre ou un film relatant ou parlant de ce sujet ou de cet époque que l'on est pas consciente de cette ignominie !

    Posté par anjelica, dimanche 26 avril 2009 à 21:53
  • En fait, Christiane F. a existé, mais le livre n'a pas été écrit par elle. Je ne peux pas garantir que mes souvenirs soient exacts, mais je suis presque sûre que dans le livre on a un récit à la première personne. Alors que ce sont des journalistes qui l'ont écrit, en se basant sur plusieurs témoignages (enfin je crois).

    Posté par Lilly, dimanche 26 avril 2009 à 22:04
  • L'herbe bleue et Christiane F. m'ont un peu beaucoup traumatisée !! J'en ai fait des cauchemards ! Et mon exemplaire Folio de Christiane F. avait comme couv'un portrait noir et blanc d'une jeune fille au regard intense !! Je m'en rappelle encore. Alors autant là pour ces 2 ouvrages je cauchemardais, pour Anne franck (lu en entier !!) je pleurais d'empathie, mais sans vraiment en avoir autant ressenti de peurs!

    Posté par Océane, dimanche 26 avril 2009 à 23:19
  • * Anjelica, tu as entièrement raison, pour la déception, et pour le non-amalgame entre des faits et le récit de ces faits ! Mais tout ceci reste tellement délicat qu'il faut présenter les choses de manière... soignée.

    * Lilly, Wikipédia dit (mais est-ce fiable ?) qu'effectivement, ce sont des journalistes qui ont écrit la vie de Christiane F.
    Mais il n'est pas précisé s'ils ont mélangé plusieurs témoignages ou non...

    * Océane, ça montre clairement que tu pénétrais entièrement dans ce que tu lisais, c'est fort ! Je comprends que certains livres sont traumatisants, et d'autres bouleversants... J'aime assez ta sensibilité, très vive...

    Posté par erzébeth, lundi 27 avril 2009 à 19:55
  • En effet Wikipédia dit que le livre a été écrit sr base du témoignage de Christiane F. Ce n'est donc pas un faux à proprement parler, mais il est vrai que ça devrait être clairement indiqué dans le livre !
    Par contre, je ne sais pas si vous avez vu mais il y a un lien vers un article d'un journal allemand récent révélant qu'elle a replongé !

    Posté par Manu, mardi 28 avril 2009 à 18:34
  • Manu, tiens, non, je n'avais pas vu que l'article donnait des nouvelles de la fameuse Christiane, mais malheureusement, est-ce si rare de replonger quand on a vécu une fois le chaos ?
    Un autre lien :
    http://www.visionlibre.net/christiane-f/
    donne quand même des nouvelles un peu plus "optimistes"...

    Posté par erzébeth, mardi 28 avril 2009 à 21:31
  • Un blog bien intéressant mais hélas, l'article date de 2008.

    Posté par Manu, lundi 4 mai 2009 à 21:57
  • Manu, oh, préviens-moi avant de laisser ce genre de commentaire ! Je croyais que tu parlais de *mon* blog et de *mon* article - la grosse angoisse - plagier un article sans m'en rendre compte, fichtre, mon cœur en a fait un bond.
    ...
    Je me remets. Bon. Autant dire que tu nous donnes vraiment de mauvaises nouvelles de Christiane F. Il y a des gens, hélas, qui ont de sales vies...

    Posté par erzébeth, mardi 5 mai 2009 à 07:54

Poster un commentaire