N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

dimanche 7 septembre 2008

La médiocrité n'est pas à portée de tous

Heureusement qu'il y a donc des auteurs qui se sacrifient pour nous guider sur le chemin de l'échec. Comment rater complètement sa vie (en onze leçons)de Dominique Noguez Editions Payot & Rivages, 2002 "La meilleure façon de rater complètement sa vie, c'est encore de ne pas naître." Mais avouez que ce serait céder à la facilité (et l'auteur la proscrit rudement).Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler de ce livre; si vous en avez croisé la couverture un jour, vous vous en souvenez fatalement. Les... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:27 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

vendredi 5 septembre 2008

Comment perdre 500 euros en une soirée

Où le blog-it trouve toute son explication Il y en a qui se vantent ouvertement de leurs maladresses; ici et là, ils nous font part de leurs exploits. Mais, agacée de voir les projecteurs tournés constamment vers les mêmes acteurs, j'ai décidé de me sacrifier pour leur montrer que ce ne sont décidément que des amateurs en matière d'étourderie et de boulettude. Bref, il était temps que la Nulle reprenne officiellement du service. Pour cela, il faut bien choisir le lieu, l'heure et le jour (très important, le jour - on a par... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:48 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
mercredi 3 septembre 2008

Sans parler du chat

Petites histoires avec un chat dedans (sauf une)un livre de Véronique Papineau Boréal, 2008prêté par l'adorable Caro[line] un jour de grand vent (merci Caroline !) Le titre du recueil en annonce la couleur; les nouvelles ont toutes ce point commun d'évoquer un chat (sauf une - c'est là qu'on voit que le titre est fichtrement bien trouvé, n'est-ce pas), sans pour autant que l'animal soit un personnage central, bien que sa présence influence souvent la vie de ses propriétaires... Le principe est amusant; écrire des nouvelles est... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 15:24 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
vendredi 29 août 2008

J - 3

Août s'achève sous un torrent de grisaille (ça ne veut rien dire, et alors ?) et, tandis que tout le monde s'affaire pour préparer la rentrée (scolaire, professionnelle, littéraire...), un seul mot dirige mon esprit : Vacances.Quelques jours de répit avant d'enchaîner sur un autre travail, rébarbatif mais que je savourerai pour ces conditions idéales (équipe tranquille, possibilité de boire un thé tout en écoutant sérieusement les requêtes des étudiants plus ou moins perdus, possibilité, aussi, d'aller aux toilettes quand bon me... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 10:48 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
mardi 26 août 2008

Promenades - épisode 2

Je sais, les billets tardent à venir alors qu'il y en aurait, des choses à raconter - mais du temps pour le faire, il y en a moins. Il faut déjà savoir qu'en grande bourgeoise (...), je ne loge pas n'importe où; en effet, Messieurs-dames, l'appartement donne sur la Tour Montparnasse. C'était bien un minimum, je trouve. Pour vous le prouver, une photo : Vous avez bien entendu le droit de rire.On ne voit la tour que depuis ma chambre, voyez comme mes hôtes savent recevoir... Maintenant que vous êtes tous morts de jalousie... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 10:19 - Commentaires [12] - Permalien [#]
samedi 23 août 2008

Cette horreur !...

(Complètement oublié de mettre en ligne ce billet, pourtant écrit fin juillet... allez comprendre. Ça vous fera patienter un petit peu, j'espère) Au coeur des ténèbresde Joseph Conradpublié pour la première fois (dans une revue) en 1899traduction de Catherine Pappo-Musard « Ce serait intéressant pour la science d’observer les transformations mentales des individus, sur place. » Londres, fin du XIXe siècle. Le crépuscule gagne le pays quand Marlow, officier de la marine, prend la parole pour raconter à des marins... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 11:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

lundi 18 août 2008

A propos d'un certain pique-nique...

On m'a obligée à y aller. Je vous assure; on ne peut pas contredire certaines personnes surtout quand elles vous demandent ça en souriant, et en allongeant des arguments de choc. Si tu ne viens pas, tu vas le regretter ta vie entièreSurtout que tu pourras rencontrer Lamousmé (pfff !)Tu n'es pas obligée de parler à tout le mondeEn plus, il y aura des bonbons !N'en jetez plus, la coupe est pleine - et me voilà, pauvre petite travailleuse, à laisser en plan ma collègue préférée, dimanche midi, parce que j'étais trop pressée pour... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 11:11 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
samedi 16 août 2008

Martine au travail

(même si je ne m'appelle toujours pas Martine. Hé non.) "Il y a du monde quand même, tu ne trouves pas ?""Je suis ravie que tu fasses cette réflexion parce que je me disais justement intérieurement qu'il y a du monde, quand même. Pas sûre d'avoir très envie d'y aller." Ca a commencé comme ça; ça a continué avec une chemise blanche, taille 44. J'étais peu flattée, déjà que le costume est moche, si en plus il est trop grand, ça devient désespérant. La cerise sur le gâteau, c'est le badge. J'aurais dû leur... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:52 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
jeudi 14 août 2008

L'heure est grave

Oui, il se passe de drôles de choses dans la vie. Comme le fait que je porte chaque jour une chemise blanche, alors qu'il faudrait me payer pour porter cette couleur (ah, on me dit que je suis justement payée pour ça... faites comme si je n'avais rien dit, donc). Comme le fait aussi que je prends parfois le métro, et qu'il peut y arriver que j'y lise quelque chose d'hilarant - Comment rater complètement sa vie en onze leçons (de Dominique Noguez). Juste avant de descendre, je lis un paragraphe intitulé "Rien à foutre des... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 12:45 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
mercredi 13 août 2008

Promenades - épisode 1 ?

Parmi les étapes incontournables de la capitale, il y a évidemment ceci : (Vous la reconnaissez ?) C'est à la fois fascinant et angoissant de voir la foule agglutinée à ses pieds, attendant sagement pour payer des sommes astronomiques et pouvoir dire ensuite "J'y suis monté".Mais la Tour Eiffel reste remarquable, et sans cette horde de touristes, elle est même très jolie... - quoiqu'elle porte très mal les étoiles européennes. Une horreur. Si vous avez l'occasion, dans les cinq prochains mois, d'aller à la... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 12:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]