N.u.l.l.e.

Nouvel Univers Lunatique et Lacunaire d'Erzébeth

mardi 18 novembre 2008

Devinez...

... qui est de retour ? Ce matin, figurez-vous que j'étais tellement plongée dans mon roman (j'en parlerai - c'était superbe) que j'ai frôlé la crise cardiaque en entendant mon interphone sonner - c'était mon sauveur qui arrivait. Avec certes une heure et demi de retard, mais il ne faut pas être trop tatillon avec le monsieur qui vous installe une ligne téléphonique en moins de quatre minutes.J'étais tellement contente que la postière acariâtre, à qui j'ai tendu mon joli colis, n'a même pas réussi à faire flancher mon sourire... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 20:11 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

samedi 15 novembre 2008

L'amitié, c'est bien

Parfois, dans la vie, on fait des choses folles, folles, folles. Comme s'inscrire à un cours de sport, regarder un film étranger en version française, ou rejoindre un club de lecture.En ce jour se réunissent les demoiselles du club Lire et Délires, et comme à force je n'avais plus aucune excuse pour ne pas les rejoindre, je les rejoins. Fou, fou, fou, vous dis-je. J'aime l'aventure. (parfois, vous devez me croire irrémédiablement étrange, non ?)Leur thème (car oui, il y a des thèmes de lecture. Sinon, ça donnerait n'importe quoi,... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 12:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
jeudi 13 novembre 2008

Les temps changent

Les braves gens ne courent pas les ruesde Flannery O'Connor (1953)traduction d'Henry Morisset (1963) Voilà un titre qui a le mérite de me plaire et en plus l'auteur a la bonne idée d'avoir un nom commençant par O, ce qui est fort intéressant pour mon challenge.Nous sommes en présence d'un recueil de nouvelles; le temps de dix histoires, la romancière nous promène dans une Amérique dont on pourrait estimer le portrait un peu pessimiste, cynique, alors qu'il me semble au contraire incroyablement lucide et intransigeant. On le... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 12:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
mardi 11 novembre 2008

Mais la porcelaine point ne tinta

Un cadavre dans la bibliothèqued'Agatha Christie (1942)ici : traduction de Jean-Michel Alamagny (1994) Voilà donc le titre qui m'a donné envie d'emprunter les enquêtes de Miss Marple; cela fait des mois que je veux lire cette histoire de bibliothèque, et vous serez sans doute heureux (faites semblant) de savoir que c'est le premier livre que j'ai lu dans mon nouveau nid; et oui, le lendemain de mon déménagement, au lieu de ranger comme il se doit mes affaires éparpillées aux quatre coins des différentes pièces, je me... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 12:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
jeudi 30 octobre 2008

See you later !

Ce samedi-là, il faisait curieusement beau - curieusement car les derniers jours avaient été assez gris et froids. Le ciel bleu mettait de bonne humeur.Alors que je marchais attentivement dans les rues résidentielles du quartier, j'ai croisé un chat roux (mes préférés, pour ceux qui ne suivent pas). J'ai de suite décidé que c'était un signe - de bonne augure ? Je ne savais pas l'interpréter.Arrivée devant l'immeuble, je regardais les différents noms des locataires; j'y trouvais le nom d'épouse de ma sœur, et j'ai décidé que c'était un... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
mardi 28 octobre 2008

Ces mots qui deviennent des hommes

J'ai malheureusement peu de temps à vous consacrer cette semaine, alors je préfère vous laisser entre de bonnes mains - celles de Juliette (Juliette qui, me demandez-vous parce que vous êtes pressés et curieux, eh bien, Juliette, la chanteuse française. Pas une autre). Chacune de ses chansons raconte une véritable histoire, et celle que je vous propose me plaît beaucoup. Je vous laisse la découvrir, en étant sûre que cette histoire de lecture et d'imaginaire parlera à certain(e)s... Comme je suis fort aimable, voici les... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

dimanche 26 octobre 2008

Il est temps d'appliquer ses résolutions

Jeune fille en bleu jacinthede Susan Vreeland (1999)traduction d'Hélène Fournier, Belfond, 2001 Ceux qui ont lu/vu (et aimé) La jeune fille à la perle comprendront sans doute pourquoi j'ai décidé de lire ce roman-ci. Il y est question de Vermeer, et plus précisément d'un tableau qui a probablement été créé par le peintre, sans pour autant être authentifié : son propriétaire actuel, un professeur de mathématique, le cache et le couve du regard. S'il ne veut pas faire expertiser la sublime toile (représentant une jeune fille en... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 15:21 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
vendredi 24 octobre 2008

Adorable Miss Marple !

Oops, je viens de vous dévoiler la dernière phrase du livre. L'affaire Protheroed'Agatha Christie (1930)ici : éditions du Masque, 2008traduction de Raymonde Coudert   Ce n'est pas du tout ce roman-là que je voulais lire quand j'ai emprunté l'intégrale de Miss Marple à la bibliothèque, mais comme j'ai appris que L'affaire Protheroe correspondait à la première apparition de la célèbre vieille femme, j'ai voulu faire les choses dans l'ordre. J'ai parfois de drôles de manies. Ici, la narration est soutenue par le... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 09:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
mercredi 22 octobre 2008

Toutes les femmes sont belles

En hommage à François Truffaut, ce billet fut écrit alors que je portais une jupe; c'est tellement rare que je tenais à le signaler. Ne vous attendez pas à ce que je vous parle de L'homme qui aimait les femmes, un film de Truffaut sorti en 1977; non, si vous voulez lire à ce sujet deux billets absolument remarquables, je vous invite plutôt à aller par ici.Je les ai lus après avoir visionné le film; ça m'a découragée d'écrire dessus. Mais ça ne m'empêche pas d'écrire autour, de penser à voix haute.J'aime beaucoup Truffaut; je ne... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
lundi 20 octobre 2008

Il avait décidé de ne plus souffrir

Finn Prescottde Jérôme LambertEditions de l'Olivier, 2007 Il était une fois Finn Prescott. En réalité, l'histoire commence mal : il vient de mourir.Mais qui était-il ? C'est bien la question à laquelle le roman tente de répondre, en empruntant parfois quelques détours... J'ai rarement fait plus court en mise en place de l'intrigue; pourtant, je pourrais sacrément développer, même si au final, j'en viendrais fatalement à vous dire ceci : l'histoire de cette vie n'est qu'un prétexte pour nous raconter autre chose. En cela, la... [Lire la suite]
Posté par erzebeth à 08:44 - - Commentaires [16] - Permalien [#]